Celui qui demande mal, ne reçoit rien de Dieu!

Celui qui demande mal, ne reçoit rien de Dieu!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Vous demandez, mais vous ne recevez rien ; en effet, vos demandes sont mauvaises » (Jc 4, 1-10)

Lecture de la lettre de saint Jacques

Bien-aimés,
    d’où viennent les guerres,
d’où viennent les conflits entre vous ?
N’est-ce pas justement de tous ces désirs
qui mènent leur combat en vous-mêmes ?
    Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien,
alors vous tuez ;
vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins,
alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre.
Vous n’obtenez rien
parce que vous ne demandez pas ;
    vous demandez, mais vous ne recevez rien ;
en effet, vos demandes sont mauvaises,
puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs.
    Adultères que vous êtes !
Ne savez-vous pas que l’amour pour le monde
rend ennemi de Dieu ?
Donc celui qui veut être ami du monde
se pose en ennemi de Dieu.
    Ou bien pensez-vous que l’Écriture parle pour rien
quand elle dit :
Dieu veille jalousement
sur l’Esprit qu’il a fait habiter en nous ?

    Dieu ne nous donne-t-il pas une grâce plus grande encore ?
C’est ce que dit l’Écriture :
Dieu s’oppose aux orgueilleux,
aux humbles il accorde sa grâce.

    Soumettez-vous donc à Dieu,
et résistez au diable : il s’enfuira loin de vous.
    Approchez-vous de Dieu,
et lui s’approchera de vous.
Pécheurs, enlevez la souillure de vos mains ;
esprits doubles, purifiez vos cœurs.
    Reconnaissez votre misère,
prenez le deuil et pleurez ;
que votre rire se change en deuil
et votre joie en accablement.
    Abaissez-vous devant le Seigneur,
et il vous élèvera.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 54 (55), 7-8, 9-10ab, 10cd-11ab, 23)

R/ Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
il prendra soin de toi.
(Ps 54, 23ab)

J’ai dit : « Qui me donnera des ailes de colombe ?
Je volerais en lieu sûr ;
loin, très loin, je m’enfuirais
pour chercher asile au désert. »

J’ai hâte d’avoir un abri
contre ce grand vent de tempête !
Divise-les, Seigneur,
mets la confusion dans leur langage !

Car je vois dans la ville
discorde et violence :
de jour et de nuit, elles tournent
en haut de ses remparts.

Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
il prendra soin de toi.
Jamais il ne permettra
que le juste s’écroule.

Évangile

« Le Fils de l’homme est livré. Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous » (Mc 9, 30-37)

Alléluia. Alléluia.
Que la croix du Seigneur soit ma seule fierté !
Par elle, le monde est crucifié pour moi,
et moi pour le monde.
Alléluia. (Ga 6, 14)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    Jésus traversait la Galilée avec ses disciples,
et il ne voulait pas qu’on le sache,
    car il enseignait ses disciples en leur disant :
« Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ;
ils le tueront
et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
    Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles
et ils avaient peur de l’interroger.

    Ils arrivèrent à Capharnaüm,
et, une fois à la maison, Jésus leur demanda :
« De quoi discutiez-vous en chemin ? »
    Ils se taisaient,
car, en chemin, ils avaient discuté entre eux
pour savoir qui était le plus grand.
    S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :
« Si quelqu’un veut être le premier,
qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
    Prenant alors un enfant,
il le plaça au milieu d’eux,
l’embrassa, et leur dit :
    « Quiconque accueille en mon nom
un enfant comme celui-ci,
c’est moi qu’il accueille.
Et celui qui m’accueille,
ce n’est pas moi qu’il accueille,
mais Celui qui m’a envoyé. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Aujourd’hui l’apôtre Jacques nous exhorte dans la première lecture à nous séparer de l’esprit du monde pour nous laisser saisir et habiter par l’Esprit de Dieu. Il nous rappelle que si nous n’obtenons pas souvent beaucoup de choses c’est parce que nous demandons mal, parce que nos intentions ne sont pas pures.

En effet, il nous dit que lorsque nous demandons en général, c’est pour : « tout dépenser en plaisirs ». Nos demandes sont généralement égoïstes, nous en sommes le centre, nos intérêts sont au milieu de nos demandes et non pas la volonté de Dieu et non pas les intérêts de Dieu. Nous lui demandons des choses légitimes certes, mais pour satisfaire nos propres envies, nos propres aspirations, nos désirs et non les siens.

Nos demandes sont généralement en droite ligne avec la pensée mondaine, nous demandons au Seigneur ce que les autres ont aussi, pour que nous soyons comme les autres, pour aussi être comparables à eux. Mais très rarement nous nous posons la question à savoir: qu’est ce que Dieu veut? Quel est l’intérêt de Dieu dans ce que je lui demande? En quoi sa volonté s’accomplit dans cette requête?

Nous demandons au Seigneur le travail, le mariage, les enfants, la voiture et bien d’autres choses dont nous avons besoin. Mais pourquoi demandons nous ces choses? Est ce que nous demandons le travail parce que notre désir est de nous mettre au service du plus grand nombre, de faire des choses pour l’humanité, de bien enseigner si nous sommes enseignant, de bien servir si nous sommes secrétaires, de révolutionner la science au profit de l’humain si nous sommes scientifiques? Ou alors nous demandons le travail pour avoir de l’argent? Pour avoir une position sociale?

Pourquoi voulons-nous nous marier? Est ce pour fonder une famille qui sera au service de Dieu, est ce pour fonder une famille qui pourra être utile à Dieu pour annoncer l’évangile et faire rayonner l’amour dans le monde? Ou alors nous voulons nous marier pour fuir la solitude, pour aussi avoir quelqu’un? Pour avoir des enfants? Et les enfants? Voulons-nous avoir des enfants pour pouvoir aussi donner notre vie pour notre progéniture, pour pouvoir éduquer des enfants dans la foi chrétienne et en faire des guerriers de sainteté pour Dieu? Quel est notre intention quand nous demandons, quel est notre désir? Est ce de faire la volonté de Dieu, de voir son règne s’étendre sur la terre ou alors simplement de satisfaire nos convoitises? Quel est l’intérêt de Dieu dans nos requêtes?

Afin de bien demander, nous avons besoin d’être habité par l’Esprit de Dieu, nous avons besoin de nous convertir, nous avons besoin que le Seigneur renouvelle notre intelligence afin que ses désirs deviennent les nôtres. Dieu ne se laisse pas flatter et il accomplit toujours sa Volonté. Nous devons donc demander au Seigneur de nous aider à purifier nos intentions lorsque nous émettons des demandes au Seigneur, de nous aider à ne demander que ce qui est dans la volonté de Dieu.

Revenons donc en nous-mêmes. Est ce que nous recherchons toujours la volonté de Dieu lorsque nous demandons? Nos intentions sont-elles pures lorsque nous demandons? Quel est l’intérêt de Dieu dans nos requêtes?

Prions

Seigneur accorde nous la grâce d’être habités par ton Esprit Saint afin de ne vouloir et de ne demander que ce que tu veux toi même pour nous.

Intercession

Pour que le Seigneur accorde la paix à tous les pays en guerre dans le monde.

Maman Marie intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prier le notre Père plusieurs fois pendant la journée en demandant au Seigneur que Sa volonté soit faite.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 10 =


Read also x