Le problème n’est pas la richesse, mais notre relation à la richesse!

Le problème n’est pas la richesse, mais notre relation à la richesse!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Gédéon, va sauver Israël ! N’est-ce pas moi qui t’envoie ? » (Jg 6, 11-24a)

Lecture du livre des Juges

En ces jours-là,
    l’ange du Seigneur vint s’asseoir sous le térébinthe d’Ofra,
qui appartenait à Joas, de la famille d’Abièzer.
Gédéon, son fils, battait le blé dans le pressoir,
pour le soustraire au pillage des Madianites.
    L’ange du Seigneur lui apparut et lui dit :
« Le Seigneur est avec toi, vaillant guerrier ! »
    Gédéon lui répondit :
« Pardon, mon Seigneur ! Si le Seigneur est avec nous,
pourquoi tout ceci nous est-il arrivé ?
Que sont devenus tous ces prodiges
que nous ont racontés nos pères ?
Ils nous disaient :
“Est-ce que le Seigneur
ne nous a pas fait monter d’Égypte ?” 
Mais aujourd’hui le Seigneur nous a abandonnés,
en nous livrant au pouvoir de Madiane… »
    Alors le Seigneur regarda Gédéon et lui dit :
« Avec la force qui est en toi,
va sauver Israël du pouvoir de Madiane.
N’est-ce pas moi qui t’envoie ? »
    Gédéon reprit :
« Pardon, mon Seigneur ! Comment sauverais-je Israël ?
Mon clan est le plus faible dans la tribu de Manassé,
et moi je suis le plus petit dans la maison de mon père ! »
    Le Seigneur lui répondit :
« Je serai avec toi,
et tu battras les Madianites
comme s’ils n’étaient qu’un seul homme. »
    Gédéon lui dit :
« Si j’ai trouvé grâce à tes yeux,
donne-moi un signe que c’est bien toi qui me parles.
    Ne t’éloigne pas d’ici
avant que je revienne vers toi.
Je vais chercher mon offrande
et je la placerai devant toi. »
Le Seigneur répondit :
« Je resterai jusqu’à ton retour. »

Gédéon s’en alla, il prépara un chevreau,
et avec une mesure de farine il fit des pains sans levain.
Il mit la viande dans une corbeille, et le jus dans un pot,
puis il apporta tout cela sous le térébinthe et le lui présenta.
    L’ange de Dieu lui dit :
« Prends la viande et les pains sans levain,
pose-les sur ce rocher et répands le jus. »
Gédéon obéit.
    Alors l’ange du Seigneur
étendit le bâton qu’il tenait à la main,
et il toucha la viande et les pains sans levain.
Le feu jaillit de la roche,
consuma la viande et les pains sans levain,
et l’ange du Seigneur disparut.
    Alors Gédéon comprit que c’était l’ange du Seigneur,
et il dit :
« Malheur à moi, Seigneur mon Dieu !
Pourquoi donc ai-je vu l’ange du Seigneur face à face ? »
    Le Seigneur lui répondit :
« Que la paix soit avec toi !
Sois sans crainte ; tu ne mourras pas. »
    À cet endroit, Gédéon bâtit un autel au Seigneur
sous le vocable de Seigneur-de-la-paix.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 84 (85), 9, 11-12, 13-14)

R/ Ce que dit le Seigneur,
c’est la paix pour son peuple.
(cf. Ps 84, 9b)

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix
pour son peuple et ses fidèles ;
qu’ils ne reviennent jamais à leur folie !

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Évangile

« Il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux » (Mt 19, 23-30)

Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche,
pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.
Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
« Amen, je vous le dis :
un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
    Je vous le répète :
il est plus facile à un chameau
de passer par un trou d’aiguille
qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »
    Entendant ces paroles,
les disciples furent profondément déconcertés,
et ils disaient :
« Qui donc peut être sauvé ? »
    Jésus posa sur eux son regard et dit :
« Pour les hommes, c’est impossible,
mais pour Dieu tout est possible. »
    Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus :
« Voici que nous avons tout quitté pour te suivre :
quelle sera donc notre part ? »
    Jésus leur déclara :
« Amen, je vous le dis :
lors du renouvellement du monde,
lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire,
vous qui m’avez suivi,
vous siégerez vous aussi sur douze trônes
pour juger les douze tribus d’Israël.
    Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom,
des maisons, des frères, des sœurs,
un père, une mère, des enfants,
ou une terre,
recevra le centuple,
et il aura en héritage la vie éternelle.
    Beaucoup de premiers seront derniers,
beaucoup de derniers seront premiers. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien aimés dans le Seigneur, que la grâce de notre Seigneur abonde dans chacune de nos vies. Qui n’aimerait pas avoir beaucoup de biens? Qui ne rêve pas d’une vie meilleure, libérer des soucis financiers, capable de prendre soin de soi, de ses besoins et de ceux de ses proches? L’argent permet de résoudre beaucoup de problèmes. Combien de fois dans les hôpitaux, nous avons eu le cœur brisé parce que quelqu’un n’a pas pu être soigné à cause de l’argent? Dieu lui même veut que nous ne manquions de rien et que nous soyons riches de toutes les bénédictions en Jésus Christ. Mais ce que Jésus ne veut pas, c’est que nous soyons esclaves de l’argent, attachés aux biens matériels au point qu’ils nous empêchent de le servir.

Pourquoi le Seigneur dit qu’il sera difficile pour les riches d’entrer dans le royaume des cieux? Ce n’est pas parce que l’argent est mauvais, comme une mauvaise conception de la chrétienté le penserait. Mais c’est surtout parce que le piège de la richesse, c’est de finir par s’identifier à nos biens, à croire que nous sommes nos biens et à se comporter comme tel. Beaucoup de riches finissent par devenir esclaves de ce qu’ils possèdent. Ils se définissent en fonction de ce qu’ils ont, de ce qu’ils peuvent acheter et très souvent ils le font au mépris de leurs semblables.

Mais un chrétien riche, dégage une très bonne odeur. Souvent il nous est arrivé de rencontrer un riche, mais qui ne semblait pas en être. Ce riche était humble, se mélangeait aux autres et était très généreux. Nous sommes généralement marqués par les riches qui ont compris que la richesse ne définit pas l’homme et qui sont demeurés humbles et avenants. Un chrétien riche a une caractéristique, il possède beaucoup mais il est détaché de tout. Il pourrait bien vivre sans tout le luxe qui l’entoure. Un chrétien riche a d’autres priorités que le paraître, que de se montrer aux autres ou d’écraser par sa puissance. Au contraire, il utilise sa puissance pour servir l’autre, pour le relever, pour lui donner des possibilités.

Les disciples n’étaient pas misérables, ils avaient tout ce dont ils avaient besoin, mais ils avaient décidé de tout quitter pour Jésus. Que veut dire tout quitter? C’est faire ce que Dieu veut. Nous quittons tout, lorsque nous décidons de dire chaque jour, à chaque instant et chaque minute « Oui Seigneur » et lorsque nous faisons ce qu’il dit. Les disciples étaient détachés du matériel. Ils étaient riches de Dieu et riches pour les autres.

Le bonheur de la richesse vient quand il nous sert à rendre service à l’humanité, à nous donner pour le prochain. Alors revenons en nous -mêmes. Sommes nous détachés des biens matériels? Quelle est notre relation à l’argent? Sommes nous prêts à chaque moment à tout quitter pour le Christ? Quelle est la place de l’argent dans notre vies, la place du Seigneur?

Prions

Seigneur accorde nous la grâce du détachement des biens matériels, que nous soyons riches et capables de subvenir nos besoins et celles des autres autour de nous, mais uniquement pour toi et en toi.

Intercession

Seigneur nous te prions pour ceux qui souffrent de la misère dans le monde à cause de l’exploitation des riches patrons, qu’ils puissent retrouver par ta grâce l’indépendance et mieux vivre matériellement en comptant sur ta grâce.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Faire un don important aujourd’hui, qui nous coûte à quelqu’un qui en a besoin.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 28 =


Read also x