Se convertir c’est d’abord vouloir se convertir

Se convertir c’est d’abord vouloir se convertir
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 1, 14-20)

Après l’arrestation de Jean,
Jésus partit pour la Galilée
proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait :
« Les temps sont accomplis :
le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez- vous
et croyez à l’Évangile. »

Passant le long de la mer de Galilée,
Jésus vit Simon et André, le frère de Simon,
en train de jeter les filets dans la mer,
car c’étaient des pêcheurs.
Il leur dit :
« Venez à ma suite.
Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets,
ils le suivirent.

Jésus avança un peu
et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean,
qui étaient dans la barque et réparaient les filets.
Aussitôt, Jésus les appela.
Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers,
ils partirent à sa suite.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans la foi que le Seigneur soit avec vous. Après son Baptême, Jésus procède à l’appel de ses disciples et commence la prédication du Royaume. Cette prédication est essentiellement basée sur la conversion. « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile ».

La conversion ou la metanoïa est un profond changement de notre cœur et de notre manière de penser, une complète orientation vers Dieu, qui se manifeste par de nouvelles manières d’agir et de réagir.  C’est la décision de nous abandonner à Dieu en toute chose.

Cette décision requiert la volonté. Se convertir c’est avant tout vouloir se convertir. Ce qui nous empêche souvent de nous convertir est le fait de ne pas vouloir la conversion. La conversion exige le renoncement, l’abandon de certaines manières de faire qui nous sont peut-être déjà devenues habituelles. À la pensée du changement, de l’effort qu’il exige, nous préférons de souffrir tranquillement dans nos mauvaises voix plutôt que de souffrir un moment de changer pour entrer dans le règne de Dieu.

C’est la conversion qui nous donne de devenir disciple de Jésus. L’appel des disciples est d’abord un appel à la conversion. La conversion rend possible la vraie foi. C’est en se convertissant qu’il est possible de croire librement en l’Évangile, « convertissez-vous et croyez… »

La conversion est également une activité progressive et continue. C’est tous les jours que nous devons nous convertir.

Jésus me demande aujourd’hui de me convertir, d’accepter de me convertir. Est-ce que je le veux ? Est-ce que je veux renoncer dans ma vie à tout ce qui m’éloigne du règne de Dieu ? Si oui, je n’ai pas à avoir peur de ce que le changement pourra apporter dans ma vie. Le règne de Dieu est un règne de bonheur ineffable. Si la force nous manque, c’est dans la prière que nous trouverons du secours.

Prions

Dieu notre Père, tu as envoyé ton fils unique Jésus Christ dans le monde, afin que par lui, le monde soit sauvé, mais nous avons encore du mal à accueillir son message de conversion. Nous avons peur du changement, nous ne voulons pas souffrir. Mets dans nos cœurs, Seigneur nous t’en prions, la volonté suffisante pour accueillir son message de conversion, afin de décider d’abandonner nos mauvaises voix pour emprunter celles de l’Évangile. Par le même Jésus Christ notre Seigneur, amen.

Intention

Seigneur nous confions en ta divine miséricorde, tous ceux qui écoutent l’Évangile et ont de la peine à décider de l’accueillir et de la vivre. Guéris- leur volonté, afin qu’ils puissent vouloir la conversion et consentir aux efforts nécessaires pour y parvenir.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

La conversion est progressive. Ceci dit il existe dans nos vies plusieurs lieux de conversions. Identifions l’un d’entre eux et résolvons nous dans un cœur à cœur avec Dieu d’y travailler.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 12 =


Read also x