Pourquoi faut-il prier sans se décourager ?

Pourquoi faut-il prier sans se décourager ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« De la mer Rouge surgit un chemin sans obstacles. Ils bondissaient comme des agneaux » (Sg 18, 14-16 ; 19, 6-9)

Lecture du livre de la Sagesse

Un silence paisible enveloppait toute chose,
et la nuit de la Pâque était au milieu de son cours rapide ;
    alors, du haut du ciel, venant de ton trône royal, Seigneur,
ta Parole toute-puissante
fondit en plein milieu de ce pays de détresse,
comme un guerrier impitoyable,
portant l’épée tranchante de ton décret inflexible.
    Elle s’arrêta, et sema partout la mort ;
elle touchait au ciel et marchait aussi sur la terre.

    La création entière, dans sa propre nature,
était remodelée au service de tes décrets,
pour que tes enfants soient gardés sains et saufs.
    On vit la nuée recouvrir le camp de son ombre,
on vit la terre sèche émerger là où il n’y avait eu que de l’eau ;
de la mer Rouge surgit un chemin sans obstacles
et, des flots impétueux, une plaine verdoyante.
    C’est là que le peuple entier, protégé par ta main, traversa
en contemplant des prodiges merveilleux.
    Ils étaient comme des chevaux dans un pré,
ils bondissaient comme des agneaux
et chantaient ta louange, Seigneur :
tu les avais délivrés.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 104 (105), 2-3, 36-37, 42-43)

R/ Souvenez-vous des merveilles
que le Seigneur a faites.
ou : Alléluia !
(Ps 104, 5a)

Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

Il frappe les fils aînés du pays,
toute la fleur de la race ;
il fait sortir les siens chargés d’argent et d’or ;
pas un n’a flanché dans leurs tribus !

Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d’Abraham, son serviteur ;
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !

Évangile

« Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? » (Lc 18, 1-8)

Alléluia. Alléluia.
Par l’annonce de l’Évangile,
Dieu vous appelle à partager
la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.
Alléluia. (cf. 2 Th 2, 14)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples une parabole
sur la nécessité pour eux
de toujours prier sans se décourager :
    « Il y avait dans une ville
un juge qui ne craignait pas Dieu
et ne respectait pas les hommes.
    Dans cette même ville,
il y avait une veuve qui venait lui demander :
“Rends-moi justice contre mon adversaire.”
    Longtemps il refusa ;
puis il se dit :
“Même si je ne crains pas Dieu
et ne respecte personne,
    comme cette veuve commence à m’ennuyer,
je vais lui rendre justice
pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.” »

    Le Seigneur ajouta :
« Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice !
    Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus,
qui crient vers lui jour et nuit ?
Les fait-il attendre ?
    Je vous le déclare :
bien vite, il leur fera justice.
Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra,
trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur Dieu soit loué et aimé en tout temps. Il nous arrive très souvent de nous lasser à force de parler à Dieu sans obtenir de réponse concrète à notre préoccupation. Souvenons-nous de nos sujets de prières qui durent maintenant plusieurs années sans réponse véritable de la part du Seigneur. Nous prions, nous prions, nous n’obtenons toujours pas ce que nous désirons, pourtant, le désir dans nos cœurs se fait pressant. Nous prions, nous prions, demandons la guérison, mais Dieu ne semble pas nous écouter. Depuis que nous savons que notre vocation est le mariage, nous crions , afin qu’il nous envoie l’âme sœur, depuis plusieurs années nous ne voyons pas toujours d’aide qui nous corresponde. Nous cherchons le travail, un bon travail, depuis très longtemps nous prions et Dieu semble être sourd, et bien d’autres situations de nos vies. Il nous arrive de nous décourager et même de rechigner contre Dieu. Nous disons, « est-ce que Dieu existe réellement ? » « S’il existait serait-il sourd ?  puisque je le prie et il ne me répond pas ! »

Jésus est conscient de chacune de nos situations. Il nous parle à travers l’Évangile de ce jour pour nous réconforter et nous rassurer qu’il est toujours avec nous. Il nous exhorte de ne pas perdre courage, de ne pas perdre la foi. Et pourquoi est-il nécessaire de prier sans nous lasser ? Nous avons au moins deux raisons pour cela.

La première raison est que malgré la noblesse de notre intention de prière, Dieu seul sait exactement à quel moment ce que nous lui demandons nous sera nécessaire. Le temps de Dieu, n’est pas forcément le temps de l’homme. Si nous voulons entrer dans le temps de Dieu, il nous faut une foi persévérante. Une foi persévérante nous permet de prier aujourd’hui, de prier encore demain, après demain, tous les jours jusqu’à ce qu’advienne le temps où Dieu a résolu de nous donner ce que nous lui demandons.

La deuxième raison pour laquelle il faut prier sans jamais se décourager est que par le découragement, nous donnons la possibilité à l’ennemi, à Satan, de nous cambrioler et de nous voler l’un de nos trésors le plus précieux, la foi. Lorsqu’on se décourage, l’on perd la foi. Or, c’est par la foi que Dieu nous exauce. C’est par la foi que nous sommes liés à Dieu. Lorsque nous perdons la foi, nous perdons la connexion avec Dieu. Si nous ne sommes plus en présence de Dieu, comment ferons-nous pour prendre ce qu’il nous tend ?

La veuve de l’Évangile a eu gain de cause parce qu’elle a prié le juge inique sans se décourager, avec une confiance totale qu’elle obtiendra bien de lui ce qu’elle désire.

Bien-aimés ne nous décourageons pas de demander la même chose au Seigneur pendant des années voire toute une vie. L’avantage de la prière est déjà qu’elle nous rapproche de Dieu et c’est déjà le gain le plus précieux. Dieu est bon et généreux, il fait toute chose en son temps. Prions, prions encore et toujours et sachons attendre, sachons patienter. Il agira.

Alors, est-ce que je suis, moi, un habitué du découragement dans la prière ? ou suis-je un prieur persévérant et imperturbable ?

Prions

Dieu Éternel et Tout-puissant, donne-nous, nous t’en prions la grâce de la persévérance dans la prière. Par Jésus le Christ notre Seigneur, amen.

Intercession

Nous te confions Seigneur les intentions qui brûlent le cœur de tes fidèles depuis longtemps. Il y en a qui attendent de toi le bon mari, la bonne femme, le bon travail, la bonne santé. Souviens-toi Seigneur d’eux, exauce leurs prières, afin que tout joyeux, ils puissent te rendre grâce.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Avons-nous arrêté de prier pour un sujet qui nous préoccupe par découragement ? Prenons courage, remettons nos genoux au sol et continuons à prier de tout cœur. Peut-être que le temps de Dieu c’est aujourd’hui ou demain, dans tous les cas, il nous répondra en son temps si nous prions sans cesse en gardant la foi.

Loué soit Jésus Christ

André Kamta Sabang, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 14 =


Read also x