Homélie de l’Ascension du Seigneur Année A

Homélie de l’Ascension du Seigneur Année A
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Tandis que les Apotres le regardaient, il s’éleva » (Ac 1, 1-11)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Cher Théophile,
dans mon premier livre
j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné
depuis le moment où il commença,
    jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel,
après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions
aux Apôtres qu’il avait choisis.
    C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ;
il leur en a donné bien des preuves,
puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu
et leur a parlé du royaume de Dieu.

    Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux,
il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem,
mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père.
Il déclara :
« Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche :
    alors que Jean a baptisé avec l’eau,
vous, c’est dans l’Esprit Saint
que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »
    Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient :
« Seigneur, est-ce maintenant le temps
où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? »
    Jésus leur répondit :
« Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments
que le Père a fixés de sa propre autorité.
    Mais vous allez recevoir une force
quand le Saint-Esprit viendra sur vous ;
vous serez alors mes témoins
à Jérusalem,
dans toute la Judée et la Samarie,
et jusqu’aux extrémités de la terre. »

    Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient,
il s’éleva,
et une nuée vint le soustraire à leurs yeux.
    Et comme ils fixaient encore le ciel
où Jésus s’en allait,
voici que, devant eux,
se tenaient deux hommes en vêtements blancs,
    qui leur dirent :
« Galiléens,
pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ?
Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous,
viendra de la même manière
que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 46 (47), 2-3, 6-7, 8-9)

R/ Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
ou : Alléluia !
(Ps 46, 6)

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l’annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.

Deuxième lecture

« Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux » (Ep 1, 17-23)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

Frères,
    que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ,
le Père dans sa gloire,
vous donne un esprit de sagesse
qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître.
    Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur,
pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel,
la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles,
    et quelle puissance incomparable
il déploie pour nous, les croyants :
c’est l’énergie, la force, la vigueur
    qu’il a mise en œuvre dans le Christ
quand il l’a ressuscité d’entre les morts
et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux.
    Il l’a établi au-dessus de tout être céleste :
Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination,
au-dessus de tout nom
que l’on puisse nommer,
non seulement dans le monde présent
mais aussi dans le monde à venir.
    Il a tout mis sous ses pieds
et, le plaçant plus haut que tout,
il a fait de lui la tête de l’Église
    qui est son corps,
et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ,
lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

    – Parole du Seigneur.

Évangile

« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt 28, 16-20)

Alléluia. Alléluia.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples,
dit le Seigneur.
Moi, je suis avec vous tous les jours
jusqu’à la fin du monde.
Alléluia. (Mt 28, 19a.20b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    les onze disciples s’en allèrent en Galilée,
à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
    Quand ils le virent, ils se prosternèrent,
mais certains eurent des doutes.
    Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
    Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
    apprenez-leur à observer
tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous
tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Homélie

Bien-aimés du Seigneur, nous célébrons aujourd’hui la Solennité de l’Ascension du Seigneur. Remarquez-vous le contraste que semble impliquer cette fête ? Comment quelqu’un qui part peut-il affirmer qu’il est là avec ceux qu’il laisse jusqu’à la fin des temps ?

Chacun de nous a déjà fait certainement l’expérience du départ d’un être cher, qu’il s’agisse d’un voyage ou bien de la mort. Même quand celui qui part rassure les siens en disant qu’il ne les quitte pas, ceux-ci savent très bien qu’il s’agit juste des mots de consolation. Chacun sait que partir implique l’absence de l’autre. Les disciples de Jésus sont certainement bouleversés par son départ surtout qu’ils essayaient encore de comprendre profondément le mystère de sa Passion-Mort-Résurrection. Ils en ont été éblouis. Et voici que dans la joie de retrouver le Maître ressuscité, non seulement ils ne peuvent plus saisir sa présence puisqu’il apparaît et disparaît, mais plus encore ils ne le verront plus parce qu’il va vers le Père. C’est très dur de vivre tout cela.

Mais le Seigneur laisse-t-il ses disciples seuls et orphelins ? Il est conscient que son absence les bouleverse. C’est pourquoi il prend le soin de les rassurer qu’ils ne seront pas seuls. Il leur fait une confidence : c’est qu’il s’en va préparer à chacun une place dans le Royaume. Pendant qu’ils sont troublés, fixant sans repos le ciel, deux anges de Dieu apparaissent et leur fait comprendre que le Christ reviendra de la même manière qu’ils l’ont vu partir.

En fait, le Seigneur part, mais son amour pour les siens est si fort qu’il ne peut les abandonner ni les oublier. C’est pourquoi il leur a promis au-delà de tout l’Esprit Saint qui les gardera dans la vérité et leur rappellera toutes choses. Ce sera le signe efficace de sa présence. Les disciples ont tellement bien compris cela qu’ils sont retournés à Jérusalem comme Jésus le leur a recommandé pour attendre l’Esprit Saint dans la prière.

Et nous qui n’avons jamais côtoyé Jésus, que disons-nous de son affirmation : « et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » ? Le Christ est physiquement invisible, mais croyons-nous en sa présence ? Il est là et il agit en nous par la force du Saint-Esprit. Pour ressentir la présence agissante du Christ en nous, il faut s’ouvrir à l’Esprit Saint.

Prions 

Seigneur, donne-nous de nous disposer à recevoir l’Esprit Saint pour rester en présence permanente du Christ Ressuscité.

Intercession 

Prier pour l’humanité afin qu’il se laisse inspirer par l’Esprit de Dieu dont le feu est capable de brûler toutes les méchancetés et les manigances du malin.

Marie, Mère de l’Église, intercède pour nous.

Exercice spirituel 

Commencer et faire une neuvaine sérieuse dès demain vendredi pour recevoir le Saint-Esprit don de Dieu. Amen !

Abbé Jules FOKO, Diocèse de Bafoussam


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 10 =


Read also x