A l’origine du reproche, l’amour pas la condamnation!

A l’origine du reproche, l’amour pas la condamnation!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Moïse mourut là, selon la parole du Seigneur. Il ne s’est plus levé en Israël un prophète comme Moïse » (Dt 34, 1-12)

Lecture du livre du Deutéronome

En ces jours-là,
    Moïse monta des steppes de Moab au mont Nébo,
sur un sommet qui est en face de Jéricho.
Le Seigneur lui fit voir tout le pays :
Galaad jusqu’à Dane,
    tout Nephtali, le pays d’Éphraïm et de Manassé,
tout le pays de Juda jusqu’à la Méditerranée,
    le Néguev, la région du Jourdain,
la vallée de Jéricho ville des Palmiers, jusqu’à Soar.
    Le Seigneur lui dit :
« Ce pays que tu vois,
j’ai juré à Abraham, à Isaac et à Jacob
de le donner à leur descendance.
Je te le fais voir, mais tu n’y entreras pas. »

    Moïse, le serviteur du Seigneur,
mourut là, au pays de Moab,
selon la parole du Seigneur.
    On l’enterra dans la vallée qui est en face de Beth-Péor,
au pays de Moab.
Mais aujourd’hui encore,
personne ne sait où se trouve son tombeau.
    Moïse avait cent vingt ans quand il mourut ;
sa vue n’avait pas baissé, sa vitalité n’avait pas diminué.
    Les fils d’Israël pleurèrent Moïse dans les steppes de Moab,
pendant trente jours.
C’est alors que s’achevèrent les jours du deuil de Moïse.
    Josué, fils de Noun, était rempli de l’esprit de sagesse,
parce que Moïse lui avait imposé les mains.
Les fils d’Israël lui obéirent,
ils firent ce que le Seigneur avait prescrit à Moïse.

    Il ne s’est plus levé en Israël un prophète comme Moïse,
lui que le Seigneur rencontrait face à face.
    Que de signes et de prodiges
le Seigneur l’avait envoyé accomplir en Égypte,
devant Pharaon, tous ses serviteurs et tout son pays !
    Avec quelle main puissante, quel pouvoir redoutable,
Moïse avait agi aux yeux de tout Israël !

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 65 (66), 1-3a, 5.8, 16-17)

R/ Béni soit Dieu, car il rend la vie à notre âme. (Ps 65, 20a.9a)

Acclamez Dieu, toute la terre ;
fêtez la gloire de son nom,
glorifiez-le en célébrant sa louange.
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! »

Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.
Peuples, bénissez notre Dieu !
Faites retentir sa louange.

Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ;
quand je poussai vers lui mon cri,
ma bouche faisait déjà son éloge.

Évangile

« S’il t’écoute, tu as gagné ton frère » (Mt 18, 15-20)

Alléluia. Alléluia.
Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.
Alléluia. (cf. 2 Co 5, 19)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Si ton frère a commis un péché contre toi,
va lui faire des reproches seul à seul.
S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.
    S’il ne t’écoute pas,
prends en plus avec toi une ou deux personnes
afin que toute l’affaire soit réglée
sur la parole de deux ou trois témoins.
    S’il refuse de les écouter,
dis-le à l’assemblée de l’Église ;
s’il refuse encore d’écouter l’Église,
considère-le comme un païen et un publicain.
    Amen, je vous le dis :
tout ce que vous aurez lié sur la terre
sera lié dans le ciel,
et tout ce que vous aurez délié sur la terre
sera délié dans le ciel.

    Et pareillement, amen, je vous le dis,
si deux d’entre vous sur la terre
se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit,
ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
    En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom,
je suis là, au milieu d’eux. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien aimés, rendons grâce à Dieu pour le souffle de vie qu’il nous donne en ce jour afin que cette journée soit davantage merveilleuse sous le regard de notre Seigneur Jésus Christ.

Frères et sœurs posons-nous cette question fondamentale : quelle est le but de nos reproches ? La méditation de ce jour nous permet de comprendre que le reproche se fait pour aider son frère à se libérer du poids de son fardeau et non pour exposer le tort qu’il nous aurait fait, ou pour le jeter à la vindicte populaire.

La faiblesse humaine nous pousse généralement à offenser nos semblables ou pousse d’autres à nous faire du mal et la réaction humaine est d’exposer ce dernier dans le but de le dénigrer, de le faire passer pour la pire des personnes qui puissent exister, d’inciter les autres à le détester. Oui bien aimés, tel est notre comportement vis-à-vis de ceux-là qui nous attaquent ; nous sommes toujours prêts à jeter les pierres dès la première occasion. Le Seigneur nous invite à comprendre l’essence du reproche, amener l’autre à changer de comportement, de manière de faire, et s’il refuse de nous écouter dans une conversation seul à seul, invitons d’autres personnes afin de l’aider dans cet élan.

Jésus ne veut pas perdre ses enfants, il veut que que nous restions sur le droit chemin et aidions d’autres à suivre ses pas dans le pardon et la prière. Il est toujours au milieu des cœurs qui se réunissent et le prient avec amour et dévotion, il est toujours disposé à faire partie de nos prières à condition que nous l’invitions.

Bien aimés, Dieu nous aime. Il veut que nous partageons cet amour avec nos frères et sœurs qui nous entourent, pour que le lien fraternel qui existe continue à demeurer afin que sa puissance se manifeste davantage sur nos vies et dans nos prières.

Prions

Dieu tout puissant, donne à chacun de nous un cœur simple et pur afin que nous ayons la grâce d’accepter les reproches qui nous seront faites et avec amour, ramener nos frères sur le droit chemin sans insulte, ni affiche ou récrimination publique.

Intercession

Prions la Vierge pour tous ceux qui ont été condamnés et rejetés à cause de leur fautes afin que le qu’ils puissent recevoir l’amour dont ils ont besoin pour se convertir.

Maman Marie, mère des condamnés, prie pour nous.

Exercice spirituel

Chercher à conseiller, dans le silence et la discrétion, un frère ou une sœur qui s’égare ; et demander pardon à Dieu pour toutes les fois où nous avons laissé l’orgueil envahi nos cœurs et nous empêcher d’accepter un reproche avec humilité.

William Bemsii, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 7 =


Read also x