Le chemin de la maturité spirituelle

Le chemin de la maturité spirituelle
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Noé regarda : et voici que la surface du sol était sèche » (Gn 8, 6-13.20-22)

Lecture du livre de la Genèse

     Au bout de quarante jours,
Noé ouvrit la fenêtre de l’arche qu’il avait construite,
    et il lâcha le corbeau ;
celui-ci fit des allers et retours,
jusqu’à ce que les eaux se soient retirées, laissant la terre à sec.
    Noé lâcha aussi la colombe
pour voir si les eaux avaient baissé à la surface du sol.
    La colombe ne trouva pas d’endroit où se poser,
et elle revint vers l’arche auprès de lui,
parce que les eaux étaient sur toute la surface de la terre ;
Noé tendit la main, prit la colombe,
et la fit rentrer auprès de lui dans l’arche.
    Il attendit encore sept jours,
et lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche.
    Vers le soir, la colombe revint,
et voici qu’il y avait dans son bec un rameau d’olivier tout frais !
Noé comprit ainsi que les eaux avaient baissé sur la terre.
    Il attendit encore sept autres jours et lâcha la colombe,
qui, cette fois-ci, ne revint plus vers lui.
    C’est en l’an six cent un de la vie de Noé,
au premier mois, le premier jour du mois,
que les eaux s’étaient retirées,
laissant la terre à sec.
Noé enleva le toit de l’arche, et regarda :
et voici que la surface du sol était sèche.

    Noé bâtit un autel au Seigneur ;
il prit, parmi tous les animaux purs et tous les oiseaux purs,
des victimes qu’il offrit en holocauste sur l’autel.
    Le Seigneur respira l’agréable odeur,
et il se dit en lui-même :
« Jamais plus je ne maudirai le sol à cause de l’homme :
le cœur de l’homme est enclin au mal dès sa jeunesse,
mais jamais plus je ne frapperai tous les vivants
comme je l’ai fait.
    Tant que la terre durera,
semailles et moissons,
froidure et chaleur,
été et hiver,
jour et nuit
jamais ne cesseront. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 115 (116b), 12-13, 14-15, 18-19)

R/ Seigneur, je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce. ou : Alléluia ! (Ps 115, 17a)

Comment rendrai-je au Seigneur
tout le bien qu’il m’a fait ?
J’élèverai la coupe du salut,
j’invoquerai le nom du Seigneur.

Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple.
Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens !

Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple,
à l’entrée de la maison du Seigneur,
au milieu de Jérusalem !

Évangile

« L’aveugle se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté » (Mc 8, 22-26)

Alléluia. Alléluia.
Que le Père de notre Seigneur Jésus Christ
ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur,
pour que nous percevions l’espérance que donne son appel.
Alléluia. (cf. Ep 1, 17-18)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
    Jésus et ses disciples arrivèrent à Bethsaïde.
Des gens lui amènent un aveugle
et le supplient de le toucher.
    Jésus prit l’aveugle par la main
et le conduisit hors du village.
Il lui mit de la salive sur les yeux
et lui imposa les mains.
Il lui demandait :
« Aperçois-tu quelque chose ? »
    Levant les yeux, l’homme disait :
« J’aperçois les gens :
ils ressemblent à des arbres
que je vois marcher. »
    Puis Jésus, de nouveau, imposa les mains
sur les yeux de l’homme ;
celui-ci se mit à voir normalement,
il se trouva guéri,
et il distinguait tout avec netteté.
    Jésus le renvoya dans sa maison en disant :
« Ne rentre même pas dans le village. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs dans le Seigneur Jésus-Christ, disons à notre Dieu toute notre reconnaissance pour ce nouveau jour. Les versets de l’Évangile sur lesquelles portent notre méditation aujourd’hui décrivent le processus de guérison d’un aveugle en cinq étapes : d’abord des gens l’amènent à Jésus pour qu’Il le touche et le guérisse ; ensuite, Jésus se retire avec lui pour l’éloigner de la foule et pour une rencontre plus personnelle ; après cela, Il lui met de la salive sur les yeux et lui impose les mains, l’aveugle commence à percevoir des choses mais ne les vois pas clairement ; puis Jésus lui impose à nouveau les mains sur ses yeux et il voit, il est guérit ; enfin Jésus lui recommande de ne pas retourner dans le village.  

Ce processus peut être assimilé au chemin que nous devons suivre pour atteindre une maturité spirituelle. Car le Seigneur attend de nous que nous ayons confiance en lui, il veut que nous voyons les situations non pas seulement avec nos yeux mais aussi avec notre cœur pour comprendre et discerner ses merveilles même lorsque tout semble aller de travers. Alors, même si nous ne sommes pas aveugle, notre cœur est peut-être fermé à la lumière de Dieu et nous souffrons de cécité spirituelle. Le texte de ce jour nous aide à suivre le chemin pour guérir de l’incrédulité dont Jésus nous reprochait hier dans sa Parole.

La première étape est l’identification de ce qui nous amène vers Jésus. Les gens qui amènent l’aveugle à Jésus représentent toutes les raisons qui nous poussent à aller vers lui (par la prière en général); peut-être est-ce parce que nous avons besoin de guérison, de stabilité financière, d’une maison, d’un travail, d’une promotion, de mariage, de paix et de tranquillité,  ou autre chose.

La deuxième étape c’est le tête-à-tête avec Jésus, lorsqu’il parvient à nous éloigner de toutes ces préoccupations. C’est dans cette rencontre personnelle et intime avec lui, sans aucune interférence extérieure que commence la guérison. Donc si nous refusons de lâcher prise, nous resterons toujours à l’étape où Jésus se tient devant nous mais nous ne l’écoutons pas et ne pouvons pas le voir car notre cœur est occupé par nos soucis.

A l’étape trois, il nous touche pour la première fois, nous pouvons l’apercevoir. Même si la vue est floue, nous voyons déjà les choses avec un œil nouveau, de façon différente. Nous commençons à avoir une vue partielle de qui est le Christ, de son amour pour nous, de sa mission. Ici, comme l’aveugle, nous pouvons être ouverts au changement et à la nouvelle vie qui s’offre à nous. Car il n’a pas été effrayé par ces choses qu’il voyait et qui étaient nouvelles pour lui. Ainsi donc le risque à cette étape serait pour nous de prendre peur, de refuser de changer ou de penser que nous n’avons pas besoin d’en savoir plus et de nous arrêter à mi-chemin. C’est ce qui se passe lorsque nous avons une connaissance superficielle de la Parole de Dieu et des exigences de la vie chrétienne car notre vue étant partielle, nous ne comprenons pas encore que Jésus est là, il marche devant nous et est présent à chaque bout de chemin pour nous relever quand nous tombons, nous fortifier quand nous sommes faibles. 

L’étape quatre c’est celle où Jésus nous touche pour la deuxième fois et nous donne une vue plus claire. Nous sommes guéris. Nous pouvons voir les choses avec les yeux de la foi et nous comprenons que nos soucis ne sont qu’un grain de poussière dans l’immensité de l’amour de Dieu pour nous. Nous pouvons clairement voir Jésus qui se tient à nos côtés. Et enfin après être guéri, la dernière étape consiste à ne plus retourner dans le passé, dans nos anciennes habitudes qui nous remplissent de soucis et qui peuvent à nouveau nous plonger dans les ténèbres de l’ignorance ou de l’oubli des bienfaits de Dieu.

Alors je m’interroge personnellement. Suis-je spirituellement mature? A quelle étape de ma conversion est-ce que je me situe ? Qu’est-ce qui me pousse à chercher Jésus au quotidien ? Est-ce que je m’accroche à mes préoccupations lorsqu’il essaie de me les faire oublier pour m’aider à voir l’essentiel ? Est-ce que dans mon itinéraire à sa suite il m’arrive de me contenter de peu, de me dire que je n’ai pas besoin de plus ou de limiter mes capacités ?

Prions

Mon Dieu, ouvre mon cœur aux merveilles de ton amour pour que je sache voir tes bienfaits dans mon quotidien peu importe ce que je vis. Augmente ma confiance pour que jamais je ne doute de ta présence et de tes soins.

Intercession

Seigneur Jésus, daigne imposer tes mains sur tous ceux qui peinent sous le poids des difficultés de la vie et dont la foi chancelle. Eloigne-les de ces soucis et fortifie leur foi pour qu’ils voient que tu es toujours présent même dans les moments difficiles.

Vierge Marie, intercède pour tes enfants.

Exercice spirituel

Prier pour sa conversion en demandant la grâce d’un cœur libre de toute préoccupation.

Stéphanie BEBISSI, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 28 =


Read also x