Soigner sa vie pour guérir son corps!

Soigner sa vie pour guérir son corps!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Dieu vient lui-même et va vous sauver » (Is 35, 1-10)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Le désert et la terre de la soif,
qu’ils se réjouissent !
Le pays aride, qu’il exulte
et fleurisse comme la rose,
qu’il se couvre de fleurs des champs,
qu’il exulte et crie de joie !
La gloire du Liban lui est donnée,
la splendeur du Carmel et du Sarone.
On verra la gloire du Seigneur,
la splendeur de notre Dieu.
Fortifiez les mains défaillantes,
affermissez les genoux qui fléchissent,
dites aux gens qui s’affolent :
« Soyez forts, ne craignez pas.
Voici votre Dieu :
c’est la vengeance qui vient,
la revanche de Dieu.
Il vient lui-même
et va vous sauver. »
Alors se dessilleront les yeux des aveugles,
et s’ouvriront les oreilles des sourds.
Alors le boiteux bondira comme un cerf,
et la bouche du muet criera de joie ;
car l’eau jaillira dans le désert,
des torrents dans le pays aride.
La terre brûlante se changera en lac,
la région de la soif, en eaux jaillissantes.
Dans le séjour où gîtent les chacals,
l’herbe deviendra des roseaux et des joncs.
Là, il y aura une chaussée, une voie
qu’on appellera : la Voie sacrée.
L’homme impur n’y passera pas
– il suit sa propre voie –
et les insensés ne viendront pas s’y égarer.
Là, il n’y aura pas de lion,
aucune bête féroce ne surgira,
il ne s’en trouvera pas ;
mais les rachetés y marcheront.
Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent,
ils entrent dans Sion avec des cris de fête,
couronnés de l’éternelle joie.
Allégresse et joie les rejoindront,
douleur et plainte s’enfuient.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 84 (85), 9ab.10, 11-12, 13-14)

R/ Voici notre Dieu qui vient nous sauver.
 
(cf. Is 35, 4)

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles :
son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Évangile

« Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)

Alléluia, Alléluia. Il va venir, le Roi, le Maître de la terre ; il ôtera nos liens, il nous délivrera. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Un jour que Jésus enseignait,
il y avait dans l’assistance des pharisiens
et des docteurs de la Loi,
venus de tous les villages de Galilée et de Judée,
ainsi que de Jérusalem ;
et la puissance du Seigneur était à l’œuvre
pour lui faire opérer des guérisons.
Arrivent des gens, portant sur une civière
un homme qui était paralysé ;
ils cherchaient à le faire entrer
pour le placer devant Jésus.
Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule,
ils montèrent sur le toit
et, en écartant les tuiles,
ils le firent descendre avec sa civière
en plein milieu devant Jésus.
Voyant leur foi, il dit :
« Homme, tes péchés te sont pardonnés. »
Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner :
« Qui est-il celui-là ? Il dit des blasphèmes !
Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Mais Jésus, saisissant leurs pensées, leur répondit :
« Pourquoi ces pensées dans vos cœurs ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ?
Dire : “Tes péchés te sont pardonnés”,
ou dire : “Lève-toi et marche” ?
Eh bien ! Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme
a autorité sur la terre pour pardonner les péchés,
– Jésus s’adressa à celui qui était paralysé –
je te le dis,
lève-toi, prends ta civière
et retourne dans ta maison. »
À l’instant même, celui-ci se releva devant eux,
il prit ce qui lui servait de lit
et s’en alla dans sa maison en rendant gloire à Dieu.
Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient gloire à Dieu.
Remplis de crainte, ils disaient :
« Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs bien-aimés, rendons grâce et bénissons notre Dieu Trinitaire, car il donne de voir ce nouveau jour, et son amour ne cesse de nous instruire. Dans le texte de la première lecture de ce jour, le prophète Isaïe nous annonce la venue du Messie qui transformera des situations d’angoisse en situation de bonheur, qui essuiera les larmes de ses enfants et les comblera de joie.  L’aveugle recouvrera la vue, le boiteux marchera, les sourds entendrons, les muets parlerons.

C’est là l’espérance qui sous-tend le temps de l’Avent et pour entrer dans cette espérance, il faut soigner son âme. Le prophète nous le rappelle également que pour que nous puissions faire cette belle expérience de voir nos vies transformées, nous avons un effort à faire : celui de la conversion. « Là, il y’aura une chassée, une voie qu’on appellera la voie sacrée.  L’homme impur n’y entrera pas…mais les rachetés y marcheront ». Cette partie de la prophétie nous interpelle ainsi sur notre état de vie, sur notre disposition de cœur alors que nous disons attendre notre Seigneur et Sauveur.

Nous ne pouvons pas l’attendre avec la même disposition de cœur qu’avant, en continuant de vivre simplement notre vie comme si de rien n’était. Nous devons alors prendre la résolution d’entrer dans le processus de conversion pour que notre Seigneur trouve notre coeur disposé lorsqu’il viendra à noël.

Car la vraie maladie est celle du cœur, comme le texte de l’évangile nous le démontre. Lorsque notre cœur est malade, alors tout le reste va mal. Jésus pardonne les péchés du paralysé parce qu’il sait que sa misère vient de son cœur, de son âme malade. Profitons de cet avent pour laisser le Seigneur soigner nos maladies de l’âme: la jalousie, l’envie, le manque de pardon, l’orgueil, l’égoïsme etc. C’est en faisant cela que nous entrerons dans les promesses de Dieu annoncées au prophète.

Prions : Dieu notre Père, ta bonté est infinie. Nous t’en prions, bénis les pauvres pécheurs que nous sommes en nous accordant la grâce de la conversion, pour que la venue de ton Fils ne soit pas sans effets dans nos vies.

Intercession : Seigneur Jésus, ton Amour ne passe pas. Nous te prions de bien vouloir réchauffer le cœur de tes enfants qui souffrent à travers le monde, qui on perdu espoir à cause des manigances de l’ennemi. Que ton Amour divin les relève et leur redonne vie pour ta plus grande gloire.

Maman Marie, s’il te plait, pries pour tes enfants.

Exercice spirituel : confier à Jésus cette mauvaise habitude qui nous éloigne encore de son chemin et prendre la ferme résolution de changer.

                                                                                                                   DEMDOU Minette

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 5 =


Read also x