Qu’est ce qui embrase nos cœurs?

Qu’est ce qui embrase nos cœurs?
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix » (Rm 16, 3-9.16.22-27)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères,
    saluez de ma part Prisca et Aquilas,
mes compagnons de travail en Jésus Christ,
            eux qui ont risqué leur tête pour me sauver la vie ;
je ne suis d’ailleurs pas seul à leur être reconnaissant,
toutes les Églises des nations le sont aussi.
    Saluez l’Église qui se rassemble dans leur maison.
Saluez mon cher Épénète,
qui fut le premier à croire au Christ dans la province d’Asie.
    Saluez Marie, qui s’est donné beaucoup de peine pour vous.
    Saluez Andronicos et Junias qui sont de ma parenté.
Ils furent mes compagnons de captivité.
Ce sont des apôtres bien connus ;
ils ont même appartenu au Christ avant moi.
    Saluez Ampliatus, qui m’est cher dans le Seigneur.
    Saluez Urbain, notre compagnon de travail dans le Christ,
et mon cher Stakys.
    Saluez-vous les uns les autres
par un baiser de paix.
Toutes les Églises du Christ vous saluent.
    Moi aussi, Tertius, à qui cette lettre a été dictée,
je vous salue dans le Seigneur.
    Gaïus vous salue,
lui qui me donne l’hospitalité, à moi et à toute l’Église.
Éraste, le trésorier de la ville,
et notre frère Quartus vous saluent.

    À Celui qui peut vous rendre forts
selon mon Évangile qui proclame Jésus Christ :
révélation d’un mystère
gardé depuis toujours dans le silence,
    mystère maintenant manifesté
au moyen des écrits prophétiques,
selon l’ordre du Dieu éternel,
mystère porté à la connaissance de toutes les nations
pour les amener à l’obéissance de la foi,
    à Celui qui est le seul sage, Dieu, par Jésus Christ,
à lui la gloire pour les siècles. Amen.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 144 (145), 2-3, 4-5, 10-11)

R/ Mon Dieu, mon Roi,
je bénirai ton nom toujours et à jamais !
(Ps 144, 1)

Chaque jour je te bénirai,
je louerai ton nom toujours et à jamais.
Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;
à sa grandeur, il n’est pas de limite.

D’âge en âge, on vantera tes œuvres,
on proclamera tes exploits.
Je redirai le récit de tes merveilles,
ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Évangile

« Si vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? » (Lc 16, 9-15)

Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ s’est fait pauvre, lui qui était riche,
pour que vous deveniez riches par sa pauvreté.
Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Moi, je vous le dis :
Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête,
afin que, le jour où il ne sera plus là,
ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.
    Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose
est digne de confiance aussi dans une grande.
Celui qui est malhonnête dans la moindre chose
est malhonnête aussi dans une grande.
    Si vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête,
qui vous confiera le bien véritable ?
    Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance,
ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
    Aucun domestique ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

    Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens,
eux qui aimaient l’argent,
tournaient Jésus en dérision.
    Il leur dit alors :
« Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes
aux yeux des gens,
mais Dieu connaît vos cœurs ;
en effet, ce qui est prestigieux pour les gens
est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Quel est l’amour qui brûle dans nos cœurs, quelle est notre motivation quotidienne pour faire les choses? Est ce que l’argent a pris la place de Dieu, la place de l’amour du prochain dans nos cœurs? Dans l’évangile d’aujourd’hui, le Seigneur continue son sermon sur l’argent et les biens qu’il nous confie. Ils ne doivent pas prendre la place de Dieu dans nos cœurs.

En effet, notre gestion de l’argent peut nous renseigner sur la place que celui-ci a dans notre vie. Dans le texte d’aujourd’hui, le Seigneur reproche la gestion malhonnête de l’argent. Ceux là qui utilisent mal les biens que Dieu leur a confiés, qui abusent des autres, mentent, trichent pour avoir les biens des autres. Les pharisiens qui aimaient l’argent et donc les cœurs étaient corrompus étaient concernés par ces paroles de Jésus. Ils abusaient du peuple de Dieu, le trompait pour avoir des biens et utilisaient les biens qui leur étaient confiés à leurs fins exclusives.

Aujourd’hui, ce sermon s’adresse aussi à nous. Quelle est la gestion que nous faisons de l’argent? Que sommes nous capables de faire pour en avoir? Beaucoup de femmes dans les foyers abusent de leurs maris pour avoir de l’argent à utiliser à leurs fins personnelles au détriment de la famille. Les maris eux souvent délaissent leur responsabilités familiales et dépensent l’argent de la famille pour des plaisirs personnels. Beaucoup d’enfants trompent leurs parents pour avoir de l’argent. Dans les entreprises, les employés multiplient les stratégies pour avoir des possibilités de détourner l’argent de l’entreprise sans être attrapés. Même dans l’église, les fonds des paroisses sont parfois détournés par les pasteurs et certains fidèles à travers des projets fictifs. Pour les projets de construction de la route, des maisons, les ouvriers détournent l’argent et font des routes de qualité inférieures pour avoir plus d’argent. Dans tous les secteurs de la vie, l’amour de l’argent a gagné les cœurs et celui-ci est détourné pour des fins personnelles. Peu de personnes se comportent comme de simples intendants en utilisant l’argent pour le bien de tous.

Le Seigneur nous le rappelle, nous ne pouvons pas servir Dieu et l’argent. Nous ne pouvons pas prétendre aimer le Seigneur alors que l’amour de l’argent a pris notre cœur, nous finirons toujours alors par être infidèle à Dieu pour avoir de l’argent, par mépriser sa parole pour remplir nos poches. Nous devons donc avoir une relation saine avec l’argent et les biens matériels. L’intégrité et l’honnêteté doivent être la marque du chrétien. Notre manière de faire, de gérer l’argent doit être un témoignage de ce que l’argent n’est qu’un moyen à mettre au service de Dieu. La richesse doit nous aider à diminuer la misère autour de nous, à faire prospérer notre quartier, notre ville, notre pays, nos familles et pas à les détruire.

Revenons donc en nous-mêmes. Quelle est notre relation à l’argent? Que faisons nous, sommes nous capables de faire pour en avoir, pour acquérir des biens matériels? Est ce que l’amour de l’argent nous a déjà poussés à désobéir à la parole de Dieu ou plutôt nous a rapproché du ciel?

Prions

Seigneur accorde nous la grâce d’une relation saine et sainte à l’argent et aux biens matériels, qu’ils nous servent à te servir et non à te desservir.

Intercession

Pour toutes les autorités religieuses et étatiques qui détournent de l’argent pour leurs fins personnelles afin que le Seigneur leur accorde la grâce de la repentance et de la conversion.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Examiner nos vies, dans quel domaine de nos vies avons-nous fait une gestion malhonnête de l’argent? Demandons pardon à Dieu et décidons de changer cela dès aujourd’hui.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 + 25 =


Read also x