Quels sont les signes de ma foi ?

Quels sont les signes de ma foi ?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Marc 16, 15-18)

En ce temps-là,
Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres :
    « Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création.
    Celui qui croira et sera baptisé
sera sauvé ;
celui qui refusera de croire
sera condamné.
    Voici les signes qui accompagneront
ceux qui deviendront croyants :
en mon nom, ils expulseront les démons ;
ils parleront en langues nouvelles ;
    ils prendront des serpents dans leurs mains
et, s’ils boivent un poison mortel,
il ne leur fera pas de mal ;
ils imposeront les mains aux malades,
et les malades s’en trouveront bien. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans la foi, L’église fête aujourd’hui la conversion de Saint Paul. Saint Paul est parti d’un extrême à l’autre: d’adversaire de l’Évangile du Christ, il en est devenu après sa conversion un fervent prédicateur et pratiquant.

Dans l’Évangile que nous venons d’écouter, la finale de l’Évangile selon Saint Marc, Jésus, après sa résurrection, donne aux onze apôtres leur mission évangélisatrice: Ils ont la mission de rendre l’Évangile universel. Il ne suffit pas de croire pour être sauver, il faut croire et recevoir le baptême qui est le sacrement qui efface tous les péchés et nous fait enfant de Dieu et de l’Église. Lorsque nous croyons à l’Évangile et recevons le Baptême, nous recevons par ce faire l’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus, qui se sert de nous pour poursuivre son œuvre dans le monde.

La vraie foi ne peut se cacher, elle s’accompagne des bonnes œuvres, des œuvres même du Christ. Car lorsque nous croyons, comme nous le dit Saint Paul, ce n’est plus nous qui vivons, mais c’est le Christ qui vit et agit en nous(Ga2, 15-20). C’est pourquoi, nous pouvons faire les mêmes œuvres que Jésus. Il avait d’ailleurs dit : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père » (Jn14, 12)

Il nous arrive de penser et même de croire que l’Évangile est un fait historique, des paroles prononcées par un Jésus des temps passés. Il nous arrive même d’affirmer que le temps des signes et des prodiges est révolu, Dieu ne fait plus de miracle aujourd’hui. Ce n’est pas vrai et bon de penser ainsi. Il serait plutôt juste et bon d’admettre que nous vivons dans un temps qui favorise le recul de la foi en Jésus. C’est donc notre incrédulité qui raréfie les prodiges de Dieu au milieu de nous.

Le deuxième constat est que les signes de la foi sont peut-être rares, mais pas inexistants. Jésus continue à faire des miracles au milieu de nous. Les signes de la foi en l’Évangile ne se limitent pas à ceux évoqués par Jésus dans cet Évangile. Les signes de la foi sont tout simplement ceux qui s’accordent avec L’Évangile de Jésus auquel nous croyons. Les signes de notre foi sont les actes d’amour que nous posons au nom de notre appartenance au Christ.

Ce texte devrait nous interpeller à faire un examen de la qualité de ma foi. Quelles sont les œuvres de ma foi ? Qu’est-ce qui atteste que j’ai accueilli l’Évangile ? Est-ce que je permets à Jésus, par ma foi en lui, de se servir de moi pour continuer à faire des signes et des prodiges ? Par ma foi, Jésus peut-il continuer à chasser les esprits mauvais ? Par ma foi Jésus peut-il poursuivre son ministère de guérison ? Si oui, persévérance, sinon prions pour demander la grâce d’une foi agissante par les œuvres de charité.

Prions

Dieu notre Père, en rappelant ton Fils Jésus-Christ à ta droite, tu as voulu que nous poursuivions son œuvre en laissant son Esprit nous habiter par la foi. Donne-nous de cette vraie foi qui donne d’accueillir véritablement l’Évangile et de l’annoncer par les bonnes œuvres. Ainsi, nous pourrons répandre la Bonne Nouvelle jusqu’aux confins de la terre. Par Jésus le Christ Notre Seigneur.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous les non-baptisés. Ceux qui refusent le baptême, donne leur d’en comprendre la nécessité pour le salut de leur âme ; ceux qui sont en voie de se faire baptiser, les catéchumènes, ravive leur désir de toi, afin qu’il ne cesse de grandir pendant et après leur temps de catéchuménat.

Exercice spirituel

Contemplons Jésus, contemplons ses œuvres, regardons notre propre vie, nos actes, essayons de faire un tableau de correspondance entre les œuvres du Christ en qui nous croyons et que nous servons et les nôtres. Engageons-nous s’il y a des différences, de travailler à les transformer en similitude.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 23 =


Read also x