Dieu n’abandonne jamais ses enfants en détresse

Dieu n’abandonne jamais ses enfants en détresse
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« J’ai péché contre le Seigneur ! » (2 S 12, 1-7a.10-17)

Lecture du deuxième livre de Samuel

En ces jours-là,
    le Seigneur envoya vers David le prophète Nathan
qui alla le trouver et lui dit :
« Dans une même ville, il y avait deux hommes ;
l’un était riche, l’autre était pauvre.
    Le riche avait des moutons et des bœufs
en très grand nombre.
    Le pauvre n’avait rien qu’une brebis,
une toute petite, qu’il avait achetée.
Il la nourrissait, et elle grandissait
chez lui au milieu de ses fils ;
elle mangeait de son pain, buvait de sa coupe,
elle dormait dans ses bras : elle était comme sa fille.
    Un voyageur arriva chez l’homme riche.
Pour préparer le repas de son hôte,
celui-ci épargna ses moutons et ses bœufs.
Il alla prendre la brebis du pauvre,
et la prépara pour l’homme qui était arrivé chez lui. »
    Alors, David s’enflamma d’une grande colère contre cet homme,
et dit à Nathan :
« Par le Seigneur vivant,
l’homme qui a fait cela mérite la mort !
    Et il remboursera la brebis au quadruple,
pour avoir commis une telle action
et n’avoir pas épargné le pauvre. »
    Alors Nathan dit à David :
« Cet homme, c’est toi !
Ainsi parle le Seigneur Dieu d’Israël :
    Désormais, l’épée ne s’écartera plus jamais de ta maison,
parce que tu m’as méprisé
et que tu as pris la femme d’Ourias le Hittite
pour qu’elle devienne ta femme.
    Ainsi parle le Seigneur :
De ta propre maison,
je ferai surgir contre toi le malheur.
Je t’enlèverai tes femmes sous tes yeux
et je les donnerai à l’un de tes proches,
qui les prendra sous les yeux du soleil.
    Toi, tu as agi en cachette,
mais moi, j’agirai à la face de tout Israël,
et à la face du soleil ! »
    David dit à Nathan :
« J’ai péché contre le Seigneur ! »
Nathan lui répondit :
« Le Seigneur a passé sur ton péché,
tu ne mourras pas.
    Cependant, parce que tu as bafoué le Seigneur,
le fils que tu viens d’avoir mourra. »
    Et Nathan retourna chez lui.

Le Seigneur frappa l’enfant
que la femme d’Ourias avait donné à David,
et il tomba gravement malade.
    David implora Dieu pour le petit enfant :
il jeûna strictement,
et, quand il rentrait chez lui,
il passait la nuit couché par terre.
    Les anciens de sa maison
insistaient auprès de lui pour qu’il se relève,
mais il refusa, et ne prit avec eux aucune nourriture.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 50 (51), 12-13, 14-15, 16-17)

R/ Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu. (Ps 50, 12a)

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

Évangile

« Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? » (Mc 4, 35-41)

Alléluia. Alléluia.
Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que ceux qui croient en lui aient la vie éternelle.
Alléluia. (Jn 3, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples :
« Passons sur l’autre rive. »
    Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était,
dans la barque,
et d’autres barques l’accompagnaient.
    Survient une violente tempête.
Les vagues se jetaient sur la barque,
si bien que déjà elle se remplissait.
    Lui dormait sur le coussin à l’arrière.
Les disciples le réveillent et lui disent :
« Maître, nous sommes perdus ;
cela ne te fait rien ? »
    Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer :
« Silence, tais-toi ! »
Le vent tomba,
et il se fit un grand calme.
    Jésus leur dit :
« Pourquoi êtes-vous si craintifs ?
N’avez-vous pas encore la foi ? »
    Saisis d’une grande crainte,
ils se disaient entre eux :
« Qui est-il donc, celui-ci,
pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. Dans les situations d’impuissance que nous traversons très souvent dans la vie, Dieu ne nous laisse pas seul, Il est avec nous et vient à notre secours si, d’une foi inébranlable, nous espérons de lui le secours. Les lectures de ce jour, notamment la première et l’Évangile, nous présentent deux situations de détresse que vivent respectivement le Roi David et les disciples de Jésus-Christ.

Dans la première, il s’agit d’une situation de détresse qu’on peut qualifier, à juste titre, de subjective. En effet, la détresse de David provient du péché, du mal qu’il a fait. C’est dire que le péché ne nous rend pas gais si nous avons encore une conscience capable de nous juger. Le péché commis par David est très grave, il s’agit d’un meurtre. Il a, en effet, commandité le meurtre de son soldat et serviteur Ourias pour s’approprier sa seule femme, alors qu’il avait dans son palais un village de femmes. Le Seigneur lui annonce, par le prophète Nathan, sa punition. Dieu est miséricordieux, certes, mais il n’est pas moins juste. Cependant, sa miséricorde est toujours au-dessus de sa justice. David va sincèrement se repentir d’avoir commis un tel forfait et Dieu, dont l’amour miséricordieux est tout-puissant, lui accordera son pardon.  Alors, si nous nous sentons actuellement très loin de Dieu à cause de nos nombreux péchés, ne nous laissons pas envahir et dominer par la détresse. Nous avons une chose à faire, nous repentir, regretter nos péchés et demander le pardon de Dieu. Si notre démarche est sincère, le Seigneur ne nous refusera pas son pardon. Mieux vaut toujours arrêter de faire le mal quel que soit son ampleur que de continuer à le commettre.

L’Évangile nous présente une autre situation de détresse, cette fois-ci objective. Les disciples sont dans la mer et font face à la menace d’une tempête. Ils risquent la noyade et donc la mort. Jésus fait semblant de ne pas voir ce qui leur arrive afin d’éprouver leur foi en sa présence toute-puissante et agissante. Les disciples paniquent et sombrent dans une peur qui les tétanise. Nous aussi, nous avons des situations objectives de détresse dans nos vies : les maladies, la pauvreté, la solitude, l’échec et bien d’autres souffrances ou situations pénibles. Dieu ne nous abandonne pas, même si parfois il semble ignorer ce qui nous arrive. Ne sombrons pas dans la détresse au point de perdre la foi, comme les disciples dans la barque. Nous avons Jésus dans la barque de nos vies, ils nous laissent affronter les évènements qui nous arrivent, mais est toujours prêt à intervenir lorsque, dans la foi, nous lui faisons appel.

Quelles sont actuellement nos situations de détresses à nous ? Avons-nous réellement confiance en Jésus, qui est avec nous jusqu’à la fin des temps ? Dieu n’abandonne jamais ses enfants dans la détresse, il intervient selon leur foi et les délivre.

Prions

Père Éternel, délivre-nous des situations de détresse qui menacent de nous faire perdre la foi en toi et en ton Fils Jésus Christ qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Intercession

Seigneur Jésus, regarde avec bonté, ceux qui souffrent du mal qu’ils ont fait, donne- leur l’esprit de repentance afin que regrettant sincèrement leur péché, ils obtiennent ta miséricorde. Nous te prions également pour tous ceux qui passent actuellement par des situations difficiles qui leur font peur et douter de toi. Augmente en eux la foi, afin qu’ils puissent savoir compter sur la toute-puissance de ta présence agissante.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Qu’est-ce qui nous cause plus de détresse actuellement dans notre vie ? Dans la confiance, prions et présentons cette ou ces situations douloureuses au Seigneur.

Loué soit Jésus Christ !

André Kamta Sabang

Communauté des disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 2 =


Read also x