Pas de délivrance sans renoncement!

Pas de délivrance sans renoncement!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Fuyons devant Absalom. Laissez Shiméï me maudire, si le Seigneur le lui a ordonné » (2 S 15, 13-14.30 ; 16, 5-13a)

Lecture du deuxième livre de Samuel

En ces jours-là,
    un messager vint annoncer à David :
« Le cœur des hommes d’Israël
a pris parti pour Absalom. »
    Alors David dit à tous ses serviteurs,
qui étaient avec lui à Jérusalem :
« Debout, fuyons !
Autrement nous n’échapperons pas à Absalom.
Vite, partez !
Sans quoi, il nous gagnera de vitesse,
il nous précipitera dans le malheur
et passera la ville au fil de l’épée. »

    David montait par la montée des Oliviers ;
il montait en pleurant,
la tête voilée ; il marchait pieds nus.
Tous ceux qui l’accompagnaient avaient la tête voilée ;
et ils montaient en pleurant.
    Comme le roi David atteignait Bahourim,
il en sortit un homme du même clan que la maison de Saül.
Il s’appelait Shiméï, fils de Guéra.
Tout en sortant, il proférait des malédictions.
    Il lançait des pierres à David
et à tous les serviteurs du roi,
tandis que la foule et les guerriers
entouraient le roi à droite et à gauche.
    Shiméï maudissait le roi en lui criant :
« Va-t’en, va-t’en, homme de sang, vaurien !
    Le Seigneur a fait retomber sur toi
tout le sang de la maison de Saül
dont tu as usurpé la royauté ;
c’est pourquoi le Seigneur a remis la royauté
entre les mains de ton fils Absalom.
Et te voilà dans le malheur,
car tu es un homme de sang. »
    Abishaï, fils de Cerouya, dit au roi :
« Comment ce chien crevé
peut-il maudire mon seigneur le roi ?
Laisse-moi passer, que je lui tranche la tête. »
    Mais le roi répondit :
« Que me voulez-vous, fils de Cerouya ?
S’il maudit, c’est peut-être parce que le Seigneur
lui a ordonné de maudire David.
Alors, qui donc pourrait le lui reprocher ? »
    David dit à Abishaï et à tous ses serviteurs :
« Même celui qui est mon propre fils
s’attaque à ma vie :
à plus forte raison ce descendant de Benjamin !
Laissez-le maudire, si le Seigneur le lui a ordonné.
    Peut-être que le Seigneur considérera ma misère
et me rendra le bonheur
au lieu de sa malédiction d’aujourd’hui. »

    David et ses hommes continuèrent leur chemin.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 3, 2-3, 4-5, 6-7)

R/ Lève-toi, Seigneur !
Sauve-moi, mon Dieu !
(Ps 3, 8)

Seigneur, qu’ils sont nombreux mes adversaires,
nombreux à se lever contre moi,
nombreux à déclarer à mon sujet :
« Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! »

Mais toi, Seigneur, mon bouclier,
ma gloire, tu tiens haute ma tête.
À pleine voix je crie vers le Seigneur ;
il me répond de sa montagne sainte.

Et moi, je me couche et je dors ;
je m’éveille : le Seigneur est mon soutien.
Je ne crains pas ce peuple nombreux
qui me cerne et s’avance contre moi.

Évangile

« Esprit impur, sors de cet homme ! » (Mc 5, 1-20)

Alléluia. Alléluia.
Un grand prophète s’est levé parmi nous,
et Dieu a visité son peuple.
Alléluia. (Lc 7, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus et ses disciples
    arrivèrent sur l’autre rive,
de l’autre côté de la mer de Galilée,
dans le pays des Géraséniens.
    Comme Jésus sortait de la barque,
aussitôt un homme possédé d’un esprit impur
s’avança depuis les tombes à sa rencontre ;
    il habitait dans les tombeaux
et personne ne pouvait plus l’attacher,
même avec une chaîne ;
    en effet on l’avait souvent attaché
avec des fers aux pieds et des chaînes,
mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers,
et personne ne pouvait le maîtriser.
    Sans arrêt, nuit et jour,
il était parmi les tombeaux et sur les collines,
à crier, et à se blesser avec des pierres.
    Voyant Jésus de loin,
il accourut, se prosterna devant lui
            et cria d’une voix forte :
« Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ?
Je t’adjure par Dieu,
ne me tourmente pas ! »
    Jésus lui disait en effet :
« Esprit impur, sors de cet homme ! »
    Et il lui demandait :
« Quel est ton nom ? »
L’homme lui dit :
« Mon nom est Légion,
car nous sommes beaucoup. »
    Et ils suppliaient Jésus avec insistance
de ne pas les chasser en dehors du pays.
    Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs
qui cherchait sa nourriture.
    Alors, les esprits impurs supplièrent Jésus :
« Envoie-nous vers ces porcs,
et nous entrerons en eux. »
    Il le leur permit.
Ils sortirent alors de l’homme et entrèrent dans les porcs.
Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer :
il y avait environ deux mille porcs,
et ils se noyaient dans la mer.
    Ceux qui les gardaient prirent la fuite,
ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne,
et les gens vinrent voir ce qui s’était passé.
    Ils arrivent auprès de Jésus, ils voient le possédé
assis, habillé, et revenu à la raison,
lui qui avait eu la légion de démons,
et ils furent saisis de crainte.
    Ceux qui avaient vu tout cela leur racontèrent l’histoire du possédé
et ce qui était arrivé aux porcs.
    Alors ils se mirent à supplier Jésus
de quitter leur territoire.
    Comme Jésus remontait dans la barque,
le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.
    Il n’y consentit pas,
mais il lui dit :
« Rentre à la maison, auprès des tiens,
annonce-leur tout ce que le Seigneur
a fait pour toi dans sa miséricorde. »
    Alors l’homme s’en alla,
il se mit à proclamer dans la région de la Décapole
ce que Jésus avait fait pour lui,
et tout le monde était dans l’admiration.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Ce matin, le Seigneur Jésus délivre un homme qui était possédé par une légion de démons. Une très bonne nouvelle pour cet homme qui retrouve enfin sa liberté et une source de crainte pour les habitants de sa région qui voient Jésus apporter la lumière dans leur ténèbres et le supplient de s’en aller.

En effet, les habitants du pays des Géraséniens ont pris peur quand ils ont découvert que Jésus avaIt délivré le possédé et que le troupeau d’environ 2000 porcs s’était retrouvé dans l’eau. Pourquoi ont-ils eu peur au point de chasser Jésus alors qu’il venait de réaliser un miracle? Ils se rendaient probablement compte que si Jésus restait, ils allaient perdre beaucoup plus de richesses. Ils ne voulaient pas changer, ils voulaient continuer d’être en alliance et sous l’emprise de Satan.

Nous pouvons nous demander s’ils étaient fous. Pourquoi refuser le salut apporté par Jésus? Ces gens étaient comme beaucoup d’entre nous aujourd’hui. Nous ne voulons pas renoncer aux plaisirs et aux avantages que le mal apporte dans nos vies. Beaucoup chassent Jésus de leur vie, refusent de se convertir, parce qu’ils doivent renoncer aux biens mal acquis, parce qu’ils doivent renoncer aux plaisirs sexuels hors mariage, parce qu’ils doivent mettre terme à certaines alliances, certaines relations. Ils ne supportent pas la perte de ces biens auxquels ils tiennent. Ils préfèrent rester dans le mal et garder ses plaisirs et ses avantages plutôt que d’être délivrés.

Nous aussi, pourquoi laissons nous certains péchés subsister en nous? Pourquoi empêchons nous Jésus de s’attaquer à certains domaines de nos vies? Nous ne voulons pas souffrir la peine du renoncement, du détachement, du sevrage. Nous refusons d’être humbles parce que nous ne voulons pas être humiliés, nous préférons mentir, parce que nous ne voulons pas qu’on nous voie tels que nous sommes, nous préférons le plaisir des distractions plutôt que prendre du temps dans la prière.

Nous devons comprendre que la délivrance ne vient pas sans renoncement, sans perte de ce que le mal nous apportait, sans perdre ce que le mal nous donnait. Pour que la lumière brille, il faut que nous relâchions nos ténèbres, que nous ne les cachions plus afin que Jésus nous rende libres.

Revenons donc en nous -mêmes, quel domaine de notre vie a besoin de la lumière et de la délivrance du Seigneur? A quoi devrions nous renoncer pour cela?

Prions

Seigneur, toi qui est venu dans le monde afin que nous ayons la Vie, donne nous la grâce d’accueillir cette Vie et de la laisser nous transformer.

Intercession

Pour tous ceux qui sont sous l’emprise du démon afin qu’ils soient délivrés par le Seigneur.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Examinons notre vie, quel domaine a besoin de la lumière de Jésus? Offrons lui cela et acceptons de renoncer à ce qu’il nous demandera.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 1 =


Read also x