Dieu ne me demande pas le minimum, mais toujours le maximum de moi-même

Dieu ne me demande pas le minimum, mais toujours le maximum de moi-même
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 20, 17-27)

En ces jours-là,
depuis Milet, Paul envoya un message à Éphèse
pour convoquer les Anciens de cette Église.
Quand ils furent arrivés auprès de lui,
il leur adressa la parole :
« Vous savez comment je me suis toujours comporté avec vous,
depuis le premier jour où j’ai mis le pied en Asie :
j’ai servi le Seigneur en toute humilité,
dans les larmes et les épreuves
que m’ont values les complots des Juifs ;
je n’ai rien négligé de ce qui était utile,
pour vous annoncer l’Évangile
et vous donner un enseignement en public ou de maison en maison.
Je rendais témoignage devant Juifs et Grecs
pour qu’ils se convertissent à Dieu et croient en notre Seigneur Jésus.
Et maintenant, voici que je suis contraint par l’Esprit
de me rendre à Jérusalem,
sans savoir ce qui va m’arriver là-bas.
Je sais seulement que l’Esprit Saint témoigne, de ville en ville,
que les chaînes et les épreuves m’attendent.
Mais en aucun cas, je n’accorde du prix à ma vie,
pourvu que j’achève ma course
et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus :
rendre témoignage à l’évangile de la grâce de Dieu.
Et maintenant, je sais que vous ne reverrez plus mon visage,
vous tous chez qui je suis passé en proclamant le Royaume.
C’est pourquoi j’atteste aujourd’hui devant vous
que je suis pur du sang de tous,
car je n’ai rien négligé pour vous annoncer
tout le dessein de Dieu. »

– Parole du Seigneur.

Méditation

Bien aimés dans la foi, que la grâce de notre Seigneur soit avec vous. Aujourd’hui nous méditons le texte de la première lecture narrant les derniers voyages de Paul. Dans cette péricope, l’apôtre Paul a convoqué les anciens de l’Église d’Éphèse à qui il communique ses dernières recommandations. Paul leur rappelle son témoignage de vie, une vie qui a été donnée pour l’annonce de l’évangile, annonce rendue possible par sa communion avec l’Esprit Saint.

L’apôtre Paul rappelle premièrement qu’il n’a rien négligé pour annoncer l’évangile partout où il est passé. Il a tout donné, malgré les souffrances, les persécutions, les coups de fouet des juifs qui le rejetaient partout. Il a tout donné et s’est entièrement donné pour que le message de Jésus puisse parvenir au plus grand nombre. Tout donner, c’est donner au maximum de ce qu’on peut, sans rien retenir. Nous pouvons nous poser la question de savoir si nous pouvons dire que nous avons tout fait et que nous faisons tout chaque jour pour que nos proches, nos collègues, nos amis, nos enfants, notre famille puissent connaître Jésus. Est-ce que notre vie, notre comportement envers les autres, notre façon d’agir au quotidien permet aux autres de rencontrer Jésus ? Avons-nous le courage de parler de Jésus aux autres, d’afficher les signes de notre chrétienté devant les autres ?

Ce qui nous empêche le plus de nous sacrifier pour l’évangile, pour le bien, c’est la peur. Nous avons peur de souffrir, peur de perdre notre confort, peur d’être rejeté, d’être ridicule, peur d’avoir mal, d’être humiliés, alors nous refusons de nous engager totalement. Ce que nous oublions, c’est qu’il n’y a pas de vie humaine sans souffrance. Quelle que soit la vie que nous menons, nous aurons toujours à passer par la souffrance. Mais c’est à nous de donner un sens à notre souffrance. Nous pouvons souffrir pour rien, pour ne rien produire. Ou alors nous pouvons choisir de souffrir et de donner notre vie pour l’évangile, pour le bien des autres. C’est alors une souffrance qui porte du fruit non seulement dans notre vie, mais aussi dans la vie des autres et sur plusieurs générations. C’est parce que l’apôtre Paul a accepté de souffrir et d’aller évangéliser le monde païen qu’aujourd’hui l’évangile est parvenu jusqu’à nous. Nous aussi nous devons nous engager pour qu’autour de nous, chacun puisse entendre la Bonne nouvelle.

Cette vie de don total à Dieu n’est possible qu’avec l’aide de l’Esprit de Dieu. C’est lorsque nous sommes en communion avec lui, lorsque nous nous abandonnons à sa volonté que nous portons beaucoup de fruits. Paul a en effet marché avec l’Esprit Saint, obéissant à sa voix en lui. Il n’a fait que ce que l’Esprit lui a dit de faire. Et nous,  sommes-nous obéissants à l’Esprit Saint ? Le connaissons-nous ? Prenons nous le temps de demander au Saint Esprit de nous aider à prendre des décisions, de nous montrer le chemin à suivre ? L’invitons-nous dans notre quotidien ? Nous ne pouvons vivre avec l’Esprit Saint que si nous sommes disposés à tout donner pour Dieu, que si nous l’invitons en nous et lui demandons de nous aider. Malheureusement, nous avons tendance à donner à Dieu les miettes de tout : Les miettes de notre temps, les miettes de notre volonté, les miettes de notre courage, les miettes de notre argent, les miettes de notre attention. Dieu n’a pas besoin de personnes qui jouent un double jeu, mais il veut qu’en venant vers lui, nous le fassions de tout notre cœur et avec tout notre être et notre avoir.

Prions :

Seigneur, tu nous demandes de nous donner entièrement pour l’annonce de l’évangile et très souvent nous sommes réticents parce que nous ne voulons pas souffrir, nous ne voulons pas subir des outrages ou perdre notre petite vie confortable. Aide-nous, avec la force de l’Esprit Saint, à sortir de nous-mêmes, à être passionnés par toi et par le désir de partager avec nos frères et sœurs la bonne nouvelle. En cette veille de la pentecôte embrase nos cœurs comme tu as embrasé le cœur des apôtres, afin que nous puissions te suivre et  t’annoncer jusqu’au bout.

Intercession :

Seigneur, nous te prions pour tous ceux qui ont de la difficulté à partager l’évangile autour d’eux, particulièrement pour ceux qui se sont engagés à le faire (prêtres, religieux, missionnaires, catéchistes), donne leur le courage de sortir de leur zone de confort et de t’annoncer malgré les persécutions.

Exercice spirituel 

Aujourd’hui, prenons un moment pour identifier les dons et les talents que le Seigneur nous a donnés et trouvons un moyen pour le mettre au service de l’Église et de l’humanité.


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 13 =


Read also x