Ce sont les œuvres qui parlent!

Ce sont les œuvres qui parlent!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 10, 31-42)

En ce temps-là,
         de nouveau, des Juifs prirent des pierres
pour lapider Jésus.
          Celui-ci reprit la parole :
« J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes
qui viennent du Père.
Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »
          Ils lui répondirent :
« Ce n’est pas pour une œuvre bonne
que nous voulons te lapider,
mais c’est pour un blasphème :
tu n’es qu’un homme,
et tu te fais Dieu. »
          Jésus leur répliqua :
« N’est-il pas écrit dans votre Loi :
J’ai dit : Vous êtes des dieux ?
                   Elle les appelle donc des dieux,
ceux à qui la parole de Dieu s’adressait,
et l’Écriture ne peut pas être abolie.
                  Or, celui que le Père a consacré
et envoyé dans le monde,
vous lui dites : “Tu blasphèmes”,
parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”.
                   Si je ne fais pas les œuvres de mon Père,
continuez à ne pas me croire.
                   Mais si je les fais,
même si vous ne me croyez pas,
croyez les œuvres.
Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus,
que le Père est en moi,
et moi dans le Père. »
          Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter,
mais il échappa à leurs mains.

          Il repartit de l’autre côté du Jourdain,
à l’endroit où, au début, Jean baptisait ;
et il y demeura.
          Beaucoup vinrent à lui en déclarant :
« Jean n’a pas accompli de signe ;
mais tout ce que Jean a dit de celui-ci
était vrai. »
          Et là, beaucoup crurent en lui.

                        – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Aujourd’hui, Jésus Christ est confronté à deux groupes de juifs. Le premier veut le lapider malgré ces bonnes œuvres et refuse de croire en lui et le second croit en lui à cause de ses bonnes œuvres. A quel groupe appartenons-nous?

Le Seigneur Jésus ne dit pas seulement qu’il est le Fils de Dieu, mais toute sa vie, toutes ses œuvres montrent qu’il l’est effectivement. Aujourd’hui, nous avons la grâce d’avoir un témoignage vérifié historiquement de la présence réelle de Jésus sur la terre et des œuvres qu’il a accompli. Plus encore, l’église nous offre une foule de témoins qui ont rencontré Jésus et ont fait de grandes œuvres pour l’humanité, Mère Teresa par exemple.

Mais le plus grand témoignage est dans notre vie. Jésus s’est également manifesté dans notre vie. Si nous sommes honnêtes, nous verrons que ses œuvres sont quotidiens et incomptables. En effet, combien de fois Jésus nous a-t-il sauvés du danger, de nos propres erreurs? Combien de fois avons-nous expérimenté sa bonté, sa générosité? Combien de fois nous a-t-il guéris physiquement et intérieurement?

Pourtant, face à sa proposition de le suivre, de tout abandonner pour placer notre foi uniquement en lui, nous résistons, nous nous accrochons aux autres idoles terrestres. Qu’est-ce que Jésus peut encore faire pour que nous sachions qu’il est éternellement fidèle? Qu’en lui seul se trouve la vie, le bonheur et la joie?

Le Seigneur nous offre de baser notre foi sur du concret, en ce carême, nous devons méditer sur notre relation avec le Seigneur, sur ses œuvres dans nos vies, car Jésus n’est pas un personnage historique, encore moins un beau parleur, ce qu’il dit, il l’accomplit certainement, il n’est pas un homme pour mentir. Laissons-le donc diriger nos vies et nous conduire au vrai bonheur.

Par ailleurs, en tant que chrétien, nous devons aussi évangéliser à travers nos œuvres. Il ne suffit donc pas d’être baptisé, confirmé, marié à l’église pour être chrétien, mais il faut qu’en plus,  à travers notre vie quotidienne, les autres puissent reconnaître la présence de Dieu. C’est à travers notre intégrité, notre miséricorde, notre douceur, notre persévérance, notre application au travail, notre pureté de cœur que les autres reconnaitrons la présence de Dieu dans nos vies.

Revenons donc en nous-mêmes. Avons-nous des doutes par rapport au Seigneur Jésus? Qu’est-ce qui nous empêche de croire véritablement en lui? Est-ce que notre vie témoigne vraiment de notre foi? Quelles sont les œuvres que nous accomplissons au quotidien?

 Prions

Seigneur Jésus, merci pour cette parole que tu nous donnes aujourd’hui. Tu sais combien nos cœurs sont souvent durs et résistants à ta douce voix. Donne nous de fortifier notre foi en ce carême en méditant sur tes œuvres dans nos vies et autour de nous. Aide nous également à produire les mêmes œuvres.

Intercession

Seigneur nous te prions pour tous ceux qui dans l’église ne croient pas en toi. Ouvre leur yeux et donne leur la grâce de te rencontrer véritablement.

Maman Marie intercède pour nous.

Exercice spirituel

Aujourd’hui prenons un temps de méditation pour revoir les bienfaits de Dieu dans nos vies. Remercions-le et demandons-lui la force de placer toute notre confiance en lui.

Himco Fodjo Flora

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 11 =


Read also x