Rien ne peut arrêter un témoin du Christ ressuscité !

Rien ne peut arrêter un témoin du Christ ressuscité !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4, 13-21)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là,
les chefs du peuple, les Anciens et les scribes
constataient l’assurance de Pierre et de Jean
et, se rendant compte que c’était des hommes sans culture
et de simples particuliers,
ils étaient surpris ;
d’autre part, ils reconnaissaient en eux
ceux qui étaient avec Jésus.
Mais comme ils voyaient, debout avec eux, l’homme qui avait été guéri,
ils ne trouvaient rien à redire.
Après leur avoir ordonné de quitter la salle du Conseil suprême,
ils se mirent à discuter entre eux.
Ils disaient :
« Qu’allons-nous faire de ces gens-là ?
Il est notoire, en effet, qu’ils ont opéré un miracle ;
cela fut manifeste pour tous les habitants de Jérusalem,
et nous ne pouvons pas le nier.
Mais pour en limiter la diffusion dans le peuple,
nous allons les menacer
afin qu’ils ne parlent plus à personne
en ce nom-là. »
Ayant rappelé Pierre et Jean,
ils leur interdirent formellement
de parler ou d’enseigner au nom de Jésus.
Ceux-ci leur répliquèrent :
« Est-il juste devant Dieu de vous écouter,
plutôt que d’écouter Dieu ?
À vous de juger.
Quant à nous, il nous est impossible
de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. »
Après de nouvelles menaces, ils les relâchèrent,
faute d’avoir trouvé le moyen de les punir :
c’était à cause du peuple,
car tout le monde rendait gloire à Dieu
pour ce qui était arrivé.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(117 (118), 1.14-15ab, 16-18, 19-21)

R/ Seigneur, je te rends grâce,
car tu m’as exaucé.
ou : Alléluia !
(cf. 117, 21)

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.
Clameurs de joie et de victoire
sous les tentes des justes :

« Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort ! »
Non, je ne mourrai pas, je vivrai
pour annoncer les actions du Seigneur :
il m’a frappé, le Seigneur, il m’a frappé,
mais sans me livrer à la mort.

Ouvrez-moi les portes de justice :
j’entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
« C’est ici la porte du Seigneur :
qu’ils entrent, les justes ! »
Je te rends grâce car tu m’as exaucé :
tu es pour moi le salut.

Évangile

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile » (Mc 16, 9-15)

Alléluia. Alléluia.
Voici le jour que fit le Seigneur,
qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
Alléluia. (Ps 117, 24)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine,
Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine,
de laquelle il avait expulsé sept démons.
Celle-ci partit annoncer la nouvelle
à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.
Quand ils entendirent que Jésus était vivant
et qu’elle l’avait vu,
ils refusèrent de croire.
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect
à deux d’entre eux
qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres,
qui ne les crurent pas non plus.
Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes
pendant qu’ils étaient à table :
il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs
parce qu’ils n’avaient pas cru
ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.
Puis il leur dit :
« Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur bonne fête de pâques. Nous clôturons aujourd’hui l’octave de pâques. Pendant près d’une semaine, l’Église nous a permis de savourer la grande joie pascale, à travers les morceaux choisis de textes du récit de la résurrection de notre Seigneur. La première lecture de ce jour nous montre qu’un véritable témoin du Christ ressuscité et vivant est animé d’une force, d’une foi qui lui donne de vaincre toute persécution.

Dans cette première lecture tirée des actes des apôtres, Pierre et Jean étonne les Anciens et les scribes, par l’efficacité de leur foi. Ils sont des hommes sans culture, pour dire simplement des hommes qui n’ont pas un niveau de formation intellectuel élevé, comparé à celui des scribes, mais, ils impressionnent par la profondeur de leur enseignement et surtout par l’efficacité de leur foi. C’est dire qu’il ne faut pas être très savant pour entrer dans le mystère de la résurrection, il suffit d’y croire. Croire que le Christ est Dieu, qu’il a souffert, est mort, est ressuscité et vivant. Voilà le kérygme des apôtres qui permet au Christ, travers eux, de continuer à agir, à guérir les malades, à convertir etc.

Les scribes et pharisiens ont une foi intellectuelle, ils connaissent suffisamment les lois et les Écrits, mais ne vivent pas ce que recommande ces lois et ces Écrits. La conséquence est claire, ils ont une foi morte, qui n’agit pas, ne s’accompagne pas de prodiges comme celle des apôtres de Jésus Christ. Les scribes et pharisiens sombre dans ce que le Pape François appelait dans Gaudete et Exultate, le gnosticisme.  Il y affirme en effet : « Les ‘‘gnostiques’’ font une confusion et jugent les autres par leur capacité à comprendre la profondeur de certaines doctrines. » Or « il a toujours été très clair que la perfection des personnes se mesure par leur degré de charité et non par la quantité des données et des connaissances qu’elles accumulent ». On ne se sanctifie pas parce qu’un connait beaucoup, mais parce qu’on aime beaucoup, l’amour étant uniquement une réalité d’expérience. L’amour est essentiellement expérience, vécu.

Lorsqu’on est gnostique, on ne peut que développer de la haine et de la jalousie vis-à-vis des témoins véritables du Christ, on estime qu’ils ne savent pas, ils n’ont pas été à l’école comme nous, ils ne comprennent pas comme nous, comme si la foi était conditionnée par le niveau intellectuel. Si c’était le cas, la petite Thérèse n’aurait pas pu avoir la foi. Les Anciens et les scribes veulent arrêter Pierre et Jean, les empêcher de témoigner du Christ ressuscité, mais ce n’est pas possible. Ils n’ont rien contre eux, les preuves de leur foi en Christ sont patents, les malades guérissent, les boiteux marchent au nom de Jésus. Ils ne peuvent pas mettre cela en doute, c’est la Vérité. Pierre et Jean sont remplis de Zèle et sont prêts à témoigner à temps et à contre temps que Jésus est bien vivant, qu’il est ressuscité. « Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger. Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. » Voilà qui est tout dit.

Et nous, comment témoignons-nous du Christ ressuscité et vivant ? Avons-nous lu ou entendu que le Christ est ressuscité et vivant ou l’avons-nous vu, rencontré, expérimenté ? Il est bon que nous fassions nous-mêmes notre propre expérience du Christ ressuscité, vivant et agissant pour pouvoir témoigner vraiment et pour que notre témoignage soit irréfutable parce qu’ayant des preuves palpables de notre foi en la résurrection du Christ.

Prions

Dieu notre Père, nous te rendons grâce pour le don de ton Fils qui a vaincu la mort pour que nous ayons la vie éternelle. Nous t’en prions Seigneur, donne-nous de faire notre propre expérience de sa présence vivante et agissante dans nos vies. Par le même Jésus Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous ceux qui sont persécutés de par le monde à cause de leur foi. Donne-leur le courage de vaincre la peur et de te rester fidèle jusqu’au bout.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Identifions les domaines de notre propre vie où nous avons encore peur ou honte de nous affirmer publiquement comme chrétiens, demandons au Seigneur le courage et osons donner le témoignage que le Christ Ressuscité attend de nous dans ces domaines. Loué soit Jésus Christ.

André Kamta Sabang, Communauté des Disciples du Christ Vivant

Version audio https://www.youtube.com/watch?v=13X6WOX7R24


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 14 =


Read also x