Disons oui à la VIE, disons OUI à Dieu!

Disons oui à la VIE, disons OUI à Dieu!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 10, 13-16)

En ce temps-là, Jésus disait :
    « Malheureuse es-tu, Corazine !
Malheureuse es-tu, Bethsaïde !
Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous
avaient eu lieu à Tyr et à Sidon,
il y a longtemps que leurs habitants
auraient fait pénitence, avec le sac et la cendre.
    D’ailleurs, Tyr et Sidon
seront mieux traitées que vous lors du Jugement.
    Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ?
Non, jusqu’au séjour des morts tu descendras !

    Celui qui vous écoute
m’écoute ;
celui qui vous rejette
me rejette ;
et celui qui me rejette
rejette celui qui m’a envoyé. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur,

Je suis dans l’action de grâce et je bénis le Seigneur pour cette nouvelle journée qu’il nous offre. Cette une opportunité inouïe qu’il donne ainsi à chacun de nous pour être des personnes meilleures, pour nous convertir, pour écouter la voix du Christ, qui nous appelle des ténèbres de notre péché et de notre ignorance à la lumière des enfants de Dieu. Ne soyons pas indifférents à cet appel.

L’évangile de ce jour est en effet témoin des reproches de Jésus aux villes de Corazine et de Bethsaïde, villes où avaient eu lieu la plus part de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties : « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil et la cendre en signe de pénitence. ». Ces villes qui ont eu le plus d’occasions d’entendre Jésus et de voir ses miracles, auraient dû répondre davantage à l’appel que Jésus leur offrait ainsi. Mais au lieu de cela, elles se sont enfoncées dans le refus et le malheur. Comme le peuple d’Israël dans la première lecture de ce jour, elles ont préféré suivre la voie des idoles au lieu de suivre la loi du Seigneur.

Le malheur de notre génération réside lui aussi dans l’indifférence et le refus de Dieu. Je réalise aujourd’hui que les êtres humains ne sont pas à mesure de vivre sans Dieu. Ni vous ni moi ne sommes complets sans Dieu, et sans Lui il nous est impossible de découvrir notre raison d’être. La Bible nous montre que nous sommes des créatures destinées à vivre dans l’union et la confiance en Dieu. Hors de cette union, nous sommes lamentablement voués à l’échec.

La méditation de ce texte me fait également comprendre que la volonté de Dieu est que nous soyons tous sauvés. Pour cela, Il a envoyé son Fils unique Jésus Christ qui, durant son ministère terrestre, n’a cessé d’appeler à la foi et à la conversion. Il commence en fait son ministère par ces mots : « Les temps sont accomplis : convertissezvous et croyez en la bonne nouvelle ». Il accompli des signes et des prodiges afin d’inviter les hommes à la foi, mais certains restent indifférents, ils endurcissent leur cœur et rejettent la Parole du Christ. À vrai dire je constate la même chose dans ma vie et dans celle des autres chrétiens. Si non comment expliquer que des personnes qui lisent régulièrement la Bible, qui viennent à l’Église tous les jours, qui écoutent tous les jours les homélies des prêtres, se conduisent pourtant comme si elles n’avaient rien appris ni rien retenu ? 

Nous vivons parfois comme ces villes de Corazine et de Bethsaïde dont parle l’évangile de ce jour. Et c’est pour cela que les textes d’aujourd’hui sont une mise en garde pour vous et pour moi.  Notre vie est témoin de plusieurs miracles de Dieu, et Dieu passe par bien de moyen pour nous parler ; mais sommes attentifs aux événements où Dieu nous fait signe et veux nous parler ? Que faisons-nous de la Parole de Dieu que nous écoutons tous les jours ? Que faisons-nous de la grâce que nous recevons à travers les sacrements de l’Église ? Que faisons-nous de l’amour que le Christ manifeste à notre endroit chaque jour ?         

Le Seigneur m’invite aujourd’hui à ne pas rester insensible aux différentes marques d’amour qu’il laisse au quotidien dans ma vie. Ce qu’il attend de vous et moi, c’est la conversion véritable. Voilà pourquoi, à chacun de nous, j’adresse cette demande : Laissons la Parole du Christ et ses miracles, nous transformer, afin que nous soyons partout où nous nous trouvons les témoins de cette Bonne Nouvelle, à l’exemple de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, dont l’Église fait en ce jour mémoire.   

Prions

Seigneur Jésus, Tu es là, présent au cœur de nos vies ; et chaque jour, tu accomplis pour nous des merveilles. Mais nous ne les voyons même pas et préférons rechercher la force ailleurs. Guéris-nous de notre ignorance et de notre manque de foi et rends-nous sensible à ta Parole.

Intercession

Prions pour toutes les personnes qui, bien que s’étant baptisées et confirmées dans l’Église Catholique, ont aujourd’hui perdu la foi, cherchant refuge dans leurs sécurités matérielles, chez les charlatans et bien d’autres vendeurs d’illusion qui pullulent nos villes et villages ; afin que le Seigneur touche leur cœur et les ramène à Lui.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prendre le temps pour découvrir les gestes d’amour du Christ dans nos vies ; pour lui demander pardon pour nos égarements et notre manque de foi et Lui demander la grâce d’une conversion véritable à sa suite.

Abbé Martial SOH TAKAMTE


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =


Read also x