Les deux principes de l’amour chrétien!

Les deux principes de l’amour chrétien!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF
Lectures de la messe
Première lecture
« Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur : de vos tombeaux je vous ferai remonter, ô mon peuple » (Ez 37, 1-14)

Lecture du livre du prophète Ézékiel

    En ces jours-là,
    la main du Seigneur se posa sur moi,
par son esprit il m’emporta
et me déposa au milieu d’une vallée ;
elle était pleine d’ossements.
    Il me fit circuler parmi eux ;
le sol de la vallée en était couvert,
et ils étaient tout à fait desséchés.
    Alors le Seigneur me dit :
« Fils d’homme, ces ossements peuvent-ils revivre ? »
Je lui répondis :
« Seigneur Dieu, c’est toi qui le sais ! »
    Il me dit alors :
« Prophétise sur ces ossements. Tu leur diras :
Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur :
    Ainsi parle le Seigneur Dieu à ces ossements :
Je vais faire entrer en vous l’esprit,
et vous vivrez.
    Je vais mettre sur vous des nerfs,
vous couvrir de chair,
et vous revêtir de peau ;
je vous donnerai l’esprit,
et vous vivrez.
Alors vous saurez que Je suis le Seigneur. »
    Je prophétisai, comme j’en avais reçu l’ordre.
Pendant que je prophétisais, il y eut un bruit,
puis une violente secousse,
et les ossements se rapprochèrent les uns des autres.
    Je vis qu’ils se couvraient de nerfs,
la chair repoussait,
la peau les recouvrait,
mais il n’y avait pas d’esprit en eux.
    Le Seigneur me dit alors :
« Adresse une prophétie à l’esprit,
prophétise, fils d’homme.
Dis à l’esprit :
Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Viens des quatre vents, esprit !
Souffle sur ces morts, et qu’ils vivent ! »
    Je prophétisai, comme il m’en avait donné l’ordre,
et l’esprit entra en eux ;
ils revinrent à la vie,
et ils se dressèrent sur leurs pieds :
c’était une armée immense !
    Puis le Seigneur me dit :
« Fils d’homme, ces ossements,
c’est toute la maison d’Israël.
Car ils disent :
“Nos ossements sont desséchés,
notre espérance est détruite,
nous sommes perdus !”
     C’est pourquoi, prophétise.
Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Je vais ouvrir vos tombeaux
et je vous en ferai remonter, ô mon peuple,
et je vous ramènerai sur la terre d’Israël.
    Vous saurez que Je suis le Seigneur,
quand j’ouvrirai vos tombeaux
et vous en ferai remonter, ô mon peuple !
    Je mettrai en vous mon esprit,
et vous vivrez ;
je vous donnerai le repos sur votre terre.
Alors vous saurez que Je suis le Seigneur :
j’ai parlé et je le ferai
– oracle du Seigneur. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume
(Ps 106 (107), 2-3, 4-5, 6-7, 8-9)

R/ Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
ou : Alléluia !
(Ps 106, 1)

Ils le diront, les rachetés du Seigneur,
qu’il racheta de la main de l’oppresseur,
qu’il rassembla de tous les pays,
du nord et du midi, du levant et du couchant.

Certains erraient dans le désert sur des chemins perdus,
sans trouver de ville où s’établir :
ils souffraient la faim et la soif,
ils sentaient leur âme défaillir.

Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur,
et lui les a tirés de la détresse :
il les conduit sur le bon chemin,
les mène vers une ville où s’établir.

Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
de ses merveilles pour les hommes :
car il étanche leur soif,
il comble de bien les affamés !

Évangile
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et ton prochain comme toi-même » (Mt 22, 34-40)

Alléluia. Alléluia.
Fais-moi connaître ta route, mon Dieu ;
dirige-moi par ta vérité.
Alléluia. (Ps 24, 4b.5a)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Les pharisiens,
apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens,
se réunirent,
    et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus
pour le mettre à l’épreuve :
    « Maître, dans la Loi,
quel est le grand commandement ? »
    Jésus lui répondit :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur,
de toute ton âme et de tout ton esprit.

    Voilà le grand, le premier commandement.
    Et le second lui est semblable :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    De ces deux commandements dépend toute la Loi,
ainsi que les Prophètes. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu rendons grâce au Seigneur pour le don de ce nouveau jour, qui est une preuve indéniable de son amour et sa fidélité envers nous ses enfants. C’est son amour qui nous vivifie et c’est ce même amour qui doit motiver nos actions.

Ce matin, à travers la question du docteur de la Loi qui voulait mettre Jésus à l’épreuve, une grande leçon nous est donnée : c’est l’amour qui nous rend comme Dieu. L’apôtre Jean l’avait d’ailleurs affirmé : « Dieu est Amour et celui qui aime est né de Dieu ». Je réalise donc tout d’abord que l’amour est la marque ou la caractéristique même du chrétien ; car nous sommes tous nés pour aimer : c’est le principe de la vie et sa seule finalité.

Mais je ne peux m’empêcher de me poser une autre question : comment vivre dans cet amour ? ou du mieux : quelles sont les exigences d’un amour vrai et authentique ?

L’évangile de ce jour m’enseigne à cet effet que l’amour vrai a deux dimensions : aimer Dieu et aimer notre prochain. Le Christ m’enseigne que ces deux dimensions de l’amour sont inséparables car l’attitude que j’ai pour mon prochain vérifie l’attitude que j’ai pour Dieu. Jésus lie donc l’amour de Dieu et celui du prochain.

Théoriquement, c’est facile à comprendre car je ne peux pas aimer Dieu, le Créateur et Rédempteur de l’homme, sans aimer l’homme, image et ressemblance de Dieu. Pour le disciple du Christ que je suis donc, l’amour du prochain (celui qui est proche, qui a besoin de moi) doit prolonger mon intimité personnelle avec le Seigneur. Autrement dit l’authenticité de mon amour pour Dieu se vérifie dans ma rencontre fraternelle avec autrui.

La pratique de ce double commandement de l’amour de Dieu et du prochain est cependant parfois difficile particulièrement dans notre monde qui valorise fortement l’individualisme et dans lequel, pour avancer, il faut parfois marcher sur les autres.

Le vécu de ce commandement fait cruellement défaut à bon nombre de nos communautés ecclésiales encore aujourd’hui. Il arrive – hélas cela existe – que des chrétiens vivant dans la même maison, n’arrivent plus à se saluer, à parler ensemble ; mais chaque matin, ils sortent tous pour venir à l’église. Pourquoi faire ?

Il y’a des personnes pourtant très ferventes et pieuses à l’église qui sont dans leurs familles et dans la société, des personnes qui sèment la tyrannie, des personnes à craindre vu leur force de frappe, leur facilité à faire du mal soit par jalousie, par haine ou par vengeance. Et ces personnes prétendent suivre le Christ. Ils prétendent aimer Dieu. Que c’est faux.

Il faut le savoir, c’est uniquement en mettant en pratique la loi de l’amour qu’on peut réellement vivre notre foi. Je finirais par ces mots de Saint Augustin : « Aimes et fais ce que tu veux ». Quel que soit ce que nous avons faire, faisons-le par amour et pour l’amour de Dieu et du prochain.     

Prions

Seigneur Jésus, je veux contempler ce matin la grandeur de ton amour pour moi. Permets que je puisse apprendre de toi comment aimer toutes les personnes que je rencontre au point de donner ma vie pour eux.  

Intercession

Si nous aimons Dieu, alors nous devons le voir dans les autres et les traiter de façon juste et honorable. Prions pour tous ceux qui par leurs actions portent atteinte à l’image de Dieu qui se trouve en chaque homme et pour tous ceux qui nous ont blessé.

Maman Marie, mère de l’Amour, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Pratiquer la charité envers quelqu’un d’une manière concrète.  

Abbé Martial SOH TAKAMTE

Diocèse de Bafoussam, Séminariste


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 25 =


Read also x