Homélie du 9e Dimanche Ordinaire Année B 2021: Dimanche de la Sainte Trinité

Homélie du 9e Dimanche Ordinaire Année B 2021: Dimanche de la Sainte Trinité
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Dieu est le modèle de Père. Qu’il soit béni en tout ceux qui comme Père, s’efforcent chaque jour à faire comme lui.

Lectures de la messe

Première lecture

« C’est le Seigneur qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ; il n’y en a pas d’autre » (Dt 4, 32-34.39-40)

Lecture du livre du Deutéronome

Moïse disait au peuple :
« Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé,
depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre :
d’un bout du monde à l’autre,
est-il arrivé quelque chose d’aussi grand,
a-t-on jamais connu rien de pareil ?
Est-il un peuple qui ait entendu comme toi
la voix de Dieu parlant du milieu du feu,
et qui soit resté en vie ?
Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation,
de venir la prendre au milieu d’une autre,
à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats,
à main forte et à bras étendu,
et par des exploits terrifiants
– comme tu as vu le Seigneur ton Dieu
le faire pour toi en Égypte ?
Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur :
c’est le Seigneur qui est Dieu,
là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ;
il n’y en a pas d’autre.
Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur
que je te donne aujourd’hui,
afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue vie
sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours. »

– Parole du Seigneur.

Psaume

(32 (33), 4-5, 6.9, 18-19, 20.22)

R/ Heureux le peuple
dont le Seigneur est le Dieu.
(32, 12a)

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
l’univers, par le souffle de sa bouche.
Il parla, et ce qu’il dit exista ;
il commanda, et ce qu’il dit survint.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

Deuxième lecture

« Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; en lui nous crions “Abba !”, Père ! » (Rm 8, 14-17)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères,
tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu,
ceux-là sont fils de Dieu.
Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves
et vous ramène à la peur ;
mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;
et c’est en lui que nous crions « Abba ! »,
c’est-à-dire : Père !
C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit
que nous sommes enfants de Dieu.
Puisque nous sommes ses enfants,
nous sommes aussi ses héritiers :
héritiers de Dieu,
héritiers avec le Christ,
si du moins nous souffrons avec lui
pour être avec lui dans la gloire.

– Parole du Seigneur.

Évangile

« Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Mt 28, 16-20)

Alléluia. Alléluia.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit :
au Dieu qui est, qui était et qui vient !
Alléluia. (cf. Ap 1, 8)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
les onze disciples s’en allèrent en Galilée,
à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent,
mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer
tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous
tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Nous célébrons en ce dimanche la solennité de la Sainte Trinité. Le mystère de Dieu en trois personnes à savoir Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu l’Esprit-Saint. Ce sont les personnes qui sont au fondement de notre foi. Que signifie la Trinité pour nous ? Souffrez d’accepter que dans notre méditation, nous nous laissions plutôt enseigner par ce que est et fait chaque personne de la Trinité principalement Dieu le Père et Dieu l’Esprit-Saint et examinons nos vies à la lumière de ce qu’elles sont.

          Dans ma première Lecture du livre du Deutéronome,  s’il est bien question de Dieu, du Seigneur et de tout ce qu’il a fait pour son peuple, il n’y a aucune mention du mot « Trinité ». La révélation de Dieu n’aborde pas encore le sujet. Il est d’abord question pour Dieu de libérer son peuple et de se révéler à lui comme le Dieu unique. C’est la première étape de sa pédagogie. La 2e dans le Nouveau Testament va consister à montrer à son peuple qu’il n’est pas un Dieu solitaire. Vous comprenez que nous sommes ici à la première étape où dans l’Ancien Testament, Dieu s’évertue à montrer à son peuple qu’il est un Dieu unique. Et il insiste pour qu’il le sache et médite cela dans son cœur.

            Frères et sœurs, c’est une pédagogie que nous aussi pouvons adopter et observer dans nos démarches. Un peu comme l’alimentation d’une personne à la naissance et à l’âge adulte n’est pas la même chose. Tout commence par des moins durs voir liquide aux durs. Ils y en a qui ne savent pas aller progressivement. Ils veulent tout avaler ou faire avaler au même moment. Dieu nous apprend qu’il faut être patient et méthodique. Ne pas précipiter les étapes.  

            la suite de l’analyse de ce texte du Deutéronome nous fait voir, une énumération émerveillée des œuvres de Dieu pour l’humanité et pour son peuple élu. Nous voyons : – un Dieu qui créaitchoisit son peuple et le libère – qui donne pour son bonheur un code de conduite – et enfin une terre pour habiter et se nourrir. Frères et sœurs, à travers tout ce que nous venons de dire, de la pédagogie aux œuvres de Dieu susmentionnées, nous découvrons l’expression d’une paternité, la paternité divine. Quelqu’un qui en soi n’est pas Père ne saurait faire pareil. Dieu comme Père, -créait – donne vie – éduque – prend soin – fixe la ligne de conduite – et enfin donne à s’épanouir. Est-ce comme cela que nous sommes père aujourd’hui ?

            Dieu nous enseigne à travers son exemple comment être Père, Mère, comment être responsable. Comment sommes-nous Père aujourd’hui, de la manière de Dieu dans sa pédagogie, dans sa patience, sa miséricorde, son endurance, son amour donné ? Beaucoup aujourd’hui s’arrêtent seulement à donner naissance et le reste ne les concerne plus. D’autres par contre nient tout simplement leur paternité. Dieu est le modèle de Père. Qu’il soit béni en tout ceux qui comme Père, s’efforcent chaque jour à faire comme lui. Que le modèle de la paternité de Dieu, soit une interpellation pour tous et surtout pour ceux qui comme Père, Mère ou responsable sont encore à la traîne de se mettre à son école. Son esprit doit nous habiter et nous guider. C’est ce que nous dit la 2e Lecture.

            Se laisser conduire par l’Esprit de Dieu nous invite saint Paul dans sa lettre aux Romains.

Dieu est un Père qui a un esprit qu’il communique à tous ses enfants. C’est le même qui qu’il a donné à son propre Fils et par lequel il agit. Les caractéristiques de l’Esprit de Dieu sont connus : – il fait de nous des fils de Dieu – il ne rend pas esclaves, ni des gens qui ont peur – il fait de nous des héritiers de Dieu. Nous pouvons déduire que selon l’esprit qui est en nous, nous sommes fils/fille de quelqu’un (exemple celui qui ment est fils de menteur…). Il est important frères et sœurs pour chacun de s’examiner à l’effet de savoir quel est l’esprit qui est en lui, qui le fait agir, à qui il appartient.

            Si vous fréquentez les gourous, vous êtes fils/fille de de gourous. Chacun devient fils de ceci ou de cela par l’initiation qu’il a suivi. Pour devenir fils de Dieu et recevoir son esprit, l’initiation passe par la catéchèse et la réception des sacrements. L’Esprit de Dieu fait de nous ses fils, héritiers de son royaume, enfant de la liberté.  

            Que font de nous les autres esprits dont nous allons chercher et qui habitent en nous : – des personnes libres – ou des esclaves ? Des adeptes de porte-monnaie magique, de sectes, des marabouts sont-ils libres de leur mouvement ? Ont-ils quel esprit : de possession, d’envoutement, de division, de folie, de mort ou bien de quoi ? Ces esprits sont-ils pour le bien ou pour le mal ?

            L’Esprit de Dieu est pour le bien de son peuple, de ses enfants. Selon ce qu’il fait, il est d’ailleurs désigné comme l’esprit sanctificateur, de vérité, de lumière, le défenseur. Comment pouvons-nous désigner ces autres esprits?, à partir de ce qu’ils font faire à leurs suppôts. Dieu attend chaque jour de voir son esprit nous investir et nous conduire. Sauf qu’à cause de notre entêtement, notre soif de devenir des dieux sur terre, d’avoir sans chercher, de vouloir contrôler le monde, de faire souffrir les autres, certains contactent des autres esprits et lient des pactes avec eux. et tout de suite, la différence est visible.

            La différence entre fils et esclave devant la loi, c’est que l’esclave obéit par peur du châtiment tandis que le fils obéit par confiance et dans l’amour. Dieu est notre Père et veut nous voir libres, confiants, épanouis et vivant sans contrainte. Acceptons-nous de nous ouvrir à l’action de son esprit ?

            Que les personnes trinitaires particulièrement Dieu le Père et Dieu l’Esprit-Saint sur qui nous avons médité, inspirent nos pensées, nos sentiments et nos actions pour un vivre ensemble où règne l’amour, l’entente et la communion.

                   Abbé Gilbert Janvier MONTSÉ, Prêtre du diocèse de Bafoussam-Cameroun.

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

One thought on “Homélie du 9e Dimanche Ordinaire Année B 2021: Dimanche de la Sainte Trinité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =


Read also x