Devenons à la suite du Christ, lumière du monde !

Devenons à la suite du Christ, lumière du monde !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez » (Ml 3, 1-4)

Lecture du livre du prophète Malachie

Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Voici que j’envoie mon messager
pour qu’il prépare le chemin devant moi ;
et soudain viendra dans son Temple
le Seigneur que vous cherchez.
Le messager de l’Alliance que vous désirez,
le voici qui vient – dit le Seigneur de l’univers.
Qui pourra soutenir le jour de sa venue ?
Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ?
Car il est pareil au feu du fondeur,
pareil à la lessive des blanchisseurs.
Il s’installera pour fondre et purifier :
il purifiera les fils de Lévi,
il les affinera comme l’or et l’argent ;
ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur,
présenter l’offrande en toute justice.
Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem
sera bien accueillie du Seigneur,
comme il en fut aux jours anciens,
dans les années d’autrefois.

— Parole du Seigneur.

OU BIEN

Première lecture

« Il lui fallait se rendre en tout semblable à ses frères » (He 2, 14-18)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair,
Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition :
ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance
celui qui possédait le pouvoir de la mort,
c’est-à-dire le diable,
    et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort,
passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
    Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges,
c’est la descendance d’Abraham.
    Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères,
pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi
pour les relations avec Dieu,
afin d’enlever les péchés du peuple.
    Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion,
il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 23 (24), 7, 8, 9, 10)

R/ C’est le Seigneur, Dieu de l’univers ;
c’est lui, le roi de gloire.
 
(Ps 23, 10bc)

Portes, levez vos frontons,
élevez-vous, portes éternelles :
qu’il entre, le roi de gloire !

Qui est ce roi de gloire ?
C’est le Seigneur, le fort, le vaillant,
le Seigneur, le vaillant des combats.

Portes, levez vos frontons,
levez-les, portes éternelles :
qu’il entre, le roi de gloire !

Qui donc est ce roi de gloire ?
C’est le Seigneur, Dieu de l’univers ;
c’est lui, le roi de gloire.

Évangile

« Mes yeux ont vu ton salut » (Lc 2, 22-40)

Alléluia. Alléluia.
Lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.
Alléluia. (Lc 2, 32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse
pour la purification,
les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem
pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi :
Tout premier-né de sexe masculin
sera consacré au Seigneur.

Ils venaient aussi offrir
le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur :
un couple de tourterelles
ou deux petites colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.
C’était un homme juste et religieux,
qui attendait la Consolation d’Israël,
et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce
qu’il ne verrait pas la mort
avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.
Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus
pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras,
et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain,
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël. »

Le père et la mère de l’enfant
s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit,
puis il dit à Marie sa mère :
« Voici que cet enfant
provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël.
Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – :
ainsi seront dévoilées
les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Il y avait aussi une femme prophète,
Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
Elle était très avancée en âge ;
après sept ans de mariage,
demeurée veuve,
elle était arrivée à l’âge de 84 ans.
Elle ne s’éloignait pas du Temple,
servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
Survenant à cette heure même,
elle proclamait les louanges de Dieu
et parlait de l’enfant
à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Lorsqu’ils eurent achevé
tout ce que prescrivait la loi du Seigneur,
ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.

L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait,
rempli de sagesse,
et la grâce de Dieu était sur lui.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu,

Aujourd’hui, quarante jours après Noël, nous célébrons la fête de la présentation de Jésus au Temple. Cette fête est sous le signe de la lumière en raison de la parole du vieux Siméon à la vue de Jésus : « La lumière des nations ». En ce jour donc, Jésus nous est présenté comme cette lumière qui nous montre le chemin, qui éclaire notre conscience, et qui nous fait vivre. Nous avons tous besoin de cette lumière particulièrement dans ce monde qui, jour après jour, perd ses repères ; un monde dans lequel les témoins de la Lumière se font de plus en plus rare. C’est pourquoi, avec Siméon, nous sommes tous invités à prendre l’Enfant Jésus dans nos bras pour le contempler et rendre grâce à Dieu. Tel le vieux Siméon, allons à la rencontre de la Lumière ; laissons-nous éclairer par la lumière de sa Parole, afin que nos yeux s’ouvrent aux merveilles de  l’amour de Dieu parmi nous. Ainsi, nous pourrons nous aussi devenir, à la suite du Christ, des lumières pour nos frères et sœurs.  

La présentation de Jésus au Temple que nous célébrons en ce jour et qui se situe dans le sillage du prolongement de la nativité est également une confirmation réelle de la volonté de Dieu de partager la vie des hommes qu’il veut sauver. Pendant que ses parents obéissent à la loi à son sujet, Dieu, lui, vient à la rencontre de l’humanité que représente ici le vieillard Siméon. Dieu vient également à notre rencontre tous les jours, mais savons-nous réellement reconnaître les signes de sa présence au milieu de nous ? Sommes-nous attentifs à ses différentes manifestations dans notre vie ?

Le cantique de Siméon que saint Luc nous présente en ce jour dit quant à lui l’état de l’homme qui a fondé son espérance en Dieu et fait de sa vie une attente de la réalisation des promesses du Seigneur. C’est également le cas de la prophétesse Anne ; et cela doit être notre cas aujourd’hui. Nous devons en être convaincus : Dieu est fidèle à ses promesses. C’est pourquoi, même s’il semble tarder, gardons confiance, au moment opportun il se manifestera dans notre vie. Les figures comme celle de Siméon et Anne, de Joseph et Marie, nous renvoient au petit reste d’Israël : ces personnes restés fidèles à Dieu et à ses préceptes en dépit des situations.        

Frères et sœurs bien-aimés, il convient enfin de signifier que la présentation de Jésus au Temple est en même temps le jour de la consécration du fils premier-né. En souvenir de notre consécration à Dieu le jour de notre baptême, prenons donc la résolution d’être nous aussi la lumière qui éclaire et fait vivre les hommes, nos frères. Ceci en faisant tous les jours des efforts pour, comme le vieillard Siméon, montrer Jésus au monde.

Prions

Aujourd’hui Seigneur l’exemple de tes parents nous invite à la reconnaissance et à l’action de grâce à Dieu pour les nombreux dons qu’il nous fait au quotidien. Ouvre nos cœurs à la lumière de présence et aide à nous vivre toujours tournés vers le Père avec la conscience de lui appartenir entièrement.

Intercession

Prions pour tous les consacrés, afin que le Seigneur les aide à demeurer fidèles à leurs engagements.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Commencer notre journée en consacrant au Seigneur, dans la prière, nos vies, nos familles, nos travaux et nos entreprises.

Diacre Martial SOH TAKAMTE

Diocèse de Bafoussam


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 13 =


Read also x