A l’école de marie, que notre « oui » à Dieu soit total et définitif

A l’école de marie, que notre « oui » à Dieu soit total et définitif
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Voici que la vierge concevra » (Is 7, 10-14 ; 8, 10)

Lecture du livre du prophète Isaïe

En ces jours-là,
    le Seigneur parla ainsi au roi Acaz :
    « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu,
au fond du séjour des morts
ou sur les sommets, là-haut. »
    Acaz répondit :
« Non, je n’en demanderai pas,
je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. »
    Isaïe dit alors :
« Écoutez, maison de David !
Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes :
il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu !
    C’est pourquoi le Seigneur lui-même
vous donnera un signe :
Voici que la vierge est enceinte,
elle enfantera un fils,
qu’elle appellera Emmanuel,
    car Dieu est avec nous. »

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 39 (40), 7-8a, 8b-9, 10,11)

R/ Me voici, Seigneur,
je viens faire ta volonté.
(cf. Ps 39, 8a.9a)

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse. 
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

J’annonce la justice
dans la grande assemblée ; 
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.

Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, 
je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ;
j’ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Deuxième lecture

« Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre » (He 10, 4-10)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
    il est impossible que du sang de taureaux et de boucs
enlève les péchés.
    Aussi, en entrant dans le monde,
le Christ dit :
Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande,
mais tu m’as formé un corps.
            Tu n’as pas agréé les holocaustes
ni les sacrifices pour le péché ;
            alors, j’ai dit : Me voici,
je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté,
ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.

    Le Christ commence donc par dire :
Tu n’as pas voulu ni agréé
les sacrifices et les offrandes,
les holocaustes et les sacrifices pour le péché,

ceux que la Loi prescrit d’offrir.
    Puis il déclare :
Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.
Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second.
    Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés,
par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps,
une fois pour toutes.

     – Parole du Seigneur.

Évangile

« Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils » (Lc 1, 26-38)

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus.
(Au Temps pascal : Alléluia. Alléluia.)

Le Verbe s’est fait chair,
il a habité parmi nous
et nous avons vu sa gloire.
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus. (Jn 1, 14ab)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu
dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
    à une jeune fille vierge,
accordée en mariage à un homme de la maison de David,
appelé Joseph ;
et le nom de la jeune fille était Marie.
    L’ange entra chez elle et dit :
« Je te salue, Comblée-de-grâce,
le Seigneur est avec toi. »
    À cette parole, elle fut toute bouleversée,
et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
    L’ange lui dit alors :
« Sois sans crainte, Marie,
car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
    Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ;
tu lui donneras le nom de Jésus.
    Il sera grand,
il sera appelé Fils du Très-Haut ;
le Seigneur Dieu
lui donnera le trône de David son père ;
    il régnera pour toujours sur la maison de Jacob,
et son règne n’aura pas de fin. »
    Marie dit à l’ange :
« Comment cela va-t-il se faire,
puisque je ne connais pas d’homme ? »
    L’ange lui répondit :
« L’Esprit Saint viendra sur toi,
et la puissance du Très-Haut
te prendra sous son ombre ;
c’est pourquoi celui qui va naître sera saint,
il sera appelé Fils de Dieu.
    Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente,
a conçu, elle aussi, un fils
et en est à son sixième mois,
alors qu’on l’appelait la femme stérile.
    Car rien n’est impossible à Dieu. »
    Marie dit alors :
« Voici la servante du Seigneur ;
que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

     – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Rendons grâce à Dieu, notre Père qui dans son immense bonté a envoyé son Fils Jésus pour nous sauver du péché et de la mort. De fait, en cette solennité de l’annonciation, nous nous réjouissons de la grande miséricorde que Dieu nous a témoignée en entrant dans notre monde ; nous célébrons Jésus de Nazareth, vrai Dieu et vrai Homme ; et nous admirons la foi parfaite de Marie qui répondit favorablement à l’annonce de l’Ange : « Que tout m’advienne selon ta parole ». Chacun de ces aspects propres à cette fête nous interpellent d’une façon particulière.

Nous sommes tout d’abord inviter à avoir une foi de plus en grande en Dieu, notre Père, qui se soucie de ses enfants que nous sommes et qui, même aujourd’hui continue à faire irruption dans notre vie. Convaincu que « Rien n’est impossible à Dieu », nous devons apprendre, comme Marie, dans toutes les situations de notre vie, à nous abandonner entre les mains de notre Dieu qui nous aime et qui veut notre plus grand bien.

L’incarnation du Fils de Dieu dans le sein de Marie devra nous aider à comprendre la profondeur et la splendeur de l’amour de Dieu et nous inviter à une réponse de foi. Pour réaliser notre salut, le Christ s’est anéanti lui-même, prenant la condition d’esclave. Quelle grande marque de l’amour de Dieu. Nous devons apprendre à nous sentir aimer par Dieu.

En même temps, savoir que Dieu a pris la nature humaine est aussi une invitation à le laisser diviniser tous les aspects de notre vie. Nous devons nous laisser transformer par le Christ afin de devenir nous aussi participants de sa nature divine. Nous devons laisser la lumière du Christ pénétrer tous les aspects de notre existence. En ce sens l’attitude de Marie, face à l’annonce de l’ange, devra nous servir d’exemple. Son cœur n’est pas fermé au message de Dieu : elle est disponible, elle écoute, entend et se laisse toucher. Même si elle est troublée par les paroles de l’Ange et ne comprend pas tout, elle accepte humblement servir le Seigneur : « Je suis la servante du Seigneur ! Que tout m’advienne selon ta parole ». Son adhésion au projet de Dieu est parfaite et total. Par son « oui », la Vierge Marie nous montre ce qu’est la foi. La foi de Marie est sans nul doute une foi totale, confiante et active. La vierge Marie nous montre qu’avoir la foi, c’est être totalement disponible à l’action de Dieu en nous, et à travers nous ; c’est se laisser mouvoir par son Esprit Saint, c’est permettre à la Parole de Dieu de transformer notre existence, de diriger nos pas ; c’est être comme des outils entre les mains du Créateur.

Prions

Vierge Marie, soutien ma foi qui est faible et aide-moi à être ouvert et accueillant à l’endroit de Dieu qui ne cesse de me visiter. Ainsi, en me laissant transformer par sa Parole, je pourrais être moi aussi un instrument pour le salut de mes frères et sœurs.

Intercession

Prions pour tous les chrétiens du monde entier, particulièrement pour ceux qui ont perdu la foi en Dieu ; afin qu’ils trouvent en la foi de Marie, un soutien pour leur vie à suite du Christ.

Exercice spirituel 

L’Évangile de ce jour nous enseigne l’humilité et l’amour de Dieu pour les humbles. Au cours de cette journée, efforçons de laisser tous les actions que nous poserons être empreintes d’amour et d’humilité.

Abbé Martial SOH TAKAMTE, grand séminariste du diocèse de Bafoussam

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 10 =


Read also x