Lorsque Dieu est le seul guide de nos familles, la victoire est assurée!

Lorsque Dieu est le seul guide de nos familles, la victoire est assurée!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

Celui qui craint le Seigneur honore ses parents (Si 3, 2-6.12-14)

Lecture du livre de Ben Sira le Sage

Le Seigneur glorifie le père dans ses enfants,
il renforce l’autorité de la mère sur ses fils.
    Celui qui honore son père
obtient le pardon de ses péchés,
    celui qui glorifie sa mère
est comme celui qui amasse un trésor.
    Celui qui honore son père aura de la joie dans ses enfants,
au jour de sa prière il sera exaucé.
    Celui qui glorifie son père verra de longs jours,
celui qui obéit au Seigneur donne du réconfort à sa mère.

    Mon fils, soutiens ton père dans sa vieillesse,
ne le chagrine pas pendant sa vie.
    Même si son esprit l’abandonne, sois indulgent,
ne le méprise pas, toi qui es en pleine force.
    Car ta miséricorde envers ton père ne sera pas oubliée,
et elle relèvera ta maison si elle est ruinée par le péché.

    – Parole du Seigneur.

OU BIEN

Deuxième lecture

Vivre ensemble dans le Seigneur (Col 3, 12-21)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens

Frères,
    puisque vous avez été choisis par Dieu,
que vous êtes sanctifiés, aimés par lui,
revêtez-vous de tendresse et de compassion,
de bonté, d’humilité, de douceur et de patience.
    Supportez-vous les uns les autres,
et pardonnez-vous mutuellement
si vous avez des reproches à vous faire.
Le Seigneur vous a pardonné :
faites de même.
    Par-dessus tout cela, ayez l’amour,
qui est le lien le plus parfait.
    Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ
à laquelle vous avez été appelés,
vous qui formez un seul corps.
Vivez dans l’action de grâce.
    Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ;
instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres
en toute sagesse ;
par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés,
chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.
    Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites,
que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus,
en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.
    Vous les femmes, soyez soumises à votre mari ;
dans le Seigneur, c’est ce qui convient.
    Et vous les hommes, aimez votre femme,
ne soyez pas désagréables avec elle.
    Vous les enfants, obéissez en toute chose à vos parents ;
cela est beau dans le Seigneur.
    Et vous les parents, n’exaspérez pas vos enfants ;
vous risqueriez de les décourager.

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5)

R/ Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
(Ps 127, 1)

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.

Évangile

« Prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte » (Mt 2, 13-15.19-23)

Alléluia. Alléluia.
Que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ ;
que la parole du Christ habite en vous
dans toute sa richesse !
Alléluia. (Col 3, 15a.16a)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Après le départ des mages,
voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph
et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère,
et fuis en Égypte.
Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse,
car Hérode va rechercher l’enfant
pour le faire périr. »
    Joseph se leva ;
dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère,
et se retira en Égypte,
    où il resta jusqu’à la mort d’Hérode,
pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
D’Égypte, j’ai appelé mon fils.

    Après la mort d’Hérode,
voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte
    et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère,
et pars pour le pays d’Israël,
car ils sont morts,
ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
    Joseph se leva,
prit l’enfant et sa mère,
et il entra dans le pays d’Israël.
    Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée
à la place de son père Hérode,
il eut peur de s’y rendre.
Averti en songe,
il se retira dans la région de Galilée
    et vint habiter dans une ville appelée Nazareth,
pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes :
Il sera appelé Nazaréen.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu,

Depuis quelques jours, nous sommes dans la joie et l’allégresse car notre Sauveur est né. Jésus, le Verbe de Dieu, est venu parmi nous ; il a pris notre condition humaine pour nous affranchir du péché et de la mort. Cependant, à peine arrivé dans le monde, le petit Jésus rencontre déjà la persécution et le rejet. Dès sa naissance, Jésus connaîtra la situation d’immigré.

Je contemple à travers ce récit le mystère d’un Dieu infiniment humble : humble et vulnérable dans sa naissance, dans son exil, dans sa dépendance envers Joseph et Marie. Aujourd’hui encore le Christ se remet en nos mains. Il veut compter sur nous pour le protéger dans les plus petits et les plus vulnérables de la société. Il veut compter sur chacun de nous pour protéger la vie dans toutes ses dimensions. N’oublions pas également l’hospitalité ; car en accueillant un pauvre, un malade, un étranger, c’est Jésus lui-même que nous accueillons, soignons, habillons et nourrissons.

Le récit de la fuite de Jésus en Égypte nous rappelle également que nous sommes nous-mêmes des voyageurs ici-bas, des étrangers sur cette terre. Et que durant notre pèlerinage vers la cité céleste, nous devons nous laisser guider par la voix de Dieu. L’ange fut pour Joseph un guide. Les anges jouent un rôle très important dans les récits de l’enfance de Jésus. Nous aussi apprenons à prendre du temps pour demander à notre ange gardien de nous guider sur le bon chemin. Le disciple du Christ ne peut s’affranchir de la question : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? » Beaucoup de décisions seraient plus facile à prendre si nous prenons le temps de nous poser cette question, dans le silence et la prière.

Il est également important de remarquer en fin de compte qu’une famille parfaite est une famille qui fait confiance à Dieu, malgré les difficultés et les épreuves. La sainte famille a connu les épreuves, la persécution, la peur, le froid, l’absence de nourriture et d’hébergement. Mais malgré tout cela ils ont gardé une grande confiance en Dieu, et c’est grâce à leur foi et à leur docilité vis-à-vis de Dieu qu’ils ont surmonté toutes ces difficultés. Apprenons nous aussi à faire confiance à Dieu et à lui rester fidèle même au milieu des plus grandes épreuves de notre vie.

Prions

Seigneur Dieu Tout Puissant, accompagne-nous dans nos faiblesses et nos inquiétudes, protège nos familles et inspire nous toujours la joie de faire la volonté de Dieu.

Intercession

Prions pour tous ceux qui ont quitté leur terre ou qui vivent loin de leur pays ; qu’ils trouvent une terre et des amis. Prions particulièrement pour tous les déplacés de la crise du NOSO.

Exercice spirituel

  • Être accueillant et bienveillant envers les pauvres et les étrangers  
  • Faire 10 « Je vous salue Marie » pour que nos familles soient des lieux où demeure par sa tendresse, sa bonté et son amour.

Frère Martial SOH TAKAMTE

Diocèse de Bafoussam, Séminariste


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 4 =


Read also x