Faire le bien, c’est faire ce que Dieu dit!

Faire le bien, c’est faire ce que Dieu dit!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« L’obéissance vaut mieux que le sacrifice ; le Seigneur t’a rejeté : tu ne seras plus roi ! » (1 S 15, 16-23)

Lecture du premier livre de Samuel

En ces jours-là,
    Samuel dit à Saül :
« Assez ! Je vais t’apprendre
ce que le Seigneur m’a dit pendant la nuit. »
Saül lui dit :
« Parle. »
    Alors Samuel déclara :
« Toi qui reconnaissais ta petitesse,
n’es-tu pas devenu le chef des tribus d’Israël,
puisque le Seigneur t’a donné l’onction comme roi sur Israël ?
    Il t’a envoyé en campagne et t’a donné cet ordre :
“Va, et voue à l’anathème ces impies d’Amalécites,
fais-leur la guerre jusqu’à l’extermination.”
    Pourquoi n’as-tu pas obéi à la voix du Seigneur ?
Pourquoi t’es-tu jeté sur le butin ?
Pourquoi as-tu fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur ? »
    Saül répondit à Samuel :
« Mais j’ai obéi à la voix du Seigneur !
Je suis allé là où il m’envoyait,
j’ai ramené Agag, roi d’Amalec,
et j’ai voué Amalec à l’anathème.
    Dans le butin, le peuple a choisi
le meilleur de ce qui était voué à l’anathème,
petit et gros bétail,
pour l’offrir en sacrifice au Seigneur ton Dieu, à Guilgal. »
    Samuel répliqua :
« Le Seigneur aime-t-il les holocaustes et les sacrifices
autant que l’obéissance à sa parole ?
Oui, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice,
la docilité vaut mieux que la graisse des béliers.
    La révolte est un péché comme la divination ;
la rébellion est une faute comme la consultation des idoles.
Parce que tu as rejeté la parole du Seigneur,
lui aussi t’a rejeté : tu ne seras plus roi ! »

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 49 (50), 7ac-8, 16bc-17, 21, 23)

R/ À celui qui veille sur sa conduite,
je ferai voir le salut de Dieu.
(cf. Ps 49, 23cd)

« Écoute, mon peuple, je parle.
Moi, Dieu, je suis ton Dieu !
Je ne t’accuse pas pour tes sacrifices ;
tes holocaustes sont toujours devant moi.

« Qu’as-tu à réciter mes lois,
à garder mon alliance à la bouche,
toi qui n’aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?

« Voilà ce que tu fais ;
garderai-je le silence ?
« Penses-tu que je suis comme toi ?
Je mets cela sous tes yeux, et je t’accuse.

« Qui offre le sacrifice d’action de grâce,
celui-là me rend gloire :
sur le chemin qu’il aura pris,
je lui ferai voir le salut de Dieu. »

Évangile

« L’Époux est avec eux » (Mc 2, 18-22)

Alléluia. Alléluia.
Elle est vivante, énergique, la parole de Dieu ;
elle juge des intentions et des pensées du cœur.
Alléluia. (cf. He 4, 12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient,
on vint demander à Jésus :
« Pourquoi, alors que les disciples de Jean
et les disciples des Pharisiens jeûnent,
tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
    Jésus leur dit :
« Les invités de la noce pourraient-ils jeûner,
pendant que l’Époux est avec eux ?
Tant qu’ils ont l’Époux avec eux,
ils ne peuvent pas jeûner.
    Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ;
alors, ce jour-là, ils jeûneront.

    Personne ne raccommode un vieux vêtement
avec une pièce d’étoffe neuve ;
autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu
et la déchirure s’agrandit.
    Ou encore, personne ne met du vin nouveau
dans de vieilles outres ;
car alors, le vin fera éclater les outres,
et l’on perd à la fois le vin et les outres.
À vin nouveau, outres neuves. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs bien-aimés, rendons grâce à notre Dieu pour les nombreuses manifestations de son amour dans nos vies. Comme chaque matin, le Seigneur nous donne un enseignement nouveau pour nous aider à grandir dans la Foi et à fortifier la relation d’amour que nous voulons vivre avec lui. Aujourd’hui, il nous appelle à l’obéissance qui vaut mieux pour lui que les sacrifices et les holocaustes. Dans le texte de la première lecture, le prophète Samuel nous fait part de l’histoire du Roi Saul qui a été destitué à cause sa désobéissance à Dieu. Il avait offert le meilleur du petit et du gros bétail en sacrifice au Seigneur mais pas tout livré à l’anathème comme ordonné. Cette histoire montre à quel point l’obéissance vaut bien mieux pour le Seigneur que le sacrifice.

En effet, le Seigneur Dieu avait demandé à Saül d’aller en guerre et à la fin de tout exterminer et brûler. Il ne devait rentrer avec rien. L’ordre était très clair, comme tous les commandements de Dieu. Pourtant Saül a voulu faire ce qu’il pensait être mieux. Il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait pas rentrer au moins avec le butin. Il a choisi de désobéir à Dieu et de faire ce qu’il pensait être juste en lui offrant des sacrifices. Dieu n’est pas un enfant. S’il nous demande de faire quelque chose, s’il nous donne des instructions, il attend que nous les appliquions à la lettre. Lui seul sait pourquoi il nous demande tel et telle autre chose, lui seul sait ce qui demain sera.

Parfois il nous arrive comme Saül de ne pas être d’accord avec Dieu, nous voyons tout ce que nous aurons à perdre si nous faisons ce que le Seigneur nous demande et nous décidons de torpiller sa parole, de faire à moitié. Le Seigneur nous demande par exemple d’épouser une personne qui partage notre foi, il n’a pas dit que le mariage à l’église suffit pour le rendre chrétien, si c’est avec un ou une partenaire qui n’accorde pas une véritable place à Dieu dans sa vie. Ou alors Dieu nous demande de quitter un péché et nous faisons d’autres biens sans laisser ce qu’il nous demande de laisser.

Vaut mieux obéir à Dieu, car si nous ne le faisons pas, il ne sera plus avec nous, comme il a rejeté Saül. Il trouvera d’autres personnes pour faire sa volonté. Si nous ne faisons pas ce qu’il nous demande, si nous ne voulons pas faire en conformité avec ses plans, nous serons les perdants comme Saül et Dieu nous laissera agir seul et nous en porterons seul les conséquences. La suite de l’histoire de Saül qui ne s’est pas repenti montre qu’être avec Dieu vaut infiniment mieux qu’être sans lui.

Regardons donc à notre vie. Quelle est notre relation à la volonté de Dieu? Sommes nous soumis à lui? Sommes nous soumis à ce que le Seigneur nous demande? Ou alors faisons nous ce que nous voulons et essayons de le justifier avec la parole de Dieu?

Frères et sœurs, comme un père aimant prend du plaisir dans l’obéissance de ses enfants, ainsi notre Père céleste voudrait que nous soyons pour lui des enfants obéissants. Donnons-lui cette satisfaction pour répondre à sa fidélité et à son amour inconditionnel pour nous.

Prions 

Dieu notre Père, apprends nous l’obéissance, afin que par elle, nous puissions nous rapprocher davantage de toi.

Intercession 

Seigneur Jésus, donne à ceux qui ont complètement mis tes commandements de coté et vivent leur vie comme bon leur semble de comprendre que le respect de ces commandement est le chemin même du bonheur, et fait les revenir à toi.

Maman Marie, prie pour nous.

Exercice spirituel

Relire les dix commandements de Dieu dans la Bible et prendre l’engagement de faire plus d’efforts pour y conformer sa vie.

Loué soit Jésus Christ.

                        DEMDOU Minette Florelle, Communauté des Disciples du Christ Vivant.  


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 13 =


Read also x