Désirer et chercher Jésus : chemin de foi véritable!

Désirer et chercher Jésus : chemin de foi véritable!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

Nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères (1 Jn 3, 11-21)

Lecture de la première lettre de saint Jean

Bien-aimés,
tel est le message que vous avez entendu
depuis le commencement :
aimons-nous les uns les autres.
Ne soyons pas comme Caïn :
il appartenait au Mauvais
et il égorgea son frère.
Et pourquoi l’a-t-il égorgé ?
Parce que ses œuvres étaient mauvaises :
au contraire, celles de son frère étaient justes.
Ne soyez pas étonnés, frères,
si le monde a de la haine contre vous.
Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie,
parce que nous aimons nos frères.
Celui qui n’aime pas
demeure dans la mort.
Quiconque a de la haine contre son frère
est un meurtrier,
et vous savez que pas un meurtrier
n’a la vie éternelle demeurant en lui.
Voici comment nous avons reconnu l’amour :
lui, Jésus, a donné sa vie pour nous.
Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
Celui qui a de quoi vivre en ce monde,
s’il voit son frère dans le besoin
sans faire preuve de compassion,
comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?
Petits enfants,
n’aimons pas en paroles ni par des discours,
mais par des actes et en vérité.
Voilà comment nous reconnaîtrons
que nous appartenons à la vérité,
et devant Dieu nous apaiserons notre cœur ;
car si notre cœur nous accuse,
Dieu est plus grand que notre cœur,
et il connaît toutes choses.

Bien-aimés,
si notre cœur ne nous accuse pas,
nous avons de l’assurance devant Dieu.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(99 (100), 1-2, 3, 4, 5)

R/ Acclamez le Seigneur, terre entière !
 
(99, 2a)

Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l’allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge.

Évangile

C’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! (Jn 1, 43-51)

Alléluia, Alléluia.
Aujourd’hui la lumière a brillé sur la terre.
Peuples de l’univers, entrez dans la clarté de Dieu.
Venez tous adorer le Seigneur !
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus décida de partir pour la Galilée.
Il trouve Philippe,
et lui dit :
« Suis-moi. »
Philippe était de Bethsaïde,
le village d’André et de Pierre.
Philippe trouve Nathanaël et lui dit :
« Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes,
nous l’avons trouvé :
c’est Jésus fils de Joseph,
de Nazareth. »
Nathanaël répliqua :
« De Nazareth
peut-il sortir quelque chose de bon ? »
Philippe répond :
« Viens, et vois. »
Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui,
il déclare à son sujet :
« Voici vraiment un Israélite :
il n’y a pas de ruse en lui. »
Nathanaël lui demande :
« D’où me connais-tu ? »
Jésus lui répond :
« Avant que Philippe t’appelle,
quand tu étais sous le figuier,
je t’ai vu. »
Nathanaël lui dit :
« Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu !
C’est toi le roi d’Israël ! »
Jésus reprend :
« Je te dis que je t’ai vu sous le figuier,
et c’est pour cela que tu crois !
Tu verras des choses plus grandes encore. »
Et il ajoute :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous verrez le ciel ouvert,
et les anges de Dieu monter et descendre
au-dessus du Fils de l’homme. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés du Seigneur, comme Nathanaël et Philippe, nous avons déjà tellement entendu parler de Jésus : à travers la lecture de la Parole de Dieu, les prédications, les médias, etc. Ces derniers avaient entendu parler du Messie chez les Prophètes. Quand Philippe est appelé par Jésus à le suivre, il va voir Nathanaël et lui dit : «  Celui dont a parlé Moïse dans la Loi, et aussi les Prophètes, nous l’avons trouvé ; c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth ». Tout de suite, Nathanaël veut comprendre ce qui se passe. Il veut savoir si cela est vrai. Et c’est pourquoi il se demande si de Nazareth il peut sortir quelque chose de bon. Il est animé par l’esprit de recherche de la Vérité. Il ne veut pas jouer à l’hypocrisie de ceux qui se constituent en suivistes pour abandonner à la moindre difficulté. Invité par son frère Philippe, Nathanaël s’en va pour voir de ses propres yeux qui est Jésus.

Avons-nous le courage de chercher le Seigneur avec sincérité ? Comment le cherchons-nous ? Le cherchons-nous juste quand cela nous enchante ? Ou bien le cherchons-nous pour réellement le connaître et demeurer avec lui ?

 Il y a des personnes qui sont séduites par Jésus lui-même directement. Par exemple Philippe. Mais d’autres sont invités à le chercher, comme Simon et Nathanaël. Cela ne veut pas dire que le Christ fait une discrimination. Non, il veut voir combien chacun l’aime. La preuve c’est qu’il a le premier vu Nathanaël sous le figuier lorsqu’il s’est mis à le chercher. Le Christ connaît notre volonté à le connaître et à demeurer avec lui, et il nous rencontre.

Quand il interpelle Nathanaël, celui-ci confesse tout de suite sa foi en proclamant qu’il est le Fils de Dieu. Nous sommes encore plongés dans les événements de Noël. Le Christ, nous l’avons accueilli ; mais, avons-nous le désir de demeurer avec lui ? Ce qui fera de nous des personnes vraies et non des menteurs ou des hypocrites, c’est de pouvoir confesser comme Nathanaël que nous avons rencontré vraiment le Fils de Dieu. Que Jésus Christ lui-même nous aide à le désirer et à le chercher d’un cœur vrai et sincère.

Prions

Seigneur, aiguise notre désir à te voir, te connaître et rester avec toi ; extirpe en nous les ombrages créés par nos ambitions personnelles trop matérialistes.

Intercession

Prions pour que l’évangélisation continue sans cesse afin de provoquer dans le cœur de ceux qui ne l’ont pas encore découvert de désirer et de chercher aussi le Christ.

Marie, mère de la vraie dévotion, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Travailler à désirer chaque jour rencontrer le Seigneur, pour rester en lien permanent avec lui et vivre ainsi dans la vérité de la foi ; relire cet évangile plusieurs fois pendant cette journée, et revoir la grâce dont bénéficie Nathanaël, pour en tirer profit.

Abbé Jules FOKO, prêtre du Diocèse de Bafoussam-Cameroun.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =


Read also x