Écoutons d’abord le Seigneur pour mieux le servir ensuite!

Écoutons d’abord le Seigneur pour mieux le servir ensuite!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Tout le peuple se rassembla autour de Jérémie dans la maison du Seigneur » (Jr 26, 1-9)

Lecture du livre du prophète Jérémie

Au début du règne de Joakim,
fils de Josias, roi de Juda,
il y eut cette parole venant du Seigneur :
    « Ainsi parle le Seigneur :
Tiens-toi dans la cour de la maison du Seigneur.
Aux gens de toutes les villes de Juda
qui viennent se prosterner dans la maison du Seigneur,
tu diras toutes les paroles
que je t’ai ordonné de leur dire ;
n’en retranche pas un mot.
    Peut-être écouteront-ils,
et reviendront-ils chacun de son mauvais chemin ?
Alors je renoncerai au mal que je projette de leur faire
à cause de la malice de leurs actes.
    Tu leur diras donc :
Ainsi parle le Seigneur :
Si vous ne m’écoutez pas,
si vous ne marchez pas selon ma Loi,
celle que j’ai mise sous vos yeux,
    si vous n’écoutez pas les paroles
de mes serviteurs les prophètes,
que je vous envoie inlassablement,
et que vous n’avez pas écoutés,
    je traiterai cette Maison comme celle de Silo,
et ferai de cette ville un exemple de malédiction
pour toutes les nations de la terre. »

Les prêtres, les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie
proclamer ces paroles dans la maison du Seigneur.
Et quand Jérémie eut fini de dire à tout le peuple
tout ce que le Seigneur lui avait ordonné de dire,
les prêtres, les prophètes et tout le peuple
se saisirent de lui en disant :
« Tu vas mourir !
    Pourquoi prophétises-tu, au nom du Seigneur,
que cette Maison deviendra comme celle de Silo,
que cette ville sera dévastée et vidée de ses habitants ? »
Et tout le peuple se rassembla autour de Jérémie
dans la maison du Seigneur.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 68 (69), 2.5ab, 5cd.8, 9-10, 14)

R/ Dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi. (Ps 68, 14c)

Sauve-moi, mon Dieu :
les eaux montent jusqu’à ma gorge !
Plus abondants que les cheveux de ma tête,
ceux qui m’en veulent sans raison.

Ils sont nombreux, mes détracteurs,
à me haïr injustement.
C’est pour toi que j’endure l’insulte,
que la honte me couvre le visage.

Je suis un étranger pour mes frères,
un inconnu pour les fils de ma mère.
L’amour de ta maison m’a perdu ;
on t’insulte, et l’insulte retombe sur moi.

Et moi, je te prie, Seigneur :
c’est l’heure de ta grâce ;
dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi,
par ta vérité sauve-moi.

Évangile

« Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses » (Lc 10, 38-42)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie.
Alléluia. (cf. Jn 8,12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
  Jésus entra dans un village.
Une femme nommée Marthe le reçut.
  Elle avait une sœur appelée Marie
qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.
  Quant à Marthe, elle était accaparée
par les multiples occupations du service.
Elle intervint et dit :
« Seigneur, cela ne te fait rien
que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ?
Dis-lui donc de m’aider. »
  Le Seigneur lui répondit :
« Marthe, Marthe, tu te donnes du souci
et tu t’agites pour bien des choses.
  Une seule est nécessaire.
Marie a choisi la meilleure part,
elle ne lui sera pas enlevée. »

          – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Seigneur Dieu Tout-Puissant, avant que les soucis du jour ne m’assaillent, ma pensée se tourne vers toi, mon Dieu, à l’exemple de Marie, écouter ta parole qui seul peut combler les désirs de mon cœur. Dans un élan de joie et d’action de grâce, je te dis merci de m’avoir protégé tout au long de cette nuit. Merci pour les forces que j’ai retrouvées et que je voudrais, à l’exemple de Marthe, mettre à ton service pendant cette journée.

Ce matin, tu m’invites à méditer sur l’attitude de deux figures bien connues dans la Bible : Marthe et Marie. Marthe est celle qui Te reçoit dans sa maison. Elle t’ouvre sa porte sans hésitation ; elle t’accueille chez elle. Elle peut donc être considérer comme une femme d’hospitalité, une femme au cœur très grand. Son attitude est vraiment louable. Elle est absorbée par le service : elle va, elle vient, elle court chercher ceci, préparer cela. Son énergie et son temps sont entièrement consacrés au service de son hôte, que tu es. Elle veut te montrer à quel point tu es important pour elle par le soin qu’elle emploie à te servir. Que j’aimerais tant imiter cette disposition pour le service des autres, cette facilité à offrir de l’hospitalité à tous ceux qui frappent à ma porte et particulièrement à Toi qui frappe sans cesse à la porte de notre cœur. Je comprends combien il est important d’agir, de se dépenser pour rendre heureux tous ceux qui partagent mon quotidien.

Toutefois Seigneur tu attires mon attention sur un danger qui me guette constamment : celui de l’activisme et de l’agitation. Je comprends Seigneur que si tu te permets de reprendre Marthe, ce n’est pas parce qu’elle agit, mais parce qu’elle s’agite : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien de choses ». Ce n’est pas le travail de Marthe que tu blâmes Seigneur, mais le souci et l’inquiétude qu’elle met dans son travail.  Son agitation  pour  bien des choses fait qu’elle est tiraillée et dispersée dans tous les sens.  Son cœur  est  encombré par de multiples préoccupations  qui prennent toute la place si bien qu’il n’y a plus de place pour la rencontre avec son Seigneur et son Dieu. Entièrement préoccupée par les multiples tâches du service, elle oublie pourquoi elle sert, pour qui elle rend service.

Je réalise par-là que si je perds le sens et la finalité de mon travail, de mes services, alors je risque fort bien d’être submergé par l’ampleur de mes devoirs, et de perdre ainsi le jugement juste sur ceux qui m’entourent. De plus, en perdant le sens de mon service, je risque perdre aussi la joie et la paix intérieure. Voilà pourquoi Marie est là pour me rappeler ce qui compte vraiment dans ma vie, l’unique chose nécessaire : Toi.

Marie demeure assise à tes pieds pour écouter et recueillir chaque mot qui sort de ta bouche. Elle se sent comblée par tes paroles qui traversent tout son être. Elle veut être près de Toi, rester unis à Toi pour apprendre de Toi. Je comprends que si je prends le temps pour t’écouter de tout mon cœur et te prier, je pourrais m’attendre à ce que Toi-même tu diriges et orientes nos actes de charité. Toutes les deux donc, Marthe et Marie, incarnent la manière dont nous sommes appelés à te suivre Seigneur.

Prions

Seigneur Jésus, alors que tu es en chemin, Marthe te reçoit dans sa maison. Je t’offre tout mon être pour que tu puisses t’y sentir accueilli comme dans la maison de Marthe. Que ta parole pénètre et transforme mon cœur afin que je sache te reconnaître et te servir à travers mes frères et sœurs. 

Intercession

Nous te prions pour tous ceux qui sont aujourd’hui inquiets et se posent des questions au sujet de leur avenir, leur santé, de leurs projets …. Accorde-leur la paix intérieure.

Exercice spirituel

Consacrer au moins 10 minutes de notre temps à la lecture et la méditation de la Parole de Dieu et poser une action concrète pour rendre plus heureux une personne de notre entourage.

Martial SOH TAKAMTE, Grand séminariste du diocèse de Bafoussam

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 14 =


Read also x