Ne pas prêcher uniquement par les paroles, mais aussi par l’exemple !

Ne pas prêcher uniquement par les paroles, mais aussi par l’exemple !
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« La gloire du Seigneur entra dans la Maison » (Ez 43, 1-7a)

Lecture du livre du prophète Ézékiel

L’homme me conduisit vers la porte,
celle qui fait face à l’orient ;
    et voici que la gloire du Dieu d’Israël
arrivait de l’orient.
Le bruit qu’elle faisait
ressemblait au bruit des grandes eaux,
et la terre resplendissait de cette gloire.
    Cette vision ressemblait à celle que j’avais eue
lorsque le Seigneur était venu détruire la ville ;
elle ressemblait aussi à la vision que j’avais eue
quand j’étais au bord du fleuve Kebar.
Alors je tombai face contre terre.
    La gloire du Seigneur entra dans la Maison
par la porte qui fait face à l’orient.
    L’esprit m’enleva
et me transporta dans la cour intérieure :
voici que la gloire du Seigneur remplissait la Maison.
    Et j’entendis une voix qui venait de la Maison,
tandis que l’homme se tenait près de moi.
    Cette voix me disait :
« Fils d’homme, c’est ici le lieu de mon trône,
le lieu sur lequel je pose les pieds,
et là je demeurerai au milieu des fils d’Israël, pour toujours. »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 84 (85), 9ab-10, 11-12, 13-14)

R/ La gloire du Seigneur
habitera notre terre.
(cf. Ps 84, 10b)

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles.
Son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Évangile

« Ils disent et ne font pas » (Mt 23, 1-12)

Alléluia. Alléluia.
Vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux ;
vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
Alléluia. (cf. Mt 23, 9b.10b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples,
    et il déclara :
« Les scribes et les pharisiens enseignent
dans la chaire de Moïse.
    Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire,
faites-le et observez-le.
Mais n’agissez pas d’après leurs actes,
car ils disent et ne font pas.
    Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter,
et ils en chargent les épaules des gens ;
mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
    Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens :
ils élargissent leurs phylactères
et rallongent leurs franges ;
    ils aiment les places d’honneur dans les dîners,
les sièges d’honneur dans les synagogues
    et les salutations sur les places publiques ;
ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
    Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi,
car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner,
et vous êtes tous frères.
    Ne donnez à personne sur terre le nom de père,
car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.
    Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres,
car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
    Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
    Qui s’élèvera sera abaissé,
qui s’abaissera sera élevé. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés de Dieu bonjour ! Dans l’Évangile de ce jour, Jésus recommande aux foules et à ses disciples de ne prêter que l’oreille à ce que disent de Dieu les pharisiens et de fermer leurs yeux à ce qu’ils vivent. Car ils disent bien et ne font pas. Ils disent et font le contraire. Ils reprochent aux gens des vices qu’ils ne se reprochent pas à eux -mêmes. Ils demandent aux autres de changer, de se convertir alors qu’eux-mêmes ne veulent pas changer, ne veulent pas se convertir. Ils pensent faussement qu’être saint, être l’ami, le serviteur de Dieu, c’est dire la parole de Dieu sans forcément la mettre soi-même en pratique. Lorsque nous sommes mordus par le venin des pharisiens, nous sommes obligés d’avoir trois attitudes mauvaises :

  • 1-Pour jouer au pharisien, il faut avoir appris à être hypocrite. L’hypocrite a deux vies : la première, celle qu’il aimerait qu’on voie, n’est pas sa vraie vie, car elle n’existe réellement pas. Il s’agit de sa vie telle qu’il aurait souhaité qu’elle soit. C’est l’apparence et non la réalité de sa vie. Cependant l’hypocrite a une autre vie, qui est celle cachée, celle qu’il n’aimerait pas qu’on voie. C’est sa vie telle qu’elle est réellement. C’est sa vraie vie. C’est ce qu’il est. Cette vie est très souvent en déphasage avec la parole qu’il annonce, il ne veut pas que l’on constate qu’il a lui aussi, comme les autres, des difficultés à se convertir et des efforts à faire pour vivre la parole de Dieu. Le mal de l’hypocrite n’est pas en soi le fait qu’il ait deux vies, chacun de nous avons deux vies, notre vie présente, qui est toujours moins bonne que notre vie de projet, celle qu’on voudrait vivre, mieux encore, notre être et notre devoir/vouloir être. Le mal de l’hypocrite vient du fait qu’il n’accepte pas ce qu’il est et fait de ce qu’il veut être ce qu’il est déjà, et là nous pouvons passer à la deuxième attitude de l’hypocrite, du pharisien.
  • 2-Pour réussir à demeurer pharisien, hypocrite, il faut avoir appris à mentir. Le pharisien ne se trompe pas seulement, il est un menteur ou alors, s’il se trompe c’est parce qu’il ment. Il n’y a pas de vérité en lui. Il nous fait croire qu’il vit la parole qu’il prêche alors qu’il n’en est rien. Il se fait passer pour un saint alors qu’il est en réalité un impie. Sa vie consiste à trouver des stratagèmes pour faire croire au gens qu’il est l’exemple de ce qu’il prêche, alors qu’il en est le véritable contre-exemple. En théorie, Il prêche par exemple la chasteté, l’obéissance, la pauvreté, alors qu’il n’a rien a foudre de ces trois vertus. Il est discrètement un pervers narcissique, un rebelle qui n’écoute pas Dieu, un amasseur avare de biens matériels qui n’a pas souci du pauvre et du malheureux. Parmi les stratagèmes que le pharisien trouve pour soigner sa fausse image, il y a l’orgueil.
  • 3-La troisième attitude du pharisien est l’orgueil. Il ne sert pas Dieu, mais vole sa gloire. Lorsque le pharisien fait semblant de bien agir, il souhaite qu’on lui en reconnaisse tout le mérite et l’exalte en conséquence. S’il donne de son superflue à un indigent, il exigera que toutes les chaines de télévision du monde en parlent. S’il est invité à une cérémonie, il faut que le tapis rouge lui soit dressé et qu’on lui prépare tout un trône visible pour séant, pour qu’il y vienne s’asseoir en pompe lorsque la cérémonie est déjà à son beau milieu, afin d’être bien vu.

Biens chers frères et sœurs, Jésus ne nous laisse pas sans antidote contre le venin des pharisiens. Il nous donne trois remèdes à prendre à temps et à contre temps à forte dose, sans aucun risque d’overdose : la vérité, l’humilité et le service. N’ayons pas honte d’être ce que nous sommes, de faire remarquer que nous sommes aussi fragiles que les autres et avons aussi des efforts à faire sur le chemin de sainteté. Être saint ce n’est pas être sans péché, mais c’est être un pécheur qui fait tous les jours, jusqu’à la fin de sa vie, des efforts de conversion. Alors, nous devons vivre une relation réelle, de cœur avec Jésus et non une relation idéelle, de tête. Au lieu de savoir beaucoup sur Dieu par les livres, il vaut mieux faire l’expérience de la rencontre réelle d’amour avec Dieu. Dieu n’est pas à savoir, mais à connaître, c’est-à-dire à aimer et à servir.

Prions

Dieu Éternel et Tout-puissant, préserve-nous du venin des pharisiens, afin que nous puissions faire tous les jours des efforts pour annoncer ta parole par le témoignage de notre vie. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Intercession

Nous te prions Seigneur pour tous ceux qui portent le nom de chrétiens, afin qu’ils rejettent tout ce qui est indigne de ce nom et recherchent avec acharnement ce qui lui fait honneur.

Vierge Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Qu’est ce que je prêche et ne fais pas moi-même ? Demander à Dieu, dans l’humilité, la grâce passer du dire au faire.

André Kamta Sabang

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 2 =


Read also x