Homélie du Baptême du Seigneur C

Homélie du Baptême du Seigneur C
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« La gloire du Seigneur se révélera, et tout être de chair verra » (Is 40, 1-5.9-11)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Consolez, consolez mon peuple,
– dit votre Dieu –
    parlez au cœur de Jérusalem.
Proclamez que son service est accompli,
que son crime est expié,
qu’elle a reçu de la main du Seigneur
le double pour toutes ses fautes.

    Une voix proclame :
« Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ;
tracez droit, dans les terres arides,
une route pour notre Dieu.
    Que tout ravin soit comblé,
toute montagne et toute colline abaissées !
que les escarpements se changent en plaine,
et les sommets, en large vallée !
    Alors se révélera la gloire du Seigneur,
et tout être de chair verra
que la bouche du Seigneur a parlé. »

    Monte sur une haute montagne,  
toi qui portes la bonne nouvelle à Sion.
Élève la voix avec force,
toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem.
Élève la voix, ne crains pas.
Dis aux villes de Juda :
« Voici votre Dieu ! »
        Voici le Seigneur Dieu !
Il vient avec puissance ;
son bras lui soumet tout.
Voici le fruit de son travail avec lui,
et devant lui, son ouvrage.
    Comme un berger, il fait paître son troupeau :
son bras rassemble les agneaux,
il les porte sur son cœur,
il mène les brebis qui allaitent.

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 103 (104), 1c-3a, 3bc-4, 24-25, 27-28, 29-30)

R/ Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
(Ps 103, 1)

Revêtu de magnificence,
tu as pour manteau la lumière !
Comme une tenture, tu déploies les cieux,
tu élèves dans leurs eaux tes demeures.

Des nuées, tu te fais un char,
tu t’avances sur les ailes du vent ;
tu prends les vents pour messagers,
pour serviteurs, les flammes des éclairs.

Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
Tout cela , ta sagesse l’a fait ;
     la terre s’emplit de tes biens.
Voici l’immensité de la mer,
son grouillement innombrable d’animaux grands et petits.

Tous, ils comptent sur toi
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
tu ouvres la main : ils sont comblés.

Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ;
tu reprends leur souffle, ils expirent
      et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.

Deuxième lecture

« Par le bain du baptême, Dieu nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint » (Tt 2, 11-14 ; 3, 4-7)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre à Tite

Bien-aimé,
     la grâce de Dieu s’est manifestée
pour le salut de tous les hommes.
    Elle nous apprend à renoncer à l’impiété
et aux convoitises de ce monde,
et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable,
avec justice et piété,
    attendant que se réalise la bienheureuse espérance :
la manifestation de la gloire
de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ.
    Car il s’est donné pour nous
afin de nous racheter de toutes nos fautes,
et de nous purifier
pour faire de nous son peuple,
un peuple ardent à faire le bien.

    Lorsque Dieu, notre Sauveur,
a manifesté sa bonté et son amour pour les hommes,
    il nous a sauvés,
non pas à cause de la justice de nos propres actes,
mais par sa miséricorde.
Par le bain du baptême, il nous a fait renaître
et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint.
    Cet Esprit, Dieu l’a répandu sur nous en abondance,
par Jésus Christ notre Sauveur,
    afin que, rendus justes par sa grâce,
nous devenions en espérance
héritiers de la vie éternelle.

 – Parole du Seigneur.

Évangile

« Comme Jésus priait, après avoir été baptisé, le ciel s’ouvrit » (Lc 3, 15-16.21-22)

Alléluia. Alléluia.
Voici venir un plus fort que moi,
proclame Jean Baptiste ;
c’est lui qui vous baptisera
dans l’Esprit Saint et le feu.
Alléluia. (cf. Lc 3, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    le peuple venu auprès de Jean le Baptiste était en attente,
et tous se demandaient en eux-mêmes
si Jean n’était pas le Christ.
    Jean s’adressa alors à tous :
« Moi, je vous baptise avec de l’eau ;
mais il vient, celui qui est plus fort que moi.
Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales.
Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. »

    Comme tout le peuple se faisait baptiser
et qu’après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait,
le ciel s’ouvrit.
    L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe,
descendit sur Jésus,
et il y eut une voix venant du ciel :
« Toi, tu es mon Fils bien-aimé ;
en toi, je trouve ma joie. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Homélie

Chers Frères et Sœurs en Christ et en humanité,

« DU CIEL UNE VOIX SE FIT ENTENDRE : ‘‘C’EST TOI MON FILS : MOI AUJOURD’HUI, JE T’AI ENGENDRÉ.’’» (Lc 3, 22)

En ce jour de fête et de Joie nous commémorons le Baptême de notre Seigneur Jésus Christ dans le Jourdain. Au cœur de cette célébration, la divinité de Jésus est attestée par le Père et sa mission de Fils éternel, envoyé pour que l’humanité renaisse de l’eau et de l’esprit, est confirmée.

La Théophanie de ce Jour fait suite à l’Épiphanie du dimanche dernier. En réalité, l’Épiphanie se réfère à la venue des Mages d’Orient à Bethléem et marque l’accomplissement de la prophétie  qui ouvre à tous les peuples le salut que le Christ apporte à l’humanité. Leurs présents révélaient Celui qu’ils venaient adorer : l’or offert au Roi, l’encens au vrai Dieu et la myrrhe pour sa sépulture. Historiquement, les Églises d’Orient insistaient dans la célébration de l’Épiphanie, sur la Théophanie, manifestation de Dieu, qui eut lieu sur les bords du fleuve Jourdain quand le Seigneur fut baptisé. Aujourd’hui, la divinité du Christ est manifestée publiquement après que les Mages l’aient adoré à Bethléem.

L’Évangile nous dévoile une scène extraordinaire où l’humilité précède la manifestation de la gloire. Jésus, Dieu fait homme pour notre salut, se fait tellement l’un de nous qu’il se soumet au baptême de pénitence du précurseur. Lui qui n’avait pas besoin d’être purifié s’est fait solidaire de la race humaine en entrant dans la file des pécheurs qui allaient au Baptiste pour se repentir. Cet acte d’humilité prolonge le mystère de l’incarnation car, il révèle la kénose de Dieu qui s’abaisse pour le salut de l’homme. Dans son humilité, va se manifester la gloire par le témoignage de Jean et le témoignage divin du Père et de l’Esprit.

Le témoignage de Jean met en exergue la grandeur du baptême que le Christ offre pour notre régénération : « Moi, je vous baptise avec de l’eau, mais il vient, celui qui est plus puissant que moi (…) Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu » (Lc 3, 16). Le Baptême du Christ par Jean dans le Jourdain inaugure le baptême nouveau dans l’Esprit. Au jour de notre baptême, nous descendons avec lui au Jourdain, pour remonter avec Lui et nous sommes illuminés par la grâce du l’Esprit Saint.

Le deuxième témoignage est divin. Le Père et l’Esprit Saint attestent que Jésus est le Fils éternel envoyé pour le salut du monde : l’Esprit descend sous la forme d’une colombe et le Père atteste en disant : « C’est toi mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon amour ». C’est ici que s’opère la manifestation publique de la divinité de Jésus, appelé Théophanie. La Trinité Sainte est présente, au Jourdain, pour le salut du monde et de l’humanité.

La célébration du Baptême du Seigneur, bien qu’il s’agisse d’un baptême différent du nôtre, parle à notre baptême et nous invite à prendre au sérieux notre engagement. La préface dit à juste titre qu’aujourd’hui, sur les eaux du Jourdain, Dieu veut inaugurer le baptême nouveau. Le Christ en entrant dans les eaux du Jourdain, a sanctifié les eaux baptismales, sanctifiant le baptême qu’il devait instituer après sa résurrection comme sacrement des croyants. « Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé ; celui qui ne croira pas, sera condamné » (Mc 16,15-16)

Saint Paul nous enseigne, dans la deuxième lecture de ce jour (cf. Tt 2 11-12; 3,4-7) que, ceux que Dieu fait renaître par le bain du baptême chrétien et renouvelle dans l’Esprit Saint, possèdent dès aujourd’hui, dans l’espérance, l’héritage de la vie éternelle. (cf. Tt 3,7). Nous sommes donc appelés à vivre dès maintenant comme les fils du Royaume, par une vie respectueuse des engagements de notre baptême.

Qu’avons nous fait de notre baptême? Telle est la question qui, en ce jour, dois trouver une réponse en chacun de nous. Nous sommes devenus enfants de Dieu et de l’Église par la grâce du sacrement de Baptême. Puissions nous rendre témoignage, par nos actes, de ce baptême qui nous a illuminé dans le Christ Lumière.  

Prière

Seigneur, Toi qui a inauguré aujourd’hui le baptême nouveau par la  descente du Christ dans les eaux du Jourdain, accorde à tes fils adoptifs, nés de l’eau et de l’Esprit, de se garder toujours dans ta sainte volonté. Lui qui règne avec Toi et le Saint Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles. Amen

Intercession :

Prier pour les baptisés pour qu’ils vivent les exigences et engagements de leur baptême en étant de vrais témoins du Christ et de l’Évangile.

Exercice Spirituel 

Prier pour la conversion des hommes et pour la fidélité des chrétiens à l’Évangile.

Bonne fête du baptême du Seigneur à tous !!!

         Abbé José NINTIDEM M., Diocèse de Nkongsamba (Cameroun)

                                                                         Christus vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =


Read also x