Dans les moments de doutes, gardons le regard fixé sur Jésus!

Dans les moments de doutes, gardons le regard fixé sur Jésus!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Dieu ne tente personne » (Jc 1, 12-18)

Lecture de la lettre de saint Jacques

Heureux l’homme qui supporte l’épreuve avec persévérance,
car, sa valeur une fois vérifiée,
il recevra la couronne de la vie
promise à ceux qui aiment Dieu.
    Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise :
« Ma tentation vient de Dieu. »
Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal,
et lui-même ne tente personne.
    Chacun est tenté par sa propre convoitise
qui l’entraîne et le séduit.
    Puis la convoitise conçoit et enfante le péché,
et le péché, arrivé à son terme, engendre la mort.
    Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés,
    les présents les meilleurs, les dons parfaits,
proviennent tous d’en haut,
ils descendent d’auprès du Père des lumières,
lui qui n’est pas, comme les astres,
sujet au mouvement périodique ni aux éclipses.
    Il a voulu nous engendrer par sa parole de vérité,
pour faire de nous comme les prémices de toutes ses créatures.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 93 (94), 12-13, 14-15, 18-19)

R/ Heureux l’homme que tu châties, Seigneur. (Ps 93, 12a)

Heureux l’homme que tu châties, Seigneur,
celui que tu enseignes par ta loi,
pour le garder en paix aux jours de malheur,
tandis que se creuse la fosse de l’impie.

Car le Seigneur ne délaisse pas son peuple,
il n’abandonne pas son domaine :
on jugera de nouveau selon la justice ;
tous les hommes droits applaudiront.

Quand je dis : « Mon pied trébuche ! »
ton amour, Seigneur, me soutient.
Quand d’innombrables soucis m’envahissent,
tu me réconfortes et me consoles.

Évangile

« Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » (Mc 8, 14-21)

Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ;
mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui.
Alléluia. (Jn 14, 23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
    les disciples avaient oublié d’emporter des pains ;
ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque.
    Or Jésus leur faisait cette recommandation :
« Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens
et au levain d’Hérode ! »
    Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains.
    Jésus s’en rend compte et leur dit :
« Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ?
Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ?
Vous avez le cœur endurci ?
   Vous avez des yeux et vous ne voyez pas,
vous avez des oreilles et vous n’entendez pas !
Vous ne vous rappelez pas ?
    Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes,
combien avez-vous ramassé
de paniers pleins de morceaux ? »
Ils lui répondirent :
« Douze.
    – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille,
combien avez-vous rempli de corbeilles
en ramassant les morceaux ? »
Ils lui répondirent :
« Sept. »
    Il leur disait :
« Vous ne comprenez pas encore ? »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur abonde dans la vie de chacun de nous. Aujourd’hui, alors que nous sommes à une journée de la grande période du carême. Le Seigneur Jésus Christ et ses disciples sont dans une barque et le Seigneur leur pose une question troublante: « Vous ne comprenez pas encore? »

Qu’est ce que les disciples ne comprennent pas? Jésus veut leur enseigner sur le levain des pharisiens et sur celui d’Hérode. Le levain du doute et de la méchanceté. Mais les disciples sont préoccupés par une autre situation, ils n’ont plus qu’un seul pain et se demandent comment ils pourront manger à leur faim.

Leur attitude surprend Jésus qui s’étonne encore de l’incrédulité des chrétiens. Alors qu’ils ont Jésus avec eux, lui qui a multiplié les pains et les poissons déjà deux fois, qui a fait le miracle de Cana et pourtant ils doutent encore. Leur foi est conditionnée par leurs besoins matériels au point de leur faire oublier qui Jésus est.

Nous aussi, nous sommes souvent submergés par nos problèmes matériels, nous avons des difficultés, des dettes, la difficulté à joindre les deux bouts. Dans ces moments-là, nous sommes tellement concentrés sur le problème, sur ses conséquences, que nous oublions que nous sommes avec Jésus, le roi des rois, le Seigneur des Seigneur. Celui qui a déjà tellement fait dans nos vies, celui qui a changé notre eau en vin dans tellement de situations.

Les problèmes de la vie ne doivent pas nous faire oublier Jésus qui est réellement présent dans nos vies. Le problème des disciples, c’est qu’ils ont oublié qui Jésus est. Jésus n’est pas un simple homme, il n’est pas une simple présence. Il est la présence qui change tout, il est celui qui peut apporter une solution à ce problème ou à cette difficulté.

Mais plus encore, le Seigneur n’est pas seulement un résolveur de problèmes. Ce que nous devons cultiver, c’est la relation intime avec lui. Cette intimité qui a fait que l’apôtre Saint Jean au tombeau, a vu et a cru alors que Saint Pierre ne comprenait pas. Cette intimité qui fait que les soucis matériels de la vie, les manques dont la souffrance est légitime, ne nous empêchent pas de voir avec les yeux de Dieu, ce Dieu qui s’est fait présent à nous, qui est avec nous en toute circonstance.

Combien de fois face dans les situations difficiles, prenons nous le temps de nous rendre compte de la présence de Dieu, de savourer sa présence à nos côtés, même dans la tourmente? Combien de fois prenons nous le temps de bénir le Seigneur parce qu’il est là et que çà change tout? Lui confions nous nos difficultés en toute confiance qu’il est capable et fera encore ou nous prions juste pour la formalité?

Manquer de pain est un véritable problème, beaucoup dans le monde n’ont pas assez à manger chaque jour et nous devons prier pour cela. Mais prier avec confiance, prier avec foi, avec l’assurance que celui qui a multiplié les pains et les poissons par compassion pour la foule, le fera encore aujourd’hui.

Prions

Seigneur accorde nous la grâce dans les moments de doute et de manque, de savoir nous rendre compte et demeurer dans la foi ferme en ta présence réelle. Que les difficultés de la vie ne nous fassent pas douter de ton amour et de ta toute puissance.

Intercession

Nous te prions pour tous ceux qui souffrent de la famine dans le monde, daigne Seigneur leur apporter par des mains généreuses, le pain de chaque jour.

Maman Marie, mère des tout-petits, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Ouvrir une caisse spéciale pendant ce carême pour les plus démunis dans notre région et programmer quand nous allons aller faire ce don.

Flora Kamta, Communauté des Disciples du Christ Vivant.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 2 =


Read also x