C’est la volonté de Dieu que nous préparions la relève !

C’est la volonté de Dieu que nous préparions la relève !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Élisée se leva et partit à la suite d’Élie » (1 R 19, 19-21)

Lecture du premier livre des Rois

          En ces jours-là,
  Élie descendit de la montagne.
Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer.
Il avait à labourer douze arpents,
et il en était au douzième.
Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.
  Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie,
et lui dit :
« Laisse-moi embrasser mon père et ma mère,
puis je te suivrai. »
Élie répondit :
« Va-t’en, retourne là-bas !
Je n’ai rien fait. »
  Alors Élisée s’en retourna ;
mais il prit la paire de bœufs pour les immoler,
les fit cuire avec le bois de l’attelage,
et les donna à manger aux gens.
Puis il se leva, partit à la suite d’Élie
et se mit à son service.

                        – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10)

R/ Seigneur, mon partage et ma coupe ! (Ps 15, 5a)

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

Évangile

« Moi, je vous dis de ne pas jurer du tout » (Mt 5, 33-37)

Alléluia. Alléluia.
Incline mon cœur vers tes exigences ;
fais-moi la grâce de ta loi, Seigneur.
Alléluia. (Ps 118, 36a.29b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens :
Tu ne manqueras pas à tes serments,
mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.

    Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout,
ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu,
    ni par la terre, car elle est son marchepied,
ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi.
    Et ne jure pas non plus sur ta tête,
parce que tu ne peux pas
rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
    Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”,
“non”, si c’est “non”.
Ce qui est en plus vient du Mauvais. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés dans le Seigneur, Dieu soit loué en tout temps. Dans la première lecture du jour précédant, Dieu avait demandé au prophète Élie, réfugié sur la montagne de l’Horeb, d’aller vers Damas et de faire certaines onctions pour de nouveaux rois, celui de Syrie Hazäel, et d’Israël Jéhu. En plus des onctions pour de nouveaux rois, Dieu avait recommandé à Élie de consacrer Élisée pour sa propre succession. La première lecture de ce jour nous présente la consécration d’Élisée comme le prochain prophète d’Israël, celui qui devait remplacer Élie. Nous apprenons de ce texte, que Dieu se souci de la relève, il prépare la relève afin que son œuvre se poursuive même après la mort de ses serviteurs et pour que sa volonté soit faite en tout temps.

Souvent, notre égoïsme et notre orgueil nous poussent à ne pas aimer la relève. Au niveau le plus embryonnaire, nous voyons certaines personnes accueillir mal le fait qu’ils soient affectés d’un poste ancien auquel ils étaient maladivement attachés pour un nouveau poste. Ils ne veulent pas quitter. Pourtant, il faut apprendre à quitter. Plus précisément, beaucoup de personnes ne pensent pas à la relève, au niveau de la famille, dans le milieu professionnel ou même vocationnel. Certains chefs des nations du monde torpillent infiniment la constitution pour s’éterniser au pouvoir au point de laisser à la seule mort le soin de leur retirer ce pouvoir, tout ceci parce qu’ils ne supportent pas l’idée de la relève, ils ne veulent pas quitter.

Certains pasteurs accueillent mal que leur évêque change leur charge, surtout lorsqu’ils occupaient auparavant une « haute fonction », (encore qu’il n’existe pas de basse fonction dans l’Église), tout ceci parce qu’ils ne veulent pas de la relève, ils ne veulent pas quitter.

Au niveau académique, certains professeurs des Universités vont en retraite ou meurent sans avoir formés des étudiants pour poursuivre le développement du champ de recherche qu’ils ont initié. Pour la simple raison de n’avoir pas, par pur égoïsme et orgueil, pensés à la relève, ils n’ont pas pensé leurs travaux de recherche au-delà de leurs pauvres personnes, ils en ont fait non un bien pour l’humanité, mais pour eux-mêmes et pour eux seuls. Alors conséquence, quand ils ne sont plus en activité ou quand ils meurent, ce jour-là périssent leurs projets. Leur domaine pourtant utile à l’humanité et au monde scientifique disparait avec eux.  

Au niveau familial nous voyons les œuvres de certains parents tomber en décrépitude après leur mort, parce qu’ils n’ont préparé aucun de leurs enfants à assurer la relève. Ils n’ont pas éduqué leurs enfants à développer et à perpétuer leur héritage.

Bien chers frères et sœurs en Christ, de même que nous devons apprendre à quitter, nous devons apprendre à préparer des personnes pour nous remplacer, pour poursuivre l’œuvre que nous avons commencée. Lorsque nous exerçons notre vocation, sachons que c’est toujours un grand et long projet qui dépasse la petite durée de notre pauvre vie terrestre. Après notre mort, l’on devra continuer à faire ce que nous faisions pour la gloire de Dieu et pour le salut des hommes. Après nous ce ne doit pas être le déluge. Même Jésus a préparé ses Apôtres à poursuivre sa mission terrestre. Alors sachons que quand nous préparons la relève, la succession, nous faisons la volonté de Dieu, car son œuvre doit se poursuivre, croitre et perdurer même après notre retraite ou notre mort. 

Enfin, lorsque nous avons la grâce ou le devoir d’être choisi pour assurer la relève, tâchons, comme Élisée, de savoir tout quitter, de quitter notre ancienne vie pour embrasser la nouvelle qui nous est proposée, sachons accepter la conversion totale et radicale, sachons nous mettre fidèlement, comme Élisée, au service de nos mentors, ceux que Dieu a choisis pour nous préparer à la relève.

Prions pour que Dieu nous donne la force et le courage de penser à notre fin et à la continuité de l’œuvre qu’il réalise à travers nous, qu’il nous donne le courage de quitter et de laisser notre place aux autres.

Prions

Père Éternel, rappelle-nous que nous ne sommes pas des êtres éternels sur terre, mais des êtres finis, éphémères qui ne durent qu’un instant. Aide-nous à penser et à préparer notre relève pour que ton œuvre après nous ne s’arrête point. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.   

Intercession

Nous te confions Seigneur tout ceux qui occupent un poste, qui exercent une vocation et ne pensent pas à la relève. Donne-leur d’en prendre conscience et montre-leur clairement qui préparer pour les remplacer, afin qu’après eux ton œuvre ne s’arrête pas.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Si nous sommes choisis pour assurer la relève ? Demandons au Seigneur la grâce de la soumission, de la persévérance et de l’amour de la mission à la quelle nous sommes préparés. Si nous devons passer la relève à d’autres, demandons au Seigneur la grâce de comprendre que la fonction ou la mission que nous avons exercée et exerçons, nous l’avons reçu du Seigneur, elle n’est pas nôtre, mais Sienne. Prions qu’il nous donne d’accepter sans souffrir la relève.

Loué soit Jésus-Christ

André Kamta Sabang

Communauté des Disciples du Christ Vivant


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 7 =


Read also x