La conversion signifie un « avant » et un « après »!

La conversion signifie un « avant » et un « après »!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai mon repas avec lui » (Ap 3, 1-6.14-22)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, j’ai entendu le Seigneur qui me disait :
    À l’ange de l’Église qui est à Sardes, écris :
Ainsi parle celui qui a les sept esprits de Dieu
et les sept étoiles :
Je connais ta conduite,
je sais que ton nom est celui d’un vivant,
mais tu es mort.
    Sois vigilant, raffermis ce qui te reste
et qui allait mourir,
car je n’ai pas trouvé que tes actes soient parfaits
devant mon Dieu.
    Eh bien, rappelle-toi ce que tu as reçu et entendu,
garde-le et convertis-toi.
Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur
et tu ne pourras savoir
à quelle heure je viendrai te surprendre.
    À Sardes, pourtant,
tu en as qui n’ont pas sali leurs vêtements ;
habillés de blanc, ils marcheront avec moi,
car ils en sont dignes.
    Ainsi, le vainqueur portera des vêtements blancs ;
jamais je n’effacerai son nom du livre de la vie ;
son nom, je le proclamerai
devant mon Père et devant ses anges.
    Celui qui a des oreilles,
qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises.

    À l’ange de l’Église qui est à Laodicée, écris :
Ainsi parle celui qui est l’Amen,
le témoin fidèle et vrai,
le principe de la création de Dieu :
    Je connais tes actions,
je sais que tu n’es ni froid ni brûlant
– mieux vaudrait que tu sois ou froid ou brûlant.
    Aussi, puisque tu es tiède
– ni brûlant ni froid –
je vais te vomir de ma bouche.
    Tu dis : « Je suis riche,
je me suis enrichi, je ne manque de rien »,
et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable,
pauvre, aveugle et nu !
    Alors, je te le conseille :
achète chez moi, pour t’enrichir, de l’or purifié au feu,
des vêtements blancs pour te couvrir
et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité,
un remède pour l’appliquer sur tes yeux
afin que tu voies.
    Moi, tous ceux que j’aime,
je leur montre leurs fautes, et je les corrige.
Eh bien, sois fervent et convertis-toi.
    Voici que je me tiens à la porte, et je frappe.
Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte,
j’entrerai chez lui ;
je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi.
    Le vainqueur, je lui donnerai de siéger
avec moi sur mon Trône,
comme moi-même, après ma victoire,
j’ai siégé avec mon Père sur son Trône.
    Celui qui a des oreilles,
qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 14 (15), 1a.2, 3bc-4ab, 4d.5)

R/ Le vainqueur, je lui donnerai de siéger
avec moi sur mon Trône.
(Ap 3, 21)

Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.

Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur.

il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable.

Évangile

« Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Lc 19, 1-10)

Alléluia. Alléluia.
Dieu nous a aimés,
il a envoyé son Fils
comme Pardon pour nos péchés.
Alléluia. (1 Jn 4, 10b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
    Or, il y avait un homme du nom de Zachée ;
il était le chef des collecteurs d’impôts,
et c’était quelqu’un de riche.
    Il cherchait à voir qui était Jésus,
mais il ne le pouvait pas à cause de la foule,
car il était de petite taille.
    Il courut donc en avant
et grimpa sur un sycomore
pour voir Jésus qui allait passer par là.
    Arrivé à cet endroit,
Jésus leva les yeux et lui dit :
« Zachée, descends vite :
aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
    Vite, il descendit
et reçut Jésus avec joie.
    Voyant cela, tous récriminaient :
« Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
    Zachée, debout, s’adressa au Seigneur :
« Voici, Seigneur :
je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens,
et si j’ai fait du tort à quelqu’un,
je vais lui rendre quatre fois plus. »
    Alors Jésus dit à son sujet :
« Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison,
car lui aussi est un fils d’Abraham.
    En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver
ce qui était perdu. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de Dieu abonde dans chacune de nos vies. Aujourd’hui, l’Église propose à notre méditation, la belle histoire de la rencontre de Zachée et du Seigneur Jésus. Cette belle rencontre qui est un peu l’image de notre rencontre personnelle avec notre Seigneur, ce jour-là où son regard d’amour s’est posé sur nous, sa grâce abondante a suffi pour nous retirer des gouffres des ténèbres, de la boue du péché dans lequel nous étions devenus méconnaissables pour nous ramener à la vie, à la lumière. Cette rencontre qui a tellement d’objets de méditation. Mais aujourd’hui nous allons nous arrêter sur les décisions de Zachée après la rencontre.

Zachée rencontre Jésus qui s’invite chez lui. Zachée, le grand pécheur, accueille Jésus chez lui et cette rencontre le pousse à prendre des décisions radicales pour changer sa vie. De Zachée le voleur, il devient Zachée le généreux, le repentant, celui qui rembourse à tous ceux à qui il a pris injustement l’argent. Il était Zachée, le riche qui amasse et devient Zachée qui partage aux pauvres. Il fait même plus que ce que la loi juive demande: il ne rembourse pas deux fois plus, mais quatre fois plus. Il partage la moitié de ses biens.

La conversion signifie toujours un avant et un après. On ne peut pas se réclamer de Jésus, proclamer avoir rencontré Jésus Christ, l’amour de Dieu sur terre, sans que notre vie n’ait radicalement changé, sans que nous n’abandonnions des manières de faire, de penser, de parler pour en adopter de nouvelles. Rencontrer Jésus, se convertir, c’est forcément abandonner l’ancien monde, les anciennes habitudes, les anciens tics. Cela veut dire du renoncement mais pas un renoncement pour le vide, mais un renoncement pour une nouvelle vie.

Malheureusement, beaucoup de chrétiens disent l’être sans que leur vie reflète un changement quelconque. Ils vivent parfois dans le concubinage, dans le mensonge, continuent à faire des affaires louches, à corrompre, à abuser des autres, à mal payer ses employés. Notre vie doit refléter le changement qui s’est opéré en nous, notre nouvelle identité. Les gens qui ont côtoyé Zachée avant sa rencontre avec Jésus, ne l’ont surement plus reconnu!

Plus encore, la rencontre avec Jésus se fait tous les jours à travers les Saintes Écritures. Notre vie doit être en constante progression, il doit y avoir constamment des « Avant » et « après ». Plusieurs chrétiens stagnent dans leur existence, ne laissent plus la Parole de Dieu les interpeller, parce qu’ils disent être déjà chrétien. Nous oublions que Zachée a sûrement continué à se convertir. Chaque jour on a pu le voir prendre d’autres décisions pour ressembler davantage à celui qui l’a aimé plus que tout.

Et nous? Avons nous laissé le regard d’amour de Jésus nous pousser à la conversion? Expérimentons nous constamment, quotidiennement des « avant » et des « après »? Est ce que nous pouvons dire à la fin de chaque mois, de chaque année « au début de cette année j’étais comme çà, mais l’amour de Jésus m’a transformé et maintenant je suis comme çà »? Laissons l’amour de notre Seigneur transformer notre existence, de gloire, en gloire, de plus en plus à l’image du Christ.

Prions

Seigneur, accorde nous la grâce de la conversion permanente, la conversion de tous les jours afin que nos vies, chaque jour davantage soient semblables à la tienne.

Intercession

Pour tous les chrétiens qui sont devenus insensibles à la parole de Dieu, afin que le Seigneur leur accorde la grâce de se remettre sur la route de la conversion permanente.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Aujourd’hui, identifions ce péché, ce vice que nous avons longtemps hébergé en nous et sous le regard d’amour de Jésus prenons des décisions comme Zachée pour que ce vice soit remplacé par une vertu.

Flora Kamta

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 2 =


Read also x