Il ne suffit pas d’écouter, il faut mettre en pratique !

Il ne suffit pas d’écouter, il faut mettre en pratique !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs » (1 Tm 1, 15-17)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Bien aimé,
    voici une parole digne de foi,
et qui mérite d’être accueillie sans réserve :
le Christ Jésus est venu dans le monde
pour sauver les pécheurs ;
et moi, je suis le premier des pécheurs.
    Mais s’il m’a été fait miséricorde,
c’est afin qu’en moi le premier,
le Christ Jésus montre toute sa patience,
pour donner un exemple
à ceux qui devaient croire en lui, en vue de la vie éternelle.

    Au roi des siècles,
Dieu immortel, invisible et unique,
Honneur et gloire pour les siècles des siècles ! Amen.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 112 (113), 1-2, 3-4, 5a.6-7)

R/ Béni soit le nom du Seigneur,
maintenant et pour les siècles des siècles !
ou : Alléluia !
(Ps 112, 2)

Louez, serviteurs du Seigneur,
louez le nom du Seigneur !
Béni soit le nom du Seigneur,
maintenant et pour les siècles des siècles !

Du levant au couchant du soleil,
loué soit le nom du Seigneur !
Le Seigneur domine tous les peuples,
sa gloire domine les cieux.

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
Il abaisse son regard vers le ciel et vers la terre.
De la poussière il relève le faible,
il retire le pauvre de la cendre.

Évangile

« Pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Lc 6, 43-49)

Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ;
mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui.
Alléluia. (Jn 14, 23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ;
jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.
    Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit :
on ne cueille pas des figues sur des épines ;
on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces.
    L’homme bon tire le bien
du trésor de son cœur qui est bon ;
et l’homme mauvais tire le mal
de son cœur qui est mauvais :
car ce que dit la bouche,
c’est ce qui déborde du cœur.

    Et pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” 
et ne faites-vous pas ce que je dis ?
    Quiconque vient à moi,
écoute mes paroles et les met en pratique,
je vais vous montrer à qui il ressemble.
    Il ressemble à celui qui construit une maison.
Il a creusé très profond
et il a posé les fondations sur le roc.
Quand est venue l’inondation,
le torrent s’est précipité sur cette maison,
mais il n’a pas pu l’ébranler
parce qu’elle était bien construite.
    Mais celui qui a écouté
et n’a pas mis en pratique
ressemble à celui qui a construit sa maison
à même le sol, sans fondations.
Le torrent s’est précipité sur elle,
et aussitôt elle s’est effondrée ;
la destruction de cette maison a été complète. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. La péricope de l’Évangile que l’Église nous propose en jour pour nourrir notre foi est riche d’enseignements, mais nous allons principalement méditer sur deux aspects fondamentaux qui émanent de ce texte: les critères d’identification d’une bonne et d’une mauvaise personne, et ensuite, le caractère le plus fondamental d’un vrai disciple du Christ.

Comment reconnaitre une bonne et une mauvaise personne ? Dans la vie, quand un inconnu, une nouvelle personne nous approche, ou sollicite notre amitié, nous sommes souvent confus, nous avons en nous le désir de savoir si elle est une bonne ou une mauvaise personne. Jésus dans l’Évangile nous donne un secret pour connaitre quelle est la moralité d’une personne. La première chose est de l’écouter attentivement parler, quelle est la qualité de ses paroles? La qualité de son cœur est à l’image de la qualité de ses paroles. S’il parle pour bénir, pour dire le beau, le juste, le vrai, le bien, alors son cœur est saint, beau, juste, vrai et bien. Par contre si cette personne parle pour dire du mal, du faux, alors son cœur est mauvais et faux. Car, ce qui sort de la bouche est ce qui déborde du cœur. Cependant, Il ne faudra pas s’en tenir qu’à ses paroles, car le critère de la Parole n’est pas suffisant, il faut également prendre en compte le critère des actes. Quelles sont les œuvres de cette personne ? Est-elle au quotidien au service des autres ou travaille t-elle pour mettre les autres à son service ? Ses actes ont-ils l’amour ou le mal pour finalité ? Bref, ceux qui sont bons agissent bien, et ceux qui sont mauvais agissent mal.

Ainsi, le vrai disciple du Christ est celui qui parle pour dire le bien et qui agit pour faire le bien. Son caractère le plus fondamental est la capacité d’écouter Dieu, sa Parole, sa volonté et de faire sans aucune autre forme de procédure ce qu’il commande. Souvenons-nous de la parabole des deux enfants dans le chapitre 21 de l’Évangile selon Saint Mathieu (Mt21, 28-31). Des deux enfants celui qui avait finalement fait la volonté du père est celui qui avait finalement fait ce qu’il commandait, à savoir aller travailler à la vigne.

L’on ne peut véritablement croitre dans la vie avec Dieu et devenir davantage ses amis qu’en méditant tous les jours sa parole avec une grande flamme dans le cœur, un très grand désir de faire sa volonté. Mais, il ne suffit pas d’avoir la flamme pour la volonté de Dieu, encore faut-il qu’au sortir de la méditation, cette flamme comme l’amour qui meut, puisse nous pousser à agir, à faire ce que la parole nous recommande, de changer effectivement, et sans remettre à plus tard, une mauvaise attitude, une mauvaise façon de penser, de parler, ou de faire. Voilà, bien-aimés, des personnes qui agissent ainsi, se convertissent tous les jours et leur vie devient, tous les jours, neuve, nouvelle, bonne et abondamment fructueuse. Celui qui écoute la Parole et passe outre, sa vie intérieure entre dans un processus de vieillissement, de stagnation, de dégradation par manque du souffle nouveau de vie qui vient de la conversion permanente, de la mise en pratique quotidienne de la Parole de Dieu et de l’écoute et de l’obéissance de l’Esprit Saint.

Alors, comment est-ce que je parle aux gens ? Quelles est la perspective de mes actes, est-ce que j’agis pour le bien des autres, pour la gloire de Dieu ou pour leur mal et ma propre gloire ? Quelle est la place de la Parole de Dieu dans ma vie ? Est-ce dans ma vie de foi la mise en pratique de la Parole de Dieu est fondamentale pour moi ?

Prions

Dieu Tout-puissant, transforme-nous d’auditeurs libres et exclusifs de ta Parole en ses fervents pratiquants. Ainsi, nous bâtirons sur le Roc que tu Es nos vies et elles porteront des bons fruits en abondance. Par Jésus, le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous les chrétiens, afin que tu puisses leur permettre de mettre au cœur de leur vie spirituelle la méditation et le vécu de ta Parole. Vierge Marie, mère du Verbe incarné, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Méditons dès aujourd’hui la parole de Dieu en nous posant et en trouvant des réponses aux questions essentielles suivantes : quel est le message principal que Dieu m’adresse par cette parole ? Qu’est-ce qu’il veut que je fasse concrètement ? Comment vais-je faire au sortir de cette prière pour commencer à faire ce qu’il attend de moi ? Demandons enfin le secours de sa grâce, car si la force de son Esprit Saint n’accompagne pas notre grande flamme de faire sa volonté, nous ne pourrons rien faire.

Loué soit Jésus Christ!

André Kamta Sabang, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 16 =


Read also x