Fuyons la duplicité de vie! Soyons tout à Jésus!

Fuyons la duplicité de vie! Soyons tout à Jésus!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu(Mt26,14-25)

En ce temps-là,
          l’un des Douze, nommé Judas Iscariote,
se rendit chez les grands prêtres
          et leur dit :
« Que voulez-vous me donner,
si je vous le livre ? »
Ils lui remirent trente pièces d’argent.
          Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable
pour le livrer.

          Le premier jour de la fête des pains sans levain,
les disciples s’approchèrent et dirent à Jésus :
« Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs
pour manger la Pâque ? »
          Il leur dit :
« Allez à la ville, chez untel,
et dites-lui :
“Le Maître te fait dire :
Mon temps est proche ;
c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque
avec mes disciples.” »
          Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit
et ils préparèrent la Pâque.

          Le soir venu,
Jésus se trouvait à table avec les Douze.
          Pendant le repas, il déclara :
« Amen, je vous le dis :
l’un de vous va me livrer. »
          Profondément attristés,
ils se mirent à lui demander, chacun son tour :
« Serait-ce moi, Seigneur ? »
          Prenant la parole, il dit :
« Celui qui s’est servi au plat en même temps que moi,
celui-là va me livrer.
                   Le Fils de l’homme s’en va,
comme il est écrit à son sujet ;
mais malheureux celui
par qui le Fils de l’homme est livré !
Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né,
cet homme-là ! »
          Judas, celui qui le livrait,
prit la parole :
« Rabbi, serait-ce moi ? »
Jésus lui répond :
« C’est toi-même qui l’as dit ! »

                 – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

« Que voulez-vous me donner si je vous le livre ?  Ils lui remirent trente pièces d’argent. Et depuis Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer ». Frères et sœurs dans le Seigneur,Judas avait déjà planifié de livrer Jésus pour de l’argent, il ne lui manquait plus que l’occasion favorable.

Judas est l’un des douze Apôtres, c-à-d l’un des plus proches de Jésus, ceux en qui Jésus avait mis sa confiance, ceux sur qui Jésus comptait pour continuer à annoncer le salut aux peuples. La façade extérieure de Judas qui était bien appréciée des autres disciples (il était d’ailleurs un Apôtre), était tout à fait différente de la disposition intérieure qu’il avait, il avait un cœur double. Dans sa duplicité, il planifie de livrer son Maître,  celui-là même  qui a pris le temps de leur enseigner la justice.

Dans notre vie chrétienne, nous agissons souvent comme Judas lorsque nous vivons dans une sorte de duplicité, lorsque nous avons une conduite apparemment louable mais qui au fond est plein d’hypocrisie. Par ailleurs, livrer Jésus c’est décider de rester dans notre péché malgré les multiples interpellations du Seigneur, c’est nous complaire dans cet état qui déshonore Dieu.

Est-ce que nous travaillons à ressembler à Jésus ? Est-ce que nous voulons être avec Jésus et pour Lui ? Ou plutôt sommes-nous des Judas qui livrons Jésus lorsque nous voulons assouvir notre intérêt égoïste?  

Dieu ne veut pas notre perte, Il nous invite à la repentance et à la conversion mais la vraie!

Prions

Père très aimant, tu nous as envoyé ton Fils pour nous donner le salut mais souvent  nous nous sommes détournés de ce chemin qu’Il nous montre, nous livrant à nos pulsions mauvaises, qui ont fini par corrompre notre cœur à ta suite. Délivre-nous de toute duplicité et daigne nous accorder la grâce de ne pas livrer, par notre adhésion au mal,  ton Fils notre Seigneur et Sauveur, Amen.

Intercession

Seigneur, nous te présentons tous ceux qui s’engagent à te suivre véritablement afin que tu les aide à à tenir ferme dans leur engagement à ta suite. Touche les cœurs insensibles et avares afin qu’ils abandonnent leurs projets antichrist, amen.     

Sainte Vierge Marie, intercède pour nous

Exercice spirituel

E ce 3e jour de la semaine sainte, renonçons à tout ce qui peut nous amener à être complice du mal que ce soit en parole ou en acte. Prenons-en l’habitude.

Goumkem Tameza Berthille

                            Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 1 =


Read also x