Pourquoi devons-nous jeûner ?

Pourquoi devons-nous jeûner ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Je ramènerai les captifs de mon peuple et je les planterai sur leur sol » (Am 9, 11-15)

Lecture du livre du prophète Amos

Ainsi parle le Seigneur :
    Ce jour-là, je relèverai la hutte de David, qui s’écroule ;
je réparerai ses brèches, je relèverai ses ruines,
je la rebâtirai telle qu’aux jours d’autrefois,
    afin que ses habitants prennent possession
du reste d’Édom et de toutes les nations
sur lesquelles mon nom fut jadis invoqué,
– oracle du Seigneur, qui fera tout cela.
    Voici venir des jours
– oracle du Seigneur –
où se suivront de près laboureur et moissonneur,
le fouleur de raisins et celui qui jette la semence.
Les montagnes laisseront couler le vin nouveau,
toutes les collines en seront ruisselantes.
    Je ramènerai les captifs de mon peuple Israël ;
ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront ;
ils planteront des vignes et en boiront le vin ;
ils cultiveront des jardins et en mangeront les fruits.
    Je les planterai sur leur sol,
et jamais plus ils ne seront arrachés
du sol que je leur ai donné.
Le Seigneur ton Dieu a parlé.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 84 (85), 9, 11-12, 13-14)

R/ Ce que dit le Seigneur,
c’est la paix pour son peuple.
(cf. Ps 84, 9b)

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix
pour son peuple et ses fidèles ;
qu’ils ne reviennent jamais à leur folie !

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Évangile

« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? » (Mt 9, 14-17)

Alléluia. Alléluia.
Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
moi, je les connais, et elles me suivent.
Alléluia. (Jn 10, 27)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    les disciples de Jean le Baptiste s’approchèrent de Jésus en disant :
« Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons,
tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
    Jésus leur répondit :
« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil
pendant le temps où l’Époux est avec eux ?
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ;
alors ils jeûneront.
    Et personne ne pose une pièce d’étoffe neuve
sur un vieux vêtement,
car le morceau ajouté tire sur le vêtement,
et la déchirure s’agrandit.
    Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ;
autrement, les outres éclatent,
le vin se répand,
et les outres sont perdues.
Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves,
et le tout se conserve. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur Dieu soit loué en tout temps. Dans l’Évangile, Jésus Christ est interrogé par les disciples de Jean le Baptiste au sujet du fait que ses disciples ne jeûnent pas, pourtant ceux de Jean le Baptiste et les pharisiens eux jeûnent. La réponse de Jésus nous invite à réfléchir sur le sens du jeûne, le but du jeûne, le pourquoi du jeûne.

On peut aujourd’hui jeûner pour plusieurs raisons, des raisons médicales ou esthétiques, mais le jeûne spirituel n’a au fond qu’un seul but, refaire le lien avec Dieu, se reconnecter à Dieu, se réconcilier avec Dieu, se faire plus proche de Dieu. Le vrai jeûne qui est privation ou réduction drastique de la quantité de nos repas pour un temps, affaiblit le corps et ses basses injonctions et permet à l’âme d’être plus à l’écoute du Seigneur.

On dirait, au regard de la négligence de la pratique du jeûne dans l’Église, que ce passage de l’Évangile a été compris par bon nombre comme interdiction ou mépris du jeûne par Jésus. Jésus lui-même a jeûné au désert pendant 40 jours. Le jeûne est bel et bien une pratique importante de la vie spirituelle. Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens trouvent des prétextes pour ne pas jeûner réellement. D’aucuns disent : « mon jeûne consiste à me priver des mauvaises attitudes », c’est bien beau, mais ces mauvaises attitudes s’installent par des affections déréglées de notre chair et le jeûne débarrasse l’âme du joug de ces affections du corps et lui permet ainsi de se reconnecter à Dieu.

Beaucoup de chrétien n’ont plus de relation réelle avec l’époux, l’époux leur est enlevé, ils n’ont plus de relation véritable avec Jésus, mais ils ne prennent pas le deuil, ils ne jeûnent pas, se comportant comme si l’époux était avec eux. Au moins les disciples ne jeûnaient pas parce que l’époux était avec eux. Mais nous, quand l’époux nous est enlevé par le péché, nous ne jeûnons pas pour pouvoir retrouver l’époux de notre âme.

Chaque chrétien devrait avoir au moins un jour de jeûne dans la semaine. L’Église elle-même nous recommande de jeûner au moins le vendredi, jour de la passion du Seigneur.

Quelles est mon attitude vis-à-vis du jeûne, est-ce que je pratique le jeûne ou bien je trouve toujours des prétextes pour me soustraire de cette pratique religieuse importante ?

Prions

Père Éternel donne-nous de réintégrer le jeûne parmi nos exercices spirituels. Ainsi, quand nous nous serons éloignés, par nos péchés, de l’époux, ton fils Jésus Christ, nous pourrons nous réconcilier avec lui par le jeûne et la prière. Par le même Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous les chrétiens. Redonne leur l’esprit de pénitence et repentance.

Vierge Marie, intercède pour nous

Exercice spirituel

Prenons la résolution de jeûner désormais au moins un fois par semaine.

Loué soit Jésus-Christ !

André Kamta Sabang

Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 15 =


Read also x