Suivons Jésus sur le chemin de sa passion

Suivons Jésus sur le chemin de sa passion
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Il ne criera pas, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors » (Is 42, 1-7)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Ainsi parle le Seigneur :
                   « Voici mon serviteur que je soutiens,
mon élu qui a toute ma faveur.
J’ai fait reposer sur lui mon esprit ;
aux nations, il proclamera le droit.
                   Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton,
il ne fera pas entendre sa voix au-dehors.
                   Il ne brisera pas le roseau qui fléchit,
il n’éteindra pas la mèche qui faiblit,
il proclamera le droit en vérité.
                   Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas,
jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre,
et que les îles lointaines
aspirent à recevoir ses lois. »

          Ainsi parle Dieu, le Seigneur,
qui crée les cieux et les déploie,
qui affermit la terre et ce qu’elle produit ;
il donne le souffle au peuple qui l’habite,
et l’esprit à ceux qui la parcourent :
                   « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ;
            je te saisis par la main, je te façonne,
je fais de toi l’alliance du peuple,
la lumière des nations :
                   tu ouvriras les yeux des aveugles,
tu feras sortir les captifs de leur prison,
et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. »

                        – Parole du Seigneur.

Psaume

(26 (27), 1, 2, 3, 13-14)

R/ Le Seigneur est ma lumière et mon salut.      (26, 1a)

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

Si des méchants s’avancent contre moi
pour me déchirer,
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires,
qui perdent pied et succombent.

Qu’une armée se déploie devant moi,
mon cœur est sans crainte ;
que la bataille s’engage contre moi,
je garde confiance.

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

Évangile

« Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! » (Jn 12, 1-11)

Louange à toi, Seigneur,
Roi d’éternelle gloire !

Salut, ô Christ, notre Roi :
toi seul as pris en pitié nos égarements.
Louange à toi, Seigneur,
Roi d’éternelle gloire !

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Six jours avant la Pâque,
Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare,
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
          On donna un repas en l’honneur de Jésus.
Marthe faisait le service,
Lazare était parmi les convives avec Jésus.

          Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur
et de très grande valeur ;
elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus,
qu’elle essuya avec ses cheveux ;
la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
          Judas Iscariote, l’un de ses disciples,
celui qui allait le livrer,
dit alors :
                   « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum
pour trois cents pièces d’argent,
que l’on aurait données à des pauvres ? »
          Il parla ainsi, non par souci des pauvres,
mais parce que c’était un voleur :
comme il tenait la bourse commune,
il prenait ce que l’on y mettait.
          Jésus lui dit :
« Laisse-la observer cet usage
en vue du jour de mon ensevelissement !
                   Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous,
mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »

          Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là,
et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus,
mais aussi pour voir ce Lazare
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
          Les grands prêtres décidèrent alors
de tuer aussi Lazare,
          parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui,
s’en allaient, et croyaient en Jésus.

                        – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs bien-aimés, rendons grâce et bénissons le Seigneur notre Dieu car il nous donne la grâce d’entrer dans la semaine sainte pour revivre avec lui sa passion, sa mort et sa résurrection. Depuis le début du temps de carême, nous nous sommes entrainés à suivre les pas de Jésus en nous efforçant de faire le bien et de rejeter le mal. La semaine sainte nous rapproche de plus en plus de cette réalité : la victoire sur le péché. Hier  (Dimanche des rameaux) nous avons accompagné Jésus à Jérusalem avec nos chants de joie et de victoire. Ville dans la quelle il va souffrir sa passion et mourir pour nous. C’était beau ! Mais notre accompagnement va-t-il s’arrêter là ? Allons-nous laisser le Seigneur continuer seul le chemin?

Dans l’Évangile sur lequel nous méditons aujourd’hui, il est beau de remarquer que les amis de Jésus (Lazare, Marthe et Mairie) sont restés à ses cotés. Ils ont même organisé une fête en son honneur. Marthe assure le service tandis que Marie repend du parfum sur les pieds de Jésus et l’essuie ensuite avec ses cheveux. Bref, ils accordent de l’attention au Seigneur et celui-ci se réjouit  de cette marque d’attention à son égard « laisse la observer cet usage en vue de mon ensevelissement. » Si nous revoyons la liturgie du Dimanche des rameaux, notamment celle de la passion, nous contemplons Pierre suivant Jésus sur le chemin du calvaire, malgré son impuissance à l’aider en quoi que ce soit. Ainsi bien-aimés le Seigneur Jésus nous invite tous et chacun de façon particulière, à vivre avec lui cette semaine sainte. Il n’a besoin de rien d’autre que notre présence à ses cotés et de notre attention. Il veut redire à notre cœur son amour infini et inconditionnel. Alors, allons nous refuser de répondre à cet appel de celui qui nous aime et qui a tout donné jusqu’à sa propre vie pour nous sauver ?

Bien-aimés, entant que disciples, acceptons cette invitation et répondons à l’amour de notre Maitre en participant à tous les temps forts de cette semaine sainte. Notamment le Jeudi, le Vendredi, le samedi saint, afin de revivre l’histoire de notre salut. Ainsi, nous laisserons les grâces du mystère de la passion, de la mort et de la résurrection de notre Seigneur inonder nos vies et nous aider à vivre en homme nouveau.

Prions 

Dieu notre Père, nous t’en prions, donne nous de disposer nos cœurs à vivre véritablement cette semaine sainte pour qu’au jour de la pâque nous puissions ressusciter avec le Christ Jésus.

Intercession 

Seigneur Jésus, nous te présentons tous tes enfants accablés par la maladie et les persécutions des ennemis de ta croix. Renouvelle en eux la force de ton Esprit pour le combat, accorde-leur guérison et délivrance pour la gloire de ton nom très saint.

Marie, consolatrice des affligés, pries pour nous.  

Exercice spirituel 

Faire le programme de sa semaine en fonction des célébrations des solennités pascales pour participer à toutes ces célébrations.  

                                     DEMDOU Minette, Communauté des Disciples du Christ Vivant

Pour écouter la version audio cliquer icihttps://www.youtube.com/watch?v=2–bXzDb6jk


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 16 =


Read also x