Vivre la parole de Dieu nous rend inébranlables!

Vivre la parole de Dieu nous rend inébranlables!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Elle entrera, la nation juste, qui se garde fidèle » (Is 26, 1-6)

Lecture du livre du prophète Isaïe

En ce jour-là, ce cantique sera chanté
dans le pays de Juda :
Nous avons une ville forte !
Le Seigneur a mis pour sauvegarde
muraille et avant-mur.
Ouvrez les portes !
Elle entrera, la nation juste,
qui se garde fidèle.
Immuable en ton dessein, tu préserves la paix,
la paix de qui s’appuie sur toi.
Prenez appui sur le Seigneur, à jamais,
sur lui, le Seigneur, le Roc éternel.
Il a rabaissé ceux qui siégeaient dans les hauteurs,
il a humilié la cité inaccessible,
l’a humiliée jusqu’à terre,
et lui a fait mordre la poussière.
Elle sera foulée aux pieds,
sous le pied des pauvres,
les pas des faibles.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 117 (118), 1.8, 19-20, 21.25, 26)

R/ Béni soit au nom du Seigneur
celui qui vient !

ou Alléluia !
(Ps 117, 26a)

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes !

Ouvrez-moi les portes de justice :
j’entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
« C’est ici la porte du Seigneur :
qu’ils entrent, les justes ! »

Je te rends grâce car tu m’as exaucé :
tu es pour moi le salut.
Donne, Seigneur, donne le salut !
Donne, Seigneur, donne la victoire !

Béni soit au nom du Seigneur
celui qui vient !
De la maison du Seigneur,
nous vous bénissons !

Évangile

« Pour entrer dans le royaume des Cieux, il faut faire la volonté de mon Père » (Mt 7, 21.24-27)

Alléluia, Alléluia. Cherchez le Seigneur, tant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le, tant qu’il est proche ! Alléluia. (Is 55, 6)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !”
qu’on entrera dans le royaume des Cieux,
mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là
et les met en pratique
est comparable à un homme prévoyant
qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ;
la maison ne s’est pas écroulée,
car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de moi ces paroles
sans les mettre en pratique
est comparable à un homme insensé
qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ;
la maison s’est écroulée,
et son écroulement a été complet. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

« Ce n’est pas en me disant : « Seigneur, Seigneur ! » qu’on entrera dans le Royaume des cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. » (Mt 7, 21. 24-27).


Bien-aimés de Dieu, le Seigneur nous appelle ce matin une fois de plus dans son grand amour et sa grande miséricorde pour chacun de nous, à nous rapprocher de Lui, Lui qui est la source de notre vie. Seigneur avec chaque membre de cette famille spirituelle, je veux te rendre grâce pour la merveille qu’est chacun de nous, je veux te bénir pour la mission que tu assignes à nous tes enfants. Oui cette mission qui est en fin de compte la glorification de ton saint Nom dans notre vie de chaque jour. Tu nous as créés par amour et Tu veux que nous puissions nous laisser aimer par Toi et ainsi répondre à cet amour en nous libérant de tout ce qui nous attache à ce monde qui passe.


Dans l’extrait de l’Évangile selon Saint Mathieu que tu nous donnes de méditer en ce 1er décembre, ton Divin Fils nous invite à aller plus loin dans notre pratique religieuse, à cesser d’être de ceux qui te louent des lèvres alors que le cœur est loin de Toi. Oui il nous est toujours plus facile de prononcer ton Saint Nom sans pour autant nous engager à vivre de manière à te plaire. Oui bien-aimés de Dieu, quel est le rapport que nous pouvons faire entre notre foi professée et notre foi vécue ?

Oui notre vie de foi a quatre dimensions : la foi professée, la foi célébrée, la foi priée et la foi vécue. Cette dernière dimension, est comme le thermomètre qui nous donne de comprendre la profondeur des autres trois dimensions de notre marche à la suite du Christ. C’est dans la foi vécue que nous accomplissons la volonté de notre Père qui est aux cieux. Mais nous le savons, il nous semble plus facile d’entrer dans la foi célébrée, la foi priée que la foi vécue. Mais ceci est tout simplement un mensonge.


La qualité de notre foi professée, célébrée et priée est étroitement liée à notre vécue de la foi, à travers le témoignage de vie que nous portons au monde. Et notre Seigneur nous dit que celui qui met en pratique ses paroles, « est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc ». La mise en pratique de la Parole de Dieu, c’est le grand défi de notre vie à la suite du Christ. Si nous fournissions tous des efforts au quotidien pour grandir dans la vertu, nous aurions atteint sûrement un degré de sainteté qui ferait la Gloire de notre Père. Lorsque nous témoignons véritablement du Seigneur, il n’y a pas de situation qui arriverait à nous déstabiliser. Le Christ Jésus ledit clairement : « La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc ». Notre foi à travers notre vécu des enseignements de notre Maître et Seigneur, doit nous rendre inébranlable et rien ne devrait emporter la victoire sur nous.


Ne nous trompons plus d’objectif et courir le risque de passer à côté de l’essentiel. Travaillons à mettre la parole de Dieu en pratique, ne nous contentons pas de l’écouter pour l’oublier après, car ce serait nous faire illusion. Mais que la parole de Dieu habite en nous dans toute sa plénitude pour que nous devenions une parole vivante, comme nous le dit l’apôtre, ainsi un équilibre s’établira dans les quatre dimensions de notre vie de foi. Ceci ne peut arriver sans une mort certaine en nous, un détachement de notre cœur de tout ce qui ne vient pas de Dieu.

Prions
Seigneur, tu sais que nous nous cachons le plus souvent dans une vie de médiocrité en estimant que c’est la faiblesse de la nature humaine. Et pourtant tu nous as rachetés par ta passion, ta mort et ta résurrection. Aide-nous à sortir de notre sommeil pour vivre en ta présence en mettant en pratique ta parole qui est vérité et vie.

Intercession

Pour tous ceux qui ont abandonné le vécu de la parole de Dieu afin qu’ils reviennent à l’essentiel. Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel


Quelle est notre situation par rapport aux quatre dimensions de notre profession de foi ?

Abbé Patrick NKOUCHOU Gounou

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 13 =


Read also x