Rien ne peut stopper la course lente, mais certaine de l’évangile dans le monde, n’en soyons pas les détracteurs, mais les témoins !

Rien ne peut stopper la course lente, mais certaine de l’évangile dans le monde, n’en soyons pas les détracteurs, mais les témoins !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 13, 31-35)

En ce jour-là,
    quelques pharisiens s’approchèrent de Jésus pour lui dire :
« Pars, va-t’en d’ici :
Hérode veut te tuer. »
    Il leur répliqua :
« Allez dire à ce renard :
voici que j’expulse les démons et je fais des guérisons
aujourd’hui et demain,
et, le troisième jour, j’arrive au terme.
    Mais il me faut continuer ma route
aujourd’hui, demain et le jour suivant,
car il ne convient pas
qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem.

    Jérusalem, Jérusalem,
toi qui tues les prophètes
et qui lapides ceux qui te sont envoyés,
combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants
comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes,
et vous n’avez pas voulu !
    Voici que votre temple est abandonné à vous-mêmes.
Je vous le déclare :
vous ne me verrez plus
jusqu’à ce que vienne le jour où vous direz :
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés du Seigneur, en ce jour, le texte de l’Évangile que l’Église nous révèle quelque chose d’essentiel. Le Seigneur agit là où il veut et en tout temps selon son dessein. En fait, dans le texte, Jésus est déjà entré à Jérusalem et se préparait alors à vivre sa passion. Il y accomplissait encore des miracles  de délivrance et de guérisons et il en avait encore à réaliser; d’abord accusé d’agir ainsi par Belzéboul (cf. Lc 11, 14-22), aujourd’hui, c’est Hérode qui veut lui enlever sa vie.

Autant d’actes de violences qui tentent de détourner Jésus de son chemin et de priver les pauvres de ses actions bienfaisantes. Mais Jésus ne cède pas et affirme plutôt l’urgence de sa mission pour l’humanité. En expliquant que le troisième jour il sera « consommé », il prend réellement en compte le fait que les jours de sa Passion approchent. Mais il montre que cela ne peut arriver avant qu’il n’ait accompli sa mission: accomplir des œuvres de tendresses et d’amour en faveur des plus vulnérables. Jésus insiste même sur le fait qu’aujourd’hui, demain et le jour suivant il doit suivre sa route ; donc rien ni personne ne peut l’arrêter sans qu’il n’ait accompli toutes ses œuvres salvifiques.

Le Christ a pour mission de relever l’homme, car « la gloire de Dieu c’est l’homme vivant » (Saint Irénée). Il veut accorder la santé aux malades, redonner espoir aux personnes déshéritées, redonner une âme vivante à l’humanité. Or dans notre monde, et plus encore dans le contexte actuel, tant d’opérations sont menées pour banaliser la présence de Dieu dans l’humanité : ô combien sont nombreux les actes criminels, les actes de déshumanisation, de manipulations des vies et des consciences, de menaces contre l’Église et le prêtre! L’homme d’aujourd’hui veut montrer qu’avec le savoir, la science et la technique on peut déjouer les plans de Dieu, et réduire à néant l’humanité qu’il veut relever.

Dans l’Évangile, Jésus appelle Hérode « renard ». En fait, le renard est un mammifère proche du chien, et un chasseur très « rusé ». Jésus attribue ce caractère à Hérode. Mais remarquons que le renard n’attaque ses proies que la nuit. Ainsi, Jésus voudrait signifier la stupidité de la prétendue sagesse d’Hérode qui refuse, avec tous les gens de Jérusalem, de voir le salut de Dieu dans leur maison en cherchant à tout prix à l’expulser de ces lieux. Ils se font ainsi les ennemis de la lumière du Christ et agissent dans le noir, dans l’ombre, pour vouloir détruire les projets de Dieu.

Mais Jésus nous rassure de ce que rien ni personne ne peut freiner ses œuvres d’amour. Jérusalem pensait être si rusée en menaçant tous les messagers de Dieu, et mettre Jésus à mort était pour lui un grand exploit. Le Christ montre la nécessité du réconfort physique qu’il apporte, mais montre surtout qu’au-delà des actions physiques c’est surtout l’action rédemptrice de sa mort qui offre la véritable libération.

Cela ne peut être perçu par ceux qui pensent être si rusés, comme Hérode et les gens de Jérusalem, et comme beaucoup d’entre nous aujourd’hui. D’où la nécessité d’être humble et de s’ouvrir pour bénéficier des grâces du Seigneur, en craignant vraiment Dieu et en ne menaçant jamais ses serviteurs qui travaillent à semer son Amour dans les cœurs..

Prions

Seigneur, ôte de nous tout orgueil et donne-nous qu’en acceptant Ta volonté dans notre vie et en évitant d’être des ennemis de Ton Évangile, nous soyons prêts à défendre Ton Église et ses pasteurs face aux menaces de ce temps.

Intercession

Prions pour tous ceux qui, dans le noir, travaillent à défier Dieu et empêcher l’instauration de son Règne en ce monde, en combattant l’Église et les prêtres, les chrétiens ; que le Seigneur leur accorde la grâce de la conversion pour qu’ils revêtent l’humilité, acquièrent la vraie sagesse, celle de craindre Dieu et de laisser s’accomplir sa Volonté pour chacun.

Exercice spirituel

Trouver et changer en nous un caractère, un comportement qui nous pousse souvent à vouloir défier Dieu.

Jules FOKO


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 27 =


Read also x