Pourquoi le royaume des Cieux appartient-il à ceux qui ressemblent aux enfants ?

Pourquoi le royaume des Cieux appartient-il à ceux qui ressemblent aux enfants ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir » (Jos 24, 14-29)

Lecture du livre de Josué

En ces jours-là,
Josué avait réuni toutes les tribus d’Israël,
et il leur disait :
    « Maintenant craignez le Seigneur ;
servez-le dans l’intégrité et la fidélité.
Écartez les dieux que vos pères ont servis
au-delà de l’Euphrate et en Égypte ;
servez le Seigneur.
    S’il ne vous plaît pas de servir le Seigneur,
choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir :
les dieux que vos pères servaient au-delà de l’Euphrate,
ou les dieux des Amorites dont vous habitez le pays.
Moi et les miens, nous voulons servir le Seigneur. »
    Le peuple répondit :
« Plutôt mourir que d’abandonner le Seigneur
pour servir d’autres dieux !
    C’est le Seigneur notre Dieu
qui nous a fait monter, nous et nos pères,
du pays d’Égypte, cette maison d’esclavage ;
c’est lui qui, sous nos yeux, a accompli tous ces signes
et nous a protégés tout le long du chemin que nous avons parcouru,
chez tous les peuples au milieu desquels nous sommes passés.
    Et même le Seigneur a chassé devant nous tous ces peuples,
ainsi que les Amorites qui habitaient le pays.
Nous aussi, nous voulons servir le Seigneur,
car c’est lui notre Dieu. »

      Alors Josué dit au peuple :
« Vous ne pouvez pas servir le Seigneur,
car il est un Dieu saint,
il est un Dieu jaloux,
qui ne pardonnera ni vos révoltes ni vos péchés.
    Si vous abandonnez le Seigneur
pour servir les dieux étrangers,
il se retournera contre vous,
il vous fera du mal, il vous anéantira,
lui qui vous a fait tant de bien. »
    Le peuple répondit à Josué :
« Mais si ! Nous voulons servir le Seigneur. »
    Alors Josué dit au peuple :
« Vous en êtes les témoins contre vous-mêmes :
c’est vous qui avez choisi de servir le Seigneur. »
Ils répondirent :
« Nous en sommes témoins. »
    Josué reprit :
« Alors, enlevez les dieux étrangers
qui sont au milieu de vous,
et tournez votre cœur vers le Seigneur,
le Dieu d’Israël. »
    Le peuple répondit à Josué :
« C’est le Seigneur notre Dieu que nous voulons servir,
c’est à sa voix que nous voulons obéir. »
    En ce jour-là, Josué conclut une Alliance pour le peuple.
C’est dans la ville de Sichem qu’il lui donna un statut et un droit.

    Josué inscrivit tout cela dans le livre de la loi de Dieu.
Il prit une grande pierre et la dressa
sous le chêne qui était dans le sanctuaire du Seigneur.
Il dit à tout le peuple :
« Voici une pierre qui servira de témoin contre nous,
car elle a entendu toutes les paroles
que le Seigneur nous a dites ;
elle servira de témoin contre vous,
pour vous empêcher de renier votre Dieu. »
    Puis Josué renvoya le peuple,
chacun dans la part de territoire qui était son héritage.

    Après ces événements, Josué, fils de Noun, serviteur du Seigneur,
mourut à l’âge de cent dix ans.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 11)

R/ Seigneur, mon partage et ma coupe ! (Ps 15, 5a)

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

Évangile

« N’empêchez pas les enfants de venir à moi, car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent » (Mt 19, 13-15)

Alléluia. Alléluia.
Tu es béni, Père,
Seigneur du ciel et de la terre,
tu as révélé aux tout-petits
les mystères du Royaume.
Alléluia. (cf. Mt 11, 25)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    on présenta des enfants à Jésus
pour qu’il leur impose les mains en priant.
Mais les disciples les écartèrent vivement.
    Jésus leur dit :
« Laissez les enfants,
ne les empêchez pas de venir à moi,
car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. »
    Il leur imposa les mains,
puis il partit de là.

            – Acclamons la Parole de Dieu

Méditation

Bien-aimés du Seigneur Dieu soit loué en tout temps. Dans l’Évangile de ce jour, Jésus manifeste son grand amour et sa grande tendresse pour les enfants en défendant aux disciples de les rabrouer et de les empêcher de venir à lui. Et pourquoi ? Jésus admire et donne pour exemple la bonne disposition intérieure qu’ont les enfants, celle qui permet d’entrer dans le royaume des Cieux, dans le bonheur éternel, dans l’amitié de Dieu.

Pour entrer dans le royaume des Cieux, il faut ressembler aux enfants. Qu’ont de particulier les enfants ? Ils ont au moins trois vertus qui sont nécessaire à toute personne qui veut entrer dans le bonheur éternel, la vie avec Dieu. Il s’agit de la dépendance, l’obéissance, et la vérité.

Le royaume des Cieux appartient à ceux qui ressemblent aux enfants parce que l’enfant dépend de ses parents. Il est dans un état de dépendance. Il sait, l’enfant, qu’il n’est rien sans ses parents. Sa survie dépend d’eux, sa croissance dépend d’eux, son épanouissement dépend d’eux. Donc avec le Seigneur, nous devons entrer dans une relation de dépendance. Pour entrer dans le Royaume, nous devons apprendre à vivre la dépendance à Dieu, savoir qu’il est notre père et que notre bonheur dépend finalement et uniquement de Lui.

Ensuite, le royaume des Cieux appartient à ceux qui ressemblent aux enfants parce que les véritables enfants sont caractérisés par une certaine obéissance à leurs parents. Ne pas obéir à son père ou à sa mère n’est pas une attitude caractéristique de l’enfant. C’est pour cela que lorsqu’un enfant désobéit à ses parents ceux-ci lui disent souvent « tu veux nous montrer que tu as grandi ? » c’est-à-dire que « tu n’es plus un enfant ? ». Nous devons donc être obéissant à notre Dieu pour pouvoir entrer dans son amitié. Nous devons obéir à sa Parole, à sa volonté. L’enfant sait que la volonté de ses parents est ce qui y a de mieux pour lui, car il ne sait pas discerner ce qui est bon de ce qui est mauvais pour lui. Cette obéissance traduit sa confiance, sa foi en ses parents. Nous devons donc obéir à Dieu, croire indubitablement en lui pour pouvoir avoir son royaume en héritage.

Enfin, le Royaume des cieux appartient à ceux qui ressemblent aux enfants parce que les enfants sont vrais, ils n’ont qu’une propension faible à mentir ou à vivre dans une certaine duplicité, de montrer un visage qui n’est pas véritablement le leur. Pour devenir des amis de Dieu, pour partager sa vie bienheureuse, nous devons être vrais comme les enfants.

Alors, est-ce que j’accepte dépendre totalement de Dieu ? Est-ce que j’obéis à Dieu, est-ce que j’ai une confiance totale en lui ? Est-ce que je suis vrai avec Dieu, avec les autres et avec moi-même ? Si c’est oui, ce qui est bien souhaitable, je ne suis pas loin du royaume des Cieux. Si c’est non, je dois m’exercer à ces vertus.

Prions

Père Éternel, donne-nous un cœur et un esprit humble, afin que nous sachions dépendre de toi, t’obéir avec confiance et de vivre une vie de vérité à la lumière de ta Parole. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions pour tous les enfants qui sont victimes d’abus et de violence de la part des adultes. Accorde-leur Seigneur la guérison physique et psychologique et protège tous les enfants du monde entier. Nous te prions pour tous ceux d’entre eux qui sont orphelins et abandonnés à eux-mêmes, bénis tous ceux qui se sont donnés pour vocation de les aider à exister.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Décidons de faire quelque chose de concret pour faire sentir à un enfant vulnérable notre tendresse et notre assistance.

Loué soit Jésus Christ !

André Kamta Sabang, Communauré des Disciples du Christ Vivant.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =


Read also x