Servir comme la Vierge Marie, avec empressement et amour!

Servir comme la Vierge Marie, avec empressement et amour!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Voici mon bien-aimé qui vient. Il bondit sur les montagnes » (Ct 2, 8-14)

Lecture du Cantique des Cantiques

La voix de mon bien-aimé !
C’est lui, il vient…
Il bondit sur les montagnes,
il court sur les collines,
    mon bien-aimé, pareil à la gazelle,
au faon de la biche.
Le voici, c’est lui qui se tient
derrière notre mur :
il regarde aux fenêtres,
guette par le treillage.
    Il parle, mon bien-aimé,
il me dit :
    Lève-toi, mon amie, ma toute belle,
et viens…

    Vois,
l’hiver s’en est allé,
les pluies ont cessé,
elles se sont enfuies.

    Sur la terre apparaissent les fleurs,
le temps des chansons est venu
et la voix de la tourterelle s’entend
sur notre terre.

    Le figuier a formé ses premiers fruits,
la vigne fleurie exhale sa bonne odeur.
Lève-toi, mon amie, ma toute belle,
et viens…

    Ma colombe, dans les fentes du rocher,
dans les retraites escarpées,
que je voie ton visage,
que j’entende ta voix !
Ta voix est douce
et ton visage, charmant.

            – Parole du Seigneur.

OU BIEN

Première lecture

« Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi » (So 3, 14-18a)

Lecture du livre du prophète Sophonie

    Pousse des cris de joie, fille de Sion !
Éclate en ovations, Israël !
Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie,
fille de Jérusalem !
    Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi,
il a écarté tes ennemis.
Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi.
Tu n’as plus à craindre le malheur.

    Ce jour-là, on dira à Jérusalem :
« Ne crains pas, Sion !
Ne laisse pas tes mains défaillir !
    Le Seigneur ton Dieu est en toi,
c’est lui, le héros qui apporte le salut.
Il aura en toi sa joie et son allégresse,
il te renouvellera par son amour ;
il exultera pour toi et se réjouira,
    comme aux jours de fête. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 32 (33), 2-3, 11-12, 20-21)

R/ Criez de joie pour le Seigneur,
chantez lui le cantique nouveau.
(cf. Ps 32, 1a.3a)

Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
Chantez-lui le cantique nouveau,
de tout votre art soutenez l’ovation.

Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son cœur subsistent d’âge en âge.
Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine !

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
La joie de notre cœur vient de lui,
notre confiance est dans son nom très saint.

Évangile

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Alléluia, Alléluia.
Viens, Emmanuel,
notre Législateur et notre Roi !
Sauve-nous, Seigneur notre Dieu.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là,
Marie se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
    et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le fruit de tes entrailles est béni.
    D’où m’est-il donné
que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
    Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
    Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs dans le Seigneur Jésus-Christ, rendons grâce à Dieu qui dans sa bonté indicible a renouvelé en nous le souffle de vie ce matin. Le texte de l’Évangile que nous méditons aujourd’hui se situe à la suite de ce que nous avons lu hier. Après l’annonce de l’Ange Gabriel hier, Marie se rend aujourd’hui chez sa cousine Élisabeth qui est déjà à son sixième mois de grossesse. Dans cet épisode de la visitation Marie nous enseigne sur la capacité à rendre des services totalement tournés vers le profit de l’autre avec empressement et avec de bonnes intentions.

Marie savait qu’à 6 mois de grossesse et vue son âge avancé, Élisabeth avait besoin d’aide et donc sans attendre son invitation elle est allée vers elle pour l’assister. Elle y est allée avec « empressement » sans se laisser le temps de penser à sa propre situation. Nous ne sommes plus qu’à quelques jours de la célébration de la naissance de notre Sauveur et sa mère aujourd’hui nous dévoile une autre façon de l’attendre, autre que de rester chez nous préoccuper à faire des préparatifs. Elle nous invite à sortir de nos maisons pour aller vers ceux qui ont besoin d’aide même s’ils ne l’ont pas exprimés.

De plus, elle nous dévoile une nouvelle façon de rendre service. Le service ne doit pas dépendre de nous de notre humeur mais du besoin de l’autre. Parfois, le besoin de l’autre est plus urgent que le mien. Nous devons le reconnaître et le servir en premier avant de prendre du temps pour nous. En nous préparant à avoir une bonne fête chez nous, tournons-nous davantage vers ceux qui ont besoin d’assistance, cherchons à être plus utiles pour les autres, pas seulement pour les soutenir matériellement mais aussi spirituelle  pour leur apporter la joie du Christ.

L’intention cachée derrière l’action compte également beaucoup pour rendre un service qui n’est pas seulement bénéfique pour le corps mais aussi pour l’âme. Nous sommes nous aussi capables de porter l’Esprit Saint, la joie et le réconfort aux autres. Un simple geste peut suffire pourvu qu’il soit fait avec l’intention de rendre l’autre heureux.  Le service vrai est totalement tourné vers l’autre et à la base on n’y a aucun intérêt que celui de l’amour de Dieu. Comme celui que Marie a rendu à Élisabeth, une simple visite mais qui l’a rempli d’esprit Saint.  

Et moi alors quand et comment est-ce que je rends service? Je pense à toutes les fois où j’ai refusé de rendre service parce que j’étais préoccupé par mes soucis ou à toutes les fois où j’ai posé certaines conditions avant d’accepter de le faire. Je me pose des questions sur mon attitude. À quelle fréquence est ce que je rends service ? Suis-je toujours content(e) de le faire ? Y a-t-il un service important que j’aie refusé de rendre ces derniers jours ?

Prions

Éternel mon Dieu, je te prie de me donner la grâce d’être plus attentive et ouverte aux autres tant dans mes prières que dans mes actions. Aide-moi à aimer être au service des autres et fais de moi un canal de ta joie auprès d’eux.    

Intercession

Pour tous les chrétiens qui se battent à avoir des buffets garnis en oubliant ceux qui autour d’eux sont dans un besoin quelconque, Seigneur nous te prions. Accorde-leur de penser davantage aux autres et de savoir s’approcher d’eux pour partager avec eux la joie de ta venue.   

Maman Marie intercède pour nous.

Exercice spirituel

Être attentif aux besoins des autres autour de nous, faire notre possible pour les venir en aide et programmer d’aller rendre visite à une personne dont nous n’avons plus de nouvelles.

Bebissi Stéphanie

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 3 =


Read also x