Dieu agit de manière silencieuse dans nos vies, faisons-Lui confiance !

Dieu agit de manière silencieuse dans nos vies, faisons-Lui confiance !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Vous avez soutenu le dur combat. Ne perdez pas votre assurance » (He 10, 32-39)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
souvenez-vous de ces premiers jours
où vous veniez de recevoir la lumière du Christ :
vous avez soutenu alors le dur combat des souffrances,
tantôt donnés en spectacle sous les insultes et les brimades,
tantôt solidaires de ceux qu’on traitait ainsi.
En effet, vous avez montré de la compassion
à ceux qui étaient en prison ;
vous avez accepté avec joie
qu’on vous arrache vos biens,
car vous étiez sûrs de posséder un bien encore meilleur, et permanent.
Ne perdez pas votre assurance ;
grâce à elle, vous serez largement récompensés.
Car l’endurance vous est nécessaire
pour accomplir la volonté de Dieu
et obtenir ainsi la réalisation des promesses.
En effet, encore un peu, très peu de temps,
et celui qui doit venir arrivera,
il ne tardera pas.
Celui qui est juste à mes yeux par la foi vivra ;
mais s’il abandonne,
je ne trouve plus mon bonheur en lui.
Or nous ne sommes pas, nous, de ceux qui abandonnent
et vont à leur perte,
mais de ceux qui ont la foi
et sauvegardent leur âme.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(36 (37), 3-4, 5-6, 23-24, 39-40ac)

R/ Le salut des justes vient du Seigneur. (cf. 36, 39a)

Fais confiance au Seigneur, agis bien,
habite la terre et reste fidèle ;
mets ta joie dans le Seigneur :
il comblera les désirs de ton cœur.

Dirige ton chemin vers le Seigneur,
fais-lui confiance, et lui, il agira.
Il fera lever comme le jour ta justice,
et ton droit comme le plein midi.

Quand le Seigneur conduit les pas de l’homme,
ils sont fermes et sa marche lui plaît.
S’il trébuche, il ne tombe pas
car le Seigneur le soutient de sa main.

Le Seigneur est le salut pour les justes,
leur abri au temps de la détresse.
Le Seigneur les aide et les délivre,
car ils cherchent en lui leur refuge.

Évangile

« L’homme qui jette en terre la semence, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence grandit, il ne sait comment » (Mc 4, 26-34)

Alléluia. Alléluia. Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia.  (cf. Mt 11, 25)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus disait aux foules :
« Il en est du règne de Dieu
comme d’un homme qui jette en terre la semence :
nuit et jour,
qu’il dorme ou qu’il se lève,
la semence germe et grandit,
il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe,
puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr,
il y met la faucille,
puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore :
« À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ?
Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde :
quand on la sème en terre,
elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée,
elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ;
et elle étend de longues branches,
si bien que les oiseaux du ciel
peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables,
Jésus leur annonçait la Parole,
dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole,
mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu, ouvrons notre cœur au Seigneur notre Dieu, laissons-le nous inonder de sa présence. Dans un élan de prière, entrons dans le mystère profond de son amour, puisons dans sa Parole la lumière pour toujours discerner sa volonté et la force pour vivre ce à quoi il nous appelle. Ce matin pour nous parler du Règne de Dieu, Règne qu’il est venu inaugurer dans nos cœurs et dans le monde, le Seigneur Jésus utilise deux paraboles : la parabole du grain qui pousse tout seul et celle de la graine de moutarde.

Tout parait si simple dans ces paraboles : « D’elle-même la terre produit du fruit » et puis « le grain devient un arbre ». Dans les deux cas, les semailles ont une production assurée. C’est ça la puissance de notre Dieu : Il est présent au cœur de notre monde et au cœur de notre vie ; Il peut parfois sembler caché et inactif, mais il agit. Dieu travailles en nous et avec nous. Nous devons lui faire confiance et collaborer à l’œuvre de sa grâce en nous.

Dans la première parabole racontée par le Christ, le semeur après avoir semer la graine, va se reposer. Il laisse la terre qu’il a labourée faire son travail en accueillant la semence en son sein. Il laisse également la graine semée déployer la vitalité inscrite en ses gènes. Il se fie entièrement à la terre et à la semence. Telle est l’histoire entre Dieu et nous. Jésus est cet homme qui jette sa semence, sa Parole, dans la terre de nos cœurs. La « graine évangélique » semée en chaque être humain possède en elle la force nécessaire pour se développer et porter du fruit. Cependant les dispositions du cœur qui accueille la Parole ne sont pas à négliger : la Parole de Dieu ne peut transformer en profondeur que le cœur qui accepte de la recevoir. Si nous faisons confiance à Dieu, si nous accueillons sa parole dans un cœur pauvre et généreux, alors Il réalisera pour nous des poreuses inimaginables.

L’élément essentiel de la parabole de la graine de moutarde est en effet la disproportion évidente entre l’état originel de la graine (la plus petite de toutes les semences) et son état final (elle devient un grand arbre si bien que les oiseaux du ciel viennent y faire leur nid). Telle est l’œuvre accomplie par le Seigneur dans la vie de ceux et celles qui croient en Lui : Il nous transforme, nous élève et nous conduit à la maturité parfaite de notre foi. Et cette maturité est en effet visible dans nos œuvres : œuvres de service et de charité, d’amabilité et de générosité, de sacrifice pour les autres, de prière constante, de pardon et de compréhension, d’effort pour grandir en vertus.

Bien-aimé de Dieu, la grande leçon de ces paraboles est que Dieu agit dans le silence. Nous sommes également invités à imiter la manière d’agir de Dieu. Dans notre monde, les disciples de Jésus ne font pas de bruit. Ils vivent simplement leur foi au quotidien, découvrant les besoins de ceux qui les entourent en essayant de répondre selon leurs possibilités. La vie donnée dans le silence de tant d’hommes et de femmes qui aujourd’hui se vouent au service de leurs frères et sœurs est cette petite semence du Royaume qui devient le lieu où les plus faibles et démunis peuvent trouver abri, refuge, amour, réconfort et bonheur.  

Prions

Seigneur Jésus, tu es là au cœur de ma vie et c’est toi qui me fais vivre. Même lorsque je traverse la nuit de la souffrance, de la maladie, des difficultés et du doute, tu ne m’abandonne pas. Augmente ma foi et apprends-moi à ne compter que sur toi.   

Intercession

Prions pour tous ceux et celles que le Seigneur utilise encore aujourd’hui pour semer sa parole dans le cœur des hommes. Qu’ils ne se laissent jamais décourager par les obstacles rencontrés.   

Exercice spirituel

Amener un proche à grandir dans la compréhension de sa foi à travers une activité de formation (en partageant par exemple une méditation avec la personne) ou un service quelconque.

Frère Martial SOH TAKAMTE

Diocèse de Bafoussam, Séminariste

Pour écouter la version audio de cette méditation, cliquer sur ce lien https://www.youtube.com/watch?v=VaYAZf4qjuE


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 13 =


Read also x