Comment devenir saint ?

Comment devenir saint ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Voici une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues » (Ap 7, 2-4.9-14)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean,
    j’ai vu un ange
qui montait du côté où le soleil se lève,
avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant ;
d’une voix forte, il cria aux quatre anges
qui avaient reçu le pouvoir de faire du mal à la terre et à la mer :
    « Ne faites pas de mal à la terre,
ni à la mer, ni aux arbres,
avant que nous ayons marqué du sceau
le front des serviteurs de notre Dieu. »
    Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau :
ils étaient cent quarante-quatre mille,
de toutes les tribus des fils d’Israël.

    Après cela, j’ai vu :
et voici une foule immense,
que nul ne pouvait dénombrer,
une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues.
Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau,
vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main.
    Et ils s’écriaient d’une voix forte :
« Le salut appartient à notre Dieu
qui siège sur le Trône
et à l’Agneau ! »
    Tous les anges se tenaient debout autour du Trône,
autour des Anciens et des quatre Vivants ;
se jetant devant le Trône, face contre terre,
ils se prosternèrent devant Dieu.
    Et ils disaient :
« Amen !
Louange, gloire, sagesse et action de grâce,
honneur, puissance et force
à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »
    L’un des Anciens prit alors la parole et me dit :
« Ces gens vêtus de robes blanches,
qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? »
    Je lui répondis :
« Mon seigneur, toi, tu le sais. »
Il me dit :
« Ceux-là viennent de la grande épreuve ;
ils ont lavé leurs robes,
ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau. »

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 23 (24), 1-2, 3-4ab, 5-6)

R/ Voici le peuple de ceux qui cherchent ta face, Seigneur. (cf. Ps 23, 6)

Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
C’est lui qui l’a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
L’homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !

Deuxième lecture

« Nous verrons Dieu tel qu’il est » (1 Jn 3, 1-3)

Lecture de la première lettre de saint Jean

Bien-aimés,
    voyez quel grand amour nous a donné le Père
pour que nous soyons appelés enfants de Dieu
– et nous le sommes.
Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas :
c’est qu’il n’a pas connu Dieu.
    Bien-aimés,
dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu,
mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté.
Nous le savons : quand cela sera manifesté,
nous lui serons semblables
car nous le verrons tel qu’il est.
    Et quiconque met en lui une telle espérance
se rend pur comme lui-même est pur.

    – Parole du Seigneur.

Évangile

« Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » (Mt 5, 1-12a)

Alléluia. Alléluia.
Venez à moi,
vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
dit le Seigneur,
et moi, je vous procurerai le repos.
Alléluia. (Mt 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    voyant les foules, Jésus gravit la montagne.
Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.
    Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait.
Il disait :
    « Heureux les pauvres de cœur,
car le royaume des Cieux est à eux.
    Heureux ceux qui pleurent,
car ils seront consolés.
    Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
    Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
car ils seront rassasiés.
    Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
    Heureux les cœurs purs,
car ils verront Dieu.
    Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu.
    Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,
car le royaume des Cieux est à eux.
    Heureux êtes-vous si l’on vous insulte,
si l’on vous persécute
et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous,
à cause de moi.
    Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
car votre récompense est grande dans les cieux ! »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. L’Église nous donne aujourd’hui de célébrer tous les saints. Presque chaque jour de l’année liturgique, l’Église propose de faire mémoire d’un saint, fêter tous les saints signifie qu’elle reconnait que la liste des saints du martyrologe n’est pas exhaustive. Il existe bien des saints inconnus, des saints que l’Église n’a pas encore eu l’occasion de découvrir et de confirmer par son processus de canonisation. A la Toussaint, tous ces saints inconnus sont également célébrés. Aujourd’hui, nous vous proposons de méditer sur la question de savoir comment devenir saint.

Être saint c’est atteindre le but pour lequel Dieu nous a créé, c’est-à-dire participer à sa nature bienheureuse, vivre dans la béatitude éternelle. L’on constate que l’idée de sainteté ou mieux le projet de sainteté, qui est le projet le plus lancinant de toute vie chrétienne, ne nous préoccupe que peu au quotidien. La préoccupation de savoir comment vivre de manière à pouvoir bénéficier de la vie éternelle à la fin de notre séjour terrestre ne nous habite pas constamment, certains n’y songe même plus. Cet oubli pour un chrétien est l’oubli même du but même de sa vie en ce monde. Nous devons être habités, hantés, par l’idée et le désir de sainteté.

Dans l’Évangile, Jésus, à travers les béatitudes, nous dévoile le chemin de sainteté. Comment devenir saint ? Jésus nous répond par les béatitudes. Pour devenir saint, il faut déjà commencer à vivre ici-bas, une vie de béatitude. C’est-à-dire que nous devons être humble de cœur, doux, miséricordieux, juste, compatissant, etc. Être pauvre de cœur, c’est avoir un cœur habité non pas par l’amour du monde, mais par l’amour de Dieu et du prochain. Un cœur pauvre aime Dieu plus que tout, il fait passer Dieu avant tout, il met l’amour au-dessus de tout. Pour être doux, il faut travailler à comprendre les choses et les autres comme Dieu les comprends, poser sur les autres un regard positif inconditionnel. On ne peut donc pas violenter ceux dont nous comprenons les réactions et les peines. La douceur provient de l’esprit de miséricorde.

Alors en ce jour de la Toussaint, prions les saint connus et inconnus d’intercéder pour nous auprès du Père, afin qu’il nous accorde la grâce d’une vie de béatitude, car c’est une telle vie qui nous conduira à la sainteté. Il n’existe pas de saint qui n’ait pas mené une vie de béatitude.

Prions

Père Éternel, accorde-nous la grâce, comme tu l’as accordée à tes saints, de mener ici-bas, une vie de béatitude, afin d’entrer dans ta félicité à la fin de notre séjour sur cette terre. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous ceux qui portent le nom de chrétien, afin que tu leur donnes d’être habités par le désir de sainteté.

Vierge Marie, notre dame des béatitudes, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Quelle est la béatitude qu’il nous est encore difficile de vivre? Dans une prière sincère, engageons-nous auprès du Seigneur à faire des efforts pour la vivre désormais, en demandant le secours de sa grâce.

Loué soit Jésus-Christ.

André Kamta Sabang, Communauté des Disciples du Christ Vivant.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =


Read also x