Dieu nous appelle et nous veut tous à son festin!

Dieu nous appelle et nous veut tous à son festin!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous mon esprit » (Ez 36, 23-28)

Lecture du livre du prophète Ézékiel

Voici les paroles que dit le Seigneur :
    « Je sanctifierai mon grand nom,
profané parmi les nations,
mon nom que vous avez profané au milieu d’elles.
Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur
– oracle du Seigneur Dieu –
quand par vous je manifesterai ma sainteté à leurs yeux.
    Je vous prendrai du milieu des nations,
je vous rassemblerai de tous les pays,
je vous conduirai dans votre terre.
    Je répandrai sur vous une eau pure,
et vous serez purifiés ;
de toutes vos souillures, de toutes vos idoles,
je vous purifierai.
    Je vous donnerai un cœur nouveau,
je mettrai en vous un esprit nouveau.
J’ôterai de votre chair le cœur de pierre,
je vous donnerai un cœur de chair.
    Je mettrai en vous mon esprit,
je ferai que vous marchiez selon mes lois,
que vous gardiez mes préceptes
et leur soyez fidèles.
    Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères :
vous, vous serez mon peuple,
et moi, je serai votre Dieu. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 50 (51), 12-13, 14-15, 18-19)

R/ Je répandrai sur vous une eau pure,
et vous serez purifiés.
(cf. Ez 36, 25)

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.

Évangile

« Tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce » (Mt 22, 1-14)

Alléluia. Alléluia.
Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur.
Alléluia. (cf. Ps 94, 8a.7c)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus se mit de nouveau à parler
aux grands prêtres et aux anciens du peuple,
et il leur dit en paraboles :
    « Le royaume des Cieux est comparable
à un roi qui célébra les noces de son fils.
    Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités,
mais ceux-ci ne voulaient pas venir.
    Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités :
“Voilà : j’ai préparé mon banquet,
mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ;
tout est prêt : venez à la noce.”
    Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent,
l’un à son champ, l’autre à son commerce ;
    les autres empoignèrent les serviteurs,
les maltraitèrent et les tuèrent.
    Le roi se mit en colère,
il envoya ses troupes,
fit périr les meurtriers
et incendia leur ville.
    Alors il dit à ses serviteurs :
“Le repas de noce est prêt,
mais les invités n’en étaient pas dignes.
    Allez donc aux croisées des chemins :
tous ceux que vous trouverez,
invitez-les à la noce.”
    Les serviteurs allèrent sur les chemins,
rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent,
les mauvais comme les bons,
et la salle de noce fut remplie de convives.

    Le roi entra pour examiner les convives,
et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce.
    Il lui dit :
“Mon ami, comment es-tu entré ici,
sans avoir le vêtement de noce ?”
L’autre garda le silence.
    Alors le roi dit aux serviteurs :
“Jetez-le, pieds et poings liés,
dans les ténèbres du dehors ;
là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.”

    Car beaucoup sont appelés,
mais peu sont élus. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Biens chers frères et sœurs en Christ bonjour. Dieu nous appelle en sa maison, il nous invite à son festin, mais quelles sont nos différentes attitudes face à l’appel de Dieu ? Comment répondre favorablement à son appel? La méditation de l’Évangile de ce jour nous donne de trouver réponse à ces questions.

Pour comprendre les différentes attitudes que nous pouvons adopter face à l’appel de Dieu, il convient de savoir au préalable pourquoi Dieu nous appelle-t-il et ce que signifie répondre à l’appel de Dieu. Dieu nous appelle pour nous rendre heureux, pour nous rendre participant de sa nature bienheureuse. Pour répondre favorablement à son appel et accueillir ce bonheur qu’il nous propose, nous devons le connaitre, l’aimer et le servir de tout notre cœur, de toute notre âme et de tout notre esprit.

Voici les trois réactions que nous pouvons avoir face à son appel.

  1. -Nous pouvons refuser de répondre et combattre ceux qui nous transmettent l’invitation de Dieu, les prophètes, aujourd’hui les prêtres, les pasteurs, et toutes les personnes qui nous annoncent la parole de Dieu, ou nous montrent nos égarements. Ils sont nombreux ceux qui ont les prêtres et les pasteurs en haine, ils les détestent, les calomnies, tout simplement parce qu’ils dénoncent leurs vices et les invitent à la conversion, c’est-à-dire à répondre favorablement à l’appel de Dieu. Dans les cas extrêmes, certains de ceux qui combattent les serviteurs de Dieu, vont jusqu’à leur ôter la vie !
  2. -La deuxième attitude est une parodie d’acceptation de l’invitation de Dieu ou une apparence de réponse favorable à l’appel. C’est à ce niveau que se retrouve la majorité de ceux qui portent le nom de chrétien. Ces derniers ne combattent pas les messagers de l’appel de Dieu, mais ne font pas ce que Dieu leur dit par la bouche de ses serviteurs. Il s’agit ici des chrétiens figurants, des chrétiens de nom, des chrétiens refroidis, des chrétiens qui disent oui et ne font pas, des chrétiens qui, connaissant la volonté de Dieu ne la vivent pas. Ils sont comparables à cet invité qui s’est présenté au banquet sans habit de noce.
  3. -Enfin la troisième attitude, la bonne, est de dire oui à Dieu par la voix et par la vie. Il s’agit de l’infirme franche de personnes qui ont dit oui à Dieu de tout leur être et se battent nuit et jour, au-delà de leurs limites, de le servir. Ces personnes sont de vrais participants aux noces de l’agneau. C’est dans cette catégorie que Dieu nous attend tous, il nous parle en ce jour pour que nous soyons le plus nombreux possible à nous retrouver dans cette catégorie, car il veut sauver tous les hommes et ne veut en perdre aucun.

Bien-aimés dans le Seigneur, nous nous rendons compte que répondre favorablement à l’appel de Dieu c’est décider de le connaitre en lisant quotidiennement sa parole, de l’aimer et de le servir en aimant et en servant gratuitement nos frères et sœurs dans l’humanité.

Alors, où est-ce que je me situe, qu’ai-je fais de l’appel de Dieu ? Si je suis baptisé, qu’ai-je fais de mon Baptême?

Prions

Dieu éternel et Tout-puissant, toi qui déposes dans le cœur de l’homme la semence de ton appel, fais que personne par négligence n’ignore ou ne perde ce don, mais que tous puissent y répondre favorablement afin d’entrer dans le Royaume que tu promets. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur tout spécialement pour tous ceux qui, dans le monde entier, sont persécutés pour la cause de l’Évangile. Donne-leur de trouver dans ce qu’ils annoncent et vivent, la joie de la persévérance dans la foi et dans l’amour.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Répondre personnellement à cette question dans un cœur à cœur sincère avec Dieu : en quoi de concret se traduit ma réponse favorable à l’appel de Dieu. Qu’est ce que je fais pour manifester mon oui à Dieu ?

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 26 =


Read also x