Avec Marie, apprenons à aimer, à nous faire petit et à rendre grâce!

Avec Marie, apprenons à aimer, à nous faire petit et à rendre grâce!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 1, 39-56)

    En ces jours-là,
Marie se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
    et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le fruit de tes entrailles est béni.
    D’où m’est-il donné
que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
    Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
    Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

    Marie dit alors :
« Mon âme exalte le Seigneur,
        exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !    
    Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
    Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
    Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
    Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
    Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
    Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
    Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour
    de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

    Marie resta avec Élisabeth environ trois mois,
puis elle s’en retourna chez elle.

     – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs bien aimés que la paix et la joie de l’Esprit Saint demeure en nous.

L’Évangile de ce jour nous donne de contempler les vertus de la très Sainte Marie.

Marie  se soucie son prochain. L’évangile nous dit qu’après avoir entendu que sa cousine Élisabeth était à son sixième mois de grossesse,  Marie ne se mets pas seulement en route, mais elle le fait avec empressement. Et nous quelle est place de l’autre dans nos vies ? Sommes-nous attentifs aussi aux besoins de nos semblables ou restons nous centrer sur nous-même ? Et si nous sommes attentifs que faisons-nous pour contribuer à leur bonheur, à leur épanouissement ? Marie s’est déplacée pour aller aider sa cousine dans ses tâches quotidiennes.

Ceci montre que l’amour de l’autre n’est pas parole, mais acte. Il ne suffit pas de dire je t’aime, j’aime mon prochain ; il faut agir en conséquence. Par exemple, partager ses avoirs, son sourire, sa joie avec une personne dans le besoin, accueillir quelqu’un qui a besoin d’hospitalité, partager les peines et les souffrances de l’autre. Bénir et prier pour ceux qui nous persécutent (Rm 12, 13-15). Aimer c’est aimer, aimer c’est tout donner et se donner soi-même.

Marie est humble : Élisabeth l’épouse de Zacharie après avoir ressenti l’enfant tressaillir en elle à la salutation de Marie fait son éloge ; lui dit des paroles qui pourraient sembler assez flatteuses. Mais Marie, ne garde pas ces éloges pour elle-même, elle les renvoie au Seigneur et chante ses bontés. Et nous, savons nous reconnaître que ce que nous sommes c’est par pure grâce que nous le sommes ou sommes-nous tellement remplis de nous-mêmes au point de penser mériter les grâces que le Seigneur nous accorde. Comme on le dit si souvent ‘’l’humilité précède la gloire’’, alors apprenons l’humilité à l’école de la Vierge Marie.

Prions

Dieu notre père, accorde nous par les mérites de ton fils Jésus la grâce d’un amour toujours plus charitable pour nos frères et sœur et apprends nous à agir toujours en toute humilité.

Intercession

Seigneur prends pitié de tes enfants qui ne reconnaissent pas ton autorité dans leurs vies, accorde leurs la grâce de l’humilité.

Maman Marie,  prie pour nous

Exercice spirituel 

prenons un temps de méditation aujourd’hui, revoyons nos agissements quotidiens. Demandons pardon pour toutes les fois où nous n’avons pas été charitables envers nos frères et sœurs et posons un acte de charité.

                                                                                                                                                 DEMDOU Minette

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 8 =


Read also x