Il faut savoir rendre grâce à Dieu en tout temps!

Il faut savoir rendre grâce à Dieu en tout temps!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 1, 67-79)

En ce temps-là,
à la naissance de Jean Baptiste,
Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint
et prononça ces paroles prophétiques :
« Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.
Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,
comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :
salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,
amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte ;
serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,
afin que, délivrés de la main des ennemis,
nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé
prophète du Très-Haut ;
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
et tu prépareras ses chemins,
pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,
grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,
pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
et l’ombre de la mort,
pour conduire nos pas
au chemin de la paix. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Bien-aimés du Seigneur, aujourd’hui, l’Évangile nous présente le cantique de Zacharie. Liturgiquement, ce cantique est appelé Benedictus. Ce mot latin signifie en français « béni ». Bénir signifie « dire du bien de quelqu’un », « appeler sur quelqu’un la grâce », mais aussi « remercier ».

Après la naissance de Jean-Baptiste, son père Zacharie lui donna le nom indiqué par le Seigneur (cf. Lc 1, 13). Il était devenu muet parce qu’il doutait que le Seigneur puisse accomplir son vœu d’avoir un enfant (cf. Lc 1, 5-25). Aujourd’hui, l’enfant est né et après avoir indiqué son nom, Jean, sa langue se délie. Et il s’empresse alors de bénir le Seigneur. Ainsi, il rend grâces à Dieu pour ce qu’il vient de faire : sa guérison ; pour ce qu’il lui a déjà fait : le don de la vie et surtout la naissance de Jean Baptiste ; et pour ce qu’il fera encore pour son peuple : la naissance du Messie et le salut du monde. Pour ces trois événements, Zacharie bénit le Seigneur à travers son Cantique. Il fait de sa vie une louange.

Nous aussi, nous vivons parce que Dieu a voulu que nous naissions, nous avons déjà bénéficié de tant d’actions de la part du Seigneur ; nous avons déjà eu tellement de grâces de lui (la famille, la progéniture, l’éducation, la promotion académique ou professionnelle, etc.). Nous prions constamment pour nos diverses situations de vie, et le Seigneur nous répond régulièrement ; Il  se fait proche de nous à travers son Église et son Esprit Saint en nous. Il va aussi se manifester dans nos vies à travers la naissance de Jésus qui est déjà proche.

Son Fils vient ainsi libérer notre humanité tenue captive par le péché. Même quand nous sommes frappés par la maladie, la souffrance sous toutes ses formes, le décès, la peur, le Seigneur accourt et nous console. Constamment, « il visite et rachète son peuple » et jamais n’oublie d’accomplir ses promesses. Autant de motifs d’action de grâces.

 Comme Zacharie, apprenons à rendre grâces à Dieu. Dieu nous a donné la bouche pour louer, et bénir (dire du bien). Ne manquons plus de lui dire merci pour ses bienfaits.

Prions

Seigneur, aide-nous à reconnaître tes actions bienfaisantes, ta main libératrice dans nos vies et donne-nous le courage pour toujours te manifester notre gratitude.

Intercession

Prions pour tous ceux qui, aveuglés par le péché, trompés par ce monde, ne parviennent pas à voir les bienfaits de Dieu dans leur vie. Que le Seigneur  les en délivre.

Exercice spirituel

Identifier une personne qui, à cause d’une souffrance, tend à toujours maudire Dieu ; le conseiller, le réconforter et lui montrer que le Seigneur ne l’abandonne jamais. Et ainsi l’inviter à rendre grâce à Dieu même dans la souffrance.

FOKO TEMATIO Jules Christel, Grand Séminaire Saint Paul VI de Douala


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 18 =


Read also x