Chacun de nous a besoin d’être guéri

Chacun de nous a besoin d’être guéri
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Les prêtres transportèrent l’Arche dans le Saint des Saints, et la nuée remplit la maison du Seigneur » (1 R 8, 1-7.9-13)

Lecture du premier livre des Rois

    En ces jours-là,
    Salomon rassembla auprès de lui à Jérusalem
les anciens d’Israël et tous les chefs des tribus,
les chefs de famille des fils d’Israël,
pour aller chercher l’arche de l’Alliance du Seigneur
dans la Cité de David, c’est-à-dire à Sion.
    Tous les hommes d’Israël
se rassemblèrent auprès du roi Salomon
au septième mois, durant la fête des Tentes.
    Quand tous les anciens d’Israël furent arrivés,
les prêtres se chargèrent de l’Arche.
    Ils emportèrent l’arche du Seigneur et la tente de la Rencontre
avec tous les objets sacrés qui s’y trouvaient ;
ce sont les prêtres et les lévites qui les transportèrent.
    Le roi Salomon et, avec lui, toute la communauté d’Israël
qu’il avait convoquée auprès de lui devant l’Arche
offrirent en sacrifice des moutons et des bœufs :
il y en avait un si grand nombre
qu’on ne pouvait ni le compter ni l’évaluer.
    Puis les prêtres transportèrent l’Arche à sa place,
dans la Chambre sainte que l’on appelle le Saint des Saints,
sous les ailes des kéroubim.
    Ceux-ci, en effet, étendaient leurs ailes
au-dessus de l’emplacement de l’Arche :
ils protégeaient l’Arche et ses barres.
    Dans l’Arche, il n’y avait rien,
sinon les deux tables de pierre
que Moïse y avait placées au mont Horeb,
quand le Seigneur avait conclu alliance avec les fils d’Israël,
à leur sortie du pays d’Égypte.
    Quand les prêtres sortirent du sanctuaire,
la nuée remplit la maison du Seigneur,
    et, à cause d’elle,
les prêtres durent interrompre le service divin :
la gloire du Seigneur remplissait la maison du Seigneur !
    Alors Salomon s’écria :
« Le Seigneur déclare demeurer dans la nuée obscure.
    Et maintenant, je t’ai construit, Seigneur,
une maison somptueuse,
un lieu où tu habiteras éternellement. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 131 (132), 1a.2b.4a.5a, 6-7, 9-10)

R/ Monte, Seigneur, vers le lieu de ton repos,
toi, et l’arche de ta force !
(Ps 131, 8)

Souviens-toi, Seigneur, de David,
de sa promesse au Puissant de Jacob :
« J’interdirai tout sommeil à mes yeux
avant d’avoir trouvé un lieu pour le Seigneur. »

Voici qu’on nous l’annonce à Éphrata,
nous l’avons trouvée près de Yagar.
Entrons dans la demeure de Dieu,
prosternons-nous aux pieds de son trône.

Que tes prêtres soient vêtus de justice,
que tes fidèles crient de joie !
Pour l’amour de David, ton serviteur,
ne repousse pas la face de ton messie.

Évangile

« Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau étaient sauvés » (Mc 6, 53-56)

Alléluia. Alléluia.
Jésus proclamait l’Évangile du Royaume
et guérissait toute infirmité dans le peuple.
Alléluia. (cf. Mt 4, 23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    après la traversée,
abordant à Génésareth
Jésus et ses disciples accostèrent.
    Ils sortirent de la barque,
et aussitôt les gens reconnurent Jésus :
    ils parcoururent toute la région,
et se mirent à apporter les malades sur des brancards
là où l’on apprenait que Jésus se trouvait.
    Et dans tous les endroits où il se rendait,
dans les villages, les villes ou les campagnes,
on déposait les infirmes sur les places.
Ils le suppliaient de leur laisser toucher
ne serait-ce que la frange de son manteau.
Et tous ceux qui la touchèrent
étaient sauvés.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. Comment ne pas être joyeux ? Nous servons un Dieu médecin. C’est-à-dire qui soigne les maux du corps et de l’âme. Être disciple d’un tel Dieu est une bénédiction, pas vrai ? Bien sur que si! Le Jésus que l’Évangile de ce jour nous donne de contempler à Génésareth, faisant de multiples guérisons, est le même que nous, chrétiens, servons aujourd’hui. Cela veut dire que ce qui s’est passé à Génésareth ce jour lointain dans le passé, peut encore se produire aujourd’hui pour chacun de nous. Qu’est-ce qui peut nous manquer ? La foi.

Les prouesses de la science dans le domaine de la médecine ne doivent pas nous empêcher de croire que Jésus continue à guérir encore aujourd’hui. D’ailleurs, même ces prouesses de la science sont un don de Dieu fait aux hommes. Qui a donné à l’homme l’intelligence de comprendre le fonctionnement et les dysfonctionnement de son corps, afin se remédier à ces derniers ? C’est bien Dieu. Nous ne devons pas croire que les guérisons que nous découvrons en lisant la Bible ne sont que des faits du passé et qu’elles ne peuvent plus se reproduire aujourd’hui. Jésus est venu nous guérir et nous sauver, cela ne souffre d’aucun doute.

Si Jésus est venu nous guérir comme il le fait à Génésareth, il est encore mieux que nous soyons conscients que nous avons besoin d’être guéris par Lui. Cette prise de conscience est le signe que nous pouvons savoir ce qui en nous a besoin d’être guéri, d’être restauré. Celui qui n’espère pas la guérison du Christ est justement un malade qui s’ignore. Les maladies du corps sont nombreuses, mais les plus pernicieuses sont celles de l’âme.

Demandons-nous qu’est-ce qui dans nos corps et dans nos âmes a besoin d’être guéris en ce moment ? Une maladie dont nous souffrons ? Une mauvaise attitude qui nous fait souffrir et souffrir nos frères et sœurs ? Qu’est-ce qui ne vas pas dans nos vies ? Si nous obtenons une réponse à l’une ou l’autre de ces questions sachons que, comme les habitants de Génésareth, nous avons besoin de courir vers Jésus, nous avons besoin de nous efforcer pour toucher son vêtement. Cet effort de rapprochement n’est cependant pas physique, mais spirituel, c’est un effort de foi, de confiance totale en Jésus.

Prions

Père Éternel, tu es conscients de nos nombreuses maladies du corps et de l’âme. Merci d’avoir envoyé ton Fils Jésus-Christ nous guérir et nous restaurer. Qu’il nous guérisse totalement pour que nous puissions te servir plus librement. Amen.

Intercession

Nous te confions tous les malades qui ont perdu l’espérance à force de souffrir. Daigne augmenter en eux la foi, afin qu’ils persévèrent à ta suite malgré leurs peines et souffrances. Daigne les guérir Seigneur selon ta volonté.

Vierge Marie, Notre Dame de Lourdes, intercède pour tous les malades du monde entier.

Exercice spirituel

Quelles sont nos maladies? Prions le Seigneur et confions les lui avec foi. S’il veut il peut nous guérir.

Loué soit Jésus-Christ

André Kamta Sabang

Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 2 =


Read also x