Choisissons la meilleure part, celle qui ne nous sera pas enlevée!

Choisissons la meilleure part, celle qui ne nous sera pas enlevée!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Voyant comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment » (Jon 3, 1-10)

Lecture du livre du prophète Jonas

La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas :
    « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne,
proclame le message que je te donne sur elle. »
    Jonas se leva et partit pour Ninive,
selon la parole du Seigneur.
Or, Ninive était une ville extraordinairement grande :
il fallait trois jours pour la traverser.
    Jonas la parcourut une journée à peine
en proclamant :
« Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! »
    Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu.
Ils annoncèrent un jeûne,
et tous, du plus grand au plus petit,
se vêtirent de toile à sac.
    La chose arriva jusqu’au roi de Ninive.
Il se leva de son trône, quitta son manteau,
se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre.
    Puis il fit crier dans Ninive
ce décret du roi et de ses grands :
« Hommes et bêtes, gros et petit bétail,
ne goûteront à rien,
ne mangeront pas et ne boiront pas.
    Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac,
on criera vers Dieu de toute sa force,
chacun se détournera de sa conduite mauvaise
et de ses actes de violence.
    Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas,
s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ?
Et alors nous ne périrons pas ! »

    En voyant leur réaction,
et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise,
Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 129 (103), 1-2, 3-4, 7bc.8)

R/ Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
(Ps 129, 3)

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat.
C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.

Évangile

« Une femme nommée Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part » (Lc 10, 38-42)

Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
et qui la gardent !
Alléluia. (Lc 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus entra dans un village.
Une femme nommée Marthe le reçut.
    Elle avait une sœur appelée Marie
qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur,
écoutait sa parole.
    Quant à Marthe, elle était accaparée
par les multiples occupations du service.
Elle intervint et dit :
« Seigneur, cela ne te fait rien
que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ?
Dis-lui donc de m’aider. »
    Le Seigneur lui répondit :
« Marthe, Marthe,
tu te donnes du souci et tu t’agites
pour bien des choses.
    Une seule est nécessaire.
Marie a choisi la meilleure part,
elle ne lui sera pas enlevée. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Ce matin, le texte de l’évangile nous met en comparaison deux attitudes, celle de Marthe et celle de Marie. Marthe qui est accaparée par les exigences du service et n’a pas de temps à consacrer à écouter Jésus et Marie qui est assise à ses pieds et n’est pas entrain de le servir. Le Seigneur ne rejette aucune de ses attitudes, mais il présente l’une comme la meilleure.

Quelle est cette meilleur attitude ou meilleure part? C’est celle de Marie. Jésus précise: « Elle ne lui sera pas enlevée ». En effet, nous pouvons tout perdre dans la vie, rien n’est acquis si ce n’est Dieu. Rien n’est sûr, pas même notre propre vie. Ces activités auxquelles Marthe s’adonnent au point d’oublier de passer du temps avec son hôte sont certes importantes mais pas les plus importantes. Elle ne doivent pas prendre la place du temps de qualité accordé au Seigneur.

Beaucoup d’entre nous n’ont pas le temps pour prier, pour méditer la parole de Dieu et se justifie par les activités qu’ils ont à mener: s’occuper de la famille, travailler, faire les travaux ménagers, rendre visite etc. Pourtant la prière, moyen par excellence d’entretenir notre relation avec Dieu est l’activité la plus importante de notre journée, le temps accordé à Dieu doit passer avant tout. C’est ce temps là, cette relation avec Dieu qui ne peut nous être enlevée.

Dieu est tout. Nous pouvons perdre notre travail, notre famille, nous pouvons perdre l’usage de nos jambes, notre vie même, mais nous ne pourrons jamais perdre le Seigneur. Il est la seule assurance de nos vies alors pourquoi blaguer avec? C’est en lui que nous trouvons la force de tout faire et de tout recommencer si nécessaire. Accordons lui la meilleure part de notre journée et non les restes s’il y en a. Il ne s’agit pas de ne plus faire nos activités, mais d’accorder au temps pour Dieu la place qui lui revient.

Revenons en nous-mêmes. Quel est le temps que nous accordons au Seigneur? Est ce la meilleure part ou alors les restes? Sommes nous souvent si occupés que nous ne trouvons pas du temps pour prier? Quelle est la place de la prière dans notre vie?

Prions

Seigneur accorde nous la grâce chaque jour de choisir la meilleure part et de te la donner, de toujours te donner le meilleur de nous mêmes, de notre temps.

Intercession

Nous te confions Seigneur tous les chrétiens qui ont perdu le sens des priorités afin que tu leur accordes la grâce de remettre la prière au centre de leur vie.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prenons un moment aujourd’hui pour aller dans une église adorer le Seigneur.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 28 =


Read also x