Homélie du 21ième dimanche du temps ordinaire année A!

Homélie du 21ième dimanche du temps ordinaire année A!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Je mettrai sur mon épaule la clef de la maison de David » (Is 22, 19-23)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Parole du Seigneur adressé à Shebna le gouverneur :
    « Je vais te chasser de ton poste,
t’expulser de ta place.
    Et, ce jour-là, j’appellerai mon serviteur,
Éliakim, fils d’Helcias.
    Je le revêtirai de ta tunique,
je le ceindrai de ton écharpe,
je lui remettrai tes pouvoirs :
il sera un père pour les habitants de Jérusalem
et pour la maison de Juda.
    Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David :
s’il ouvre, personne ne fermera ;
s’il ferme, personne n’ouvrira.
    Je le planterai comme une cheville
dans un endroit solide ;
il sera un trône de gloire
pour la maison de son père. »

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 137 (138), 1-2a, 2bc-3, 6.8bc)

R/ Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.
(cf. Ps 137, 8)

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ;
de loin, il reconnaît l’orgueilleux.
Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Deuxième lecture

« Tout est de lui, et par lui, et pour lui » (Rm 11, 33-36)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

    Quelle profondeur dans la richesse,
la sagesse et la connaissance de Dieu !
Ses décisions sont insondables,
ses chemins sont impénétrables !
 Qui a connu la pensée du Seigneur ?
Qui a été son conseiller ?
    Qui lui a donné en premier,
et mériterait de recevoir en retour ?
    Car tout est de lui,
et par lui, et pour lui.
À lui la gloire pour l’éternité !
Amen.

    – Parole du Seigneur.

Évangile

« Je te donnerai les clés du royaume des Cieux » (Mt 16, 13-20)

Alléluia. Alléluia.
Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Alléluia. (Mt 16, 18)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe,
demandait à ses disciples :
« Au dire des gens,
qui est le Fils de l’homme ? »
    Ils répondirent :
« Pour les uns, Jean le Baptiste ;
pour d’autres, Élie ;
pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
    Jésus leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
    Alors Simon-Pierre prit la parole et dit :
« Tu es le Christ,
le Fils du Dieu vivant ! »
    Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit :
« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas :
ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela,
mais mon Père qui est aux cieux.
    Et moi, je te le déclare :
Tu es Pierre,
et sur cette pierre je bâtirai mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
    Je te donnerai les clés du royaume des Cieux :
tout ce que tu auras lié sur la terre
sera lié dans les cieux,
et tout ce que tu auras délié sur la terre
sera délié dans les cieux. »
    Alors, il ordonna aux disciples
de ne dire à personne que c’était lui le Christ.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien aimés dans le Seigneur, que la grâce de notre Seigneur abonde dans chacune de nos vies. L’évangile de ce matin pose la question de l’identité, de la vérité et de notre relation intime avec le Seigneur.

L’opinion publique ne nous renseigne pas toujours sur la vérité des choses, sur ce qui est réellement ; surtout quand il nous manque l’esprit du discernement. Car, chacun y va un peu de sa perception, de sa sensibilité, de ses confusions, de ses émotions intérieures, de ses confusions et même de ses attentes, et qui ne sont pas toujours partagées par tous. Mais, la vérité se trouve dans ce que la chose a à révéler d’elle même, dans ce qui fait sa valeur, son contenu. Et chacun de nous vit une expérience unique et particulière avec le monde, avec Dieu, avec les autres. L’identité que nous avons de Jésus détermine aussi le sens de nos prières, la profondeur et la valeur que nous Lui accordons dans nos vies.

Pour certains, Jésus est un lointain, un prophète d’autrefois revenu à la vie ou encore un thaumaturge quelconque ou encore un distributeur automatique donc on s’en sert en cas de besoin. Or, Jésus ne se laisse pas enfermer dans des considérations lointaines et des suppositions. La vérité se découvre en celui qui s’y approche, médite et vit les exigences de la vie de foi.

Dans ce rapport intime et permanent, Dieu Lui-Même se communique à nous, tout comme nous nous découvrons aussi illuminés par sa grâce et son Esprit. Et dans ce dialogue sincère, l’Homme découvre la Vérité qui libère des fausses opinions, tout en ouvrant en nous de nouvelles voies de confiance, de foi, de sérénité et de Salut. Car, connaître Dieu en vérité c’est aussi l’aimer, le service et travailler à sauver son âme.

Shalom & Bon dimanche de méditation et de repos

Abbé JPN


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 2 =


Read also x