La vraie joie vient de la Parole écoutée et vécue

La vraie joie vient de la Parole écoutée et vécue
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Tous, vous êtes fils de Dieu par la foi » (Ga 3, 22-29)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Frères,
    l’Écriture a tout enfermé sous la domination du péché,
afin que ce soit par la foi en Jésus Christ
que la promesse s’accomplisse pour les croyants.
    Avant que vienne la foi en Jésus Christ,
nous étions des prisonniers,
enfermés sous la domination de la Loi,
jusqu’au temps où cette foi devait être révélée.
    Ainsi, la Loi, comme un guide, nous a menés jusqu’au Christ
pour que nous obtenions de la foi la justification.
    Et maintenant que la foi est venue,
nous ne sommes plus soumis à ce guide.
    Car tous, dans le Christ Jésus,
vous êtes fils de Dieu par la foi.
    En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ,
vous avez revêtu le Christ ;
    il n’y a plus ni juif ni grec,
il n’y a plus ni esclave ni homme libre,
il n’y a plus l’homme et la femme,
car tous, vous ne faites plus qu’un
dans le Christ Jésus.
    Et si vous appartenez au Christ,
vous êtes de la descendance d’Abraham :
vous êtes héritiers selon la promesse.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 104 (105), 2-3, 4-5, 6-7)

R/ Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance.
ou : Alléluia !
(Ps 104, 8a)

Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,

Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis,
le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.

Évangile

« Heureuse la mère qui t’a porté en elle ! – Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu ! » (Lc 11, 27-28)

Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la gardent !
Alléluia. (Lc 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    comme Jésus était en train de parler,
une femme éleva la voix au milieu de la foule
pour lui dire :
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle,
et dont les seins t’ont nourri ! »
    Alors Jésus lui déclara :
« Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la gardent ! »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur bonjour ! Un jour Jésus prêchait la bonne nouvelle, tellement il parlait bien qu’au sein de la foule, une femme n’a pas pu retenir son émotion, elle a élevé la voix pour admirer la Vierge Marie, la mère de Jésus, pour avoir eu la chance de mettre au monde un fils aussi exceptionnel. Cette femme enviait la Vierge Marie, elle aurait bien voulu être à sa place. Et pourquoi faire ? Sûrement pour se venter des prouesses de son enfant. Ceci ne devait être qu’une vaine gloire! Le parent n’a pas besoin de faire des exploits de ses enfants un motif d’orgueil, mais une occasion de louer le Seigneur de s’être servi d’eux pour mettre au monde des êtres qui servent sa plus grande gloire ! Ceci n’est pas une vaine gloire, mais une action de grâce, une adoration, une prière et elle plaît à Dieu. Donc, notre dame de l’Évangile, au regard sa réaction, était à côté de la plaque !

Elle était si distraite par l’envie malsaine qu’elle ne saisissait pas ce qui pouvait réellement faire la joie de la Vierge Marie, la mère de Jésus. La Vierge était vraiment heureuse comme le disait cette dame; cette joie, elle l’exprime dans le Magnificat. Mais qu’est-ce qui fait la joie de la mère du Christ ? Jésus, en recadrant cette femme, nous l’a fait savoir. Ce qui fait la joie et le bonheur de la Vierge Marie, c’est le fait d’avoir permis que la volonté de Dieu se fasse en elle, d’avoir permis que la Parole de Dieu s’accomplisse en elle, d’avoir fait la volonté de Dieu, d’avoir écouté la parole de Dieu et de l’avoir garder, c’est-à-dire mis en pratique. Voilà ce qui rend heureuse la Vierge Marie et ce bonheur n’est pas l’apanage de la Vierge, il ne faut pas absolument porter l’enfant Jésus en son sein pour avoir accès à cette joie et à ce bonheur, il faut plutôt porter dans le sein de son cœur la parole que Jésus, vrai Dieu et vrai homme, est venu nous annoncer. Et là tout le monde peut le faire. Écouter la parole de Dieu et la mettre en pratique est dans les gants de chacun.

Pendant que Jésus était en train d’enseigner ce qui pouvait faire la joie de chaque personne présente dans cette foule, cette femme était en train de méditer malheureusement sur ce qui ne peut procurer que de la vaine gloire. Elle passait ainsi à ôté de son propre bonheur, de sa propre joie!

Nous faisons souvent face aux méfaits d’une telle attitude. En effet, certains chrétiens, au lieu de s’attacher d’abord à la parole de Dieu prêchée par nos pasteurs et de se convertir après l’avoir écoutée, préfère différer leur conversion et se contenter de leur attachement à la personne du pasteur. Ils font ainsi fi de la Parole de Dieu que le pasteur annonce pour leur véritable bonheur et pour le salut de leur âme en faveur d’une relation fusionnelle ou d’amitié avec celui-ci. Avoir de l’admiration pour la personne de l’ouvrier de l’Évangile c’est normal, il est même nécessaire de lui vouer un respect obséquieux, cependant, il ne faut pas oublier le nécessaire, la Parole qu’il annonce. Notre plus grand signe d’amour pour nos pasteurs est de faire ce qu’ils nous disent au nom de Jésus Christ. Lorsqu’on aime quelqu’un, on lui obéit.

Prions

Dieu notre Père, ne permet pas que l’amour de la vaine gloire puisse nous distraire au point de nous empêcher d’écouter ta Parole et de la mettre en pratique, ainsi, nous pourront, sans entraves, nous ouvrir aux vraies joies, celles qui proviennent de la parole écoutée et vécue. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous les pasteurs qui se lassent de prêcher la Parole à cause de la dureté de cœur de leurs ouailles, qu’en te contemplant ton visage, toi le premier incompris, ils trouvent en toi du courage pour persévérer dans l’annonce joyeuse de l’Évangile.

Vierge Marie, soutiens tes pasteurs.

Exercice spirituel

Écoutons-nous nos pasteurs ? Obéissons-nous à la Parole de Dieu qu’ils nous annoncent? Sinon prendre la résolution de leur être totalement soumis, en tout ce qui n’est pas contraire à l’Évangile.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 5 =


Read also x