Imitons l’humilité et l’effacement de Saint Jean Baptiste!

Imitons l’humilité et l’effacement de Saint Jean Baptiste!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement » (1 Jn 2, 22-28)

Lecture de la première lettre de saint Jean

Bien-aimés,
le menteur n’est-il pas celui qui refuse
que Jésus soit le Christ ?
Celui-là est l’anti-Christ :
il refuse à la fois le Père et le Fils ;
quiconque refuse le Fils
n’a pas non plus le Père ;
celui qui reconnaît le Fils
a aussi le Père.

Quant à vous, que demeure en vous
ce que vous avez entendu depuis le commencement.
Si ce que vous avez entendu depuis le commencement
demeure en vous,
vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
Et telle est la promesse que lui-même nous a faite :
la vie éternelle.
Je vous ai écrit cela
à propos de ceux qui vous égarent.
Quant à vous,
l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous,
et vous n’avez pas besoin d’enseignement.
Cette onction vous enseigne toutes choses,
elle qui est vérité et non pas mensonge ;
et, selon ce qu’elle vous a enseigné,
vous demeurez en lui.
Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui ;
ainsi, quand il se manifestera,
nous aurons de l’assurance,
et non pas la honte d’être loin de lui
à son avènement.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(97(98), 1, 2-3ab, 3cd-4)

R/ La terre tout entière a vu
le salut de notre Dieu.
(cf. 97, 3)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

Évangile

« C’est lui qui vient derrière moi » (Jn 1, 19-28)

Alléluia, Alléluia.
À bien des reprises, Dieu, dans le passé,
a parlé à nos pères par les prophètes ;
à la fin, en ces jours où nous sommes,
il nous a parlé par son Fils.
Alléluia. (cf. He 1, 1-2)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Voici le témoignage de Jean le Baptiste,
quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem
des prêtres et des lévites
pour lui demander :
« Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement :
« Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent :
« Alors qu’en est-il ?
Es-tu le prophète Élie ? »
Il répondit :
« Je ne le suis pas.
– Es-tu le Prophète annoncé ? »
Il répondit :
« Non. »
Alors ils lui dirent :
« Qui es-tu ?
Il faut que nous donnions une réponse
à ceux qui nous ont envoyés.
Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit :
« Je suis la voix de celui qui crie dans le désert :
Redressez le chemin du Seigneur
,
comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question :
« Pourquoi donc baptises-tu,
si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit :
« Moi, je baptise dans l’eau.
Mais au milieu de vous
se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi,
et je ne suis pas digne
de délier la courroie de sa sandale. »

Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain,
à l’endroit où Jean baptisait.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans nos vies en ce deuxième jour de l’an 2023. Dans le texte de l’évangile Saint Jean Baptiste nous est présenté comme un modèle d’humilité et de serviteur de Dieu.

En effet, il est interrogé par les envoyés des scribes et des pharisiens sur son identité. Ils veulent savoir s’il est le messie, s’il est le prophète Élie ou le prophète annoncé, tous de grands personnages. Jean le Baptiste ne profite pas de l’occasion pour avoir certains honneurs, pour être élevé à une place qui n’est pas la sienne. Il le reconnaît, il n’est aucun des trois, mais seulement celui qui a été envoyé pour annoncer le sauveur, celui qui n’est pas digne de délier la courroie de la sandale du Christ.

L’attitude de Jean le Baptiste nous interroge à plusieurs égards. Savons nous ce que ça veut dire d’être serviteurs du Seigneur Jésus? Le serviteur n’est pas le maître, il n’est que le serviteur, il est le reflet de la lumière, il n’est pas la lumière. Combien de fois nous prenons la place de Jésus, nous nous arrogeons le mérite des choses qu’il fait au travers de nous. Lorsque quelqu’un nous complimente, dit du bien de nous, de ce que nous avons fait, nous ne prenons même pas la peine de rappeler à cette personne le vrai auteur de ce bien qui est Jésus Christ. Le seul qui nous a donné la grâce et la force d’être ce que nous sommes et de faire ce que nous faisons.

Combien de fois également, au lieu d’envoyer les gens vers Jésus, nous voulons être la solution à leurs problèmes afin qu’ils nous admirent, qu’ils dépendent de nous, qu’ils nous adulent? Encore une fois, laissons les aller à la vraie source de vie qui est le Seigneur Jésus Christ.

Prions

Seigneur accorde nous la grâce de l’humilité et de l’effacement de Saint Jean le Baptiste, afin qu’en toute chose la gloire te soit rendue.

Intercession

Pour tous ceux qui recherchent la lumière du Christ et sont souvent bloqués par les chrétiens eux mêmes, que le Seigneur se révèlent à eux.

Maman Marie intercède pour nous.

Exercice spirituel

Rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous ferons de bien aujourd’hui.

Flora Kamta

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 4 =


Read also x