La parole de Dieu, ferment de la fraternité chrétienne!

La parole de Dieu, ferment de la fraternité chrétienne!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté » (He 10, 1-10)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
la loi de Moïse
ne présente que l’ébauche des biens à venir,
et non pas l’expression même des réalités.
Elle n’est donc jamais capable,
par ses sacrifices qui sont toujours les mêmes,
offerts indéfiniment chaque année,
de mener à la perfection ceux qui viennent y prendre part.
Si ce culte les avait purifiés une fois pour toutes,
ils n’auraient plus aucun péché sur la conscience
et, dans ce cas, n’aurait-on pas cessé d’offrir les sacrifices ?
Mais ceux-ci, au contraire,
comportent chaque année un rappel des péchés.
Il est impossible, en effet,
que du sang de taureaux et de boucs enlève les péchés.
Aussi, en entrant dans le monde,
le Christ dit :
Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande,
mais tu m’as formé un corps.
Tu n’as pas agréé les holocaustes
ni les sacrifices pour le péché ;
alors, j’ai dit :
Me voici,
je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté,

ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.
Le Christ commence donc par dire :
Tu n’as pas voulu ni agréé
les sacrifices et les offrandes,
les holocaustes et les sacrifices pour le péché,

ceux que la Loi prescrit d’offrir.
Puis il déclare :
Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.
Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second.
Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés,
par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps,
une fois pour toutes.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 39 (40), 2abc.4ab, 7-8a, 10, 11)

R/ Me voici, Seigneur,
je viens faire ta volonté.
(cf. Ps 39, 8a.9a)

D’un grand espoir, j’espérais le Seigneur :
il s’est penché vers moi.
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens. »

J’annonce la justice
dans la grande assemblée ;
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.

Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur,
je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ;
j’ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Évangile

« Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère » (Mc 3, 31-35)

Alléluia. Alléluia. Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia. (cf. Mt 11, 25)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
comme Jésus était dans une maison,
arrivent sa mère et ses frères.
Restant au-dehors, ils le font appeler.
Une foule était assise autour de lui ;
et on lui dit :
« Voici que ta mère et tes frères sont là dehors :
ils te cherchent. »
Mais il leur répond :
« Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? »
Et parcourant du regard
ceux qui étaient assis en cercle autour de lui,
il dit :
« Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de Dieu,
celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

— Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Jésus Christ, que la grâce de notre Seigneur abonde dans nos vies. Nous sommes toujours dans la grande semaine de l’unité des chrétiens, celle où on se rappelle que malgré nos différences doctrinales et liturgiques, nous servons le même sauveur et Seigneur Jésus Christ.

C’est dans cette mouvance que le Seigneur Jésus nous redéfinit le cadre de sa famille. Alors que sa famille est venue le chercher pour certainement le réprimander et l’empêcher de continuer son œuvre, Jésus rappelle que les véritables membres de sa famille sont ceux qui mettent en pratique la parole de Dieu, qui font la volonté de Dieu. Il nous donne la possibilité ainsi qu’à beaucoup d’autres même « non chrétiennes » de faire partie de la grande famille des enfants de Dieu.

Tellement de guerres, de rivalités, de discussions naissent entre les chrétiens dans le monde et même dans notre entourage immédiat pour savoir ceux qui suivent vraiment Jésus, ceux qui seront sauvés. Combien de temps et d’énergie passons nous à critiquer les membres des autres églises, à les dénigrer, à les salir? Et pourtant nous sommes membres de la même famille, si tant est que chacun de nous met véritablement la parole de Dieu en pratique. La vraie fratrie naît justement de cette connexion à Jésus, Parole de Dieu, peu importe de quelle religion nous sommes.

Le vrai chrétien n’est pas celui qui est à l’église ou de l’église, mais celui qui agit selon les commandements de Dieu peu importe son origine. Le vrai frère, la vraie sœur de Jésus se reconnait par son éthique de vie. Ce n’est pas le fait d’être assis dans une église tous les dimanches ou d’avoir la bible à notre chevet qui nous rend chrétiens. Mais c’est parce que nous prenons cette bible, nous la lisons et nous la mettons en pratique. C’est parce que nous avons une relation personnelle avec Jésus Christ que nous entretenons par la prière personnelle quotidienne, la prière d’intercession, l’amour de notre prochain et l’amour de l’église. C’est parce que dans notre famille, notre quotidien, notre travail, nos études, nous appliquons les principes de la parole de Dieu et nous nous efforçons à obéir au Seigneur.

D’ailleurs beaucoup de personnes qui ne sont même pas dans l’église en font partie, car par leur vie, leur manière d’agir, leurs principes de vie, ils sont plus chrétiens que ceux qui remplissent les églises. Mon frère, ma soeur en Jésus n’est pas forcément celui qui fréquente la même église que moi, mais celui qui aime, qui pardonne, qui demeure dans la vérité, qui se bat pour la justice dans le monde.

Posons nous donc la question de savoir si nous sommes de vrais ou de faux familiers de Jésus. Est ce que notre vie reflète la recherche permanente de la volonté de Dieu? Est ce que nous sommes chrétiens d’apparence ou de substance? Le plus difficile dans la vie chrétienne est justement de faire la volonté de Dieu, c’est même le cœur de cette vie. Consacrons donc toute notre énergie à devenir de véritables frères et sœurs de Jésus.

Prions

Père d’amour et de bonté, accorde nous la grâce d’être de véritables frères et sœurs de Jésus dans tous les aspects de nos vies.

Intercession

Pour tous ceux qui sont persécutés par leur famille à cause de leur engagement à la suite de Jésus, que le Seigneur leur donne de ne pas désespérer et les aide à pardonner à leurs familiers.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Prions pour l’unité des chrétiens dans le monde et pour tous ceux qui sont persécutés à cause de leur foi en Jésus Christ.

Flora Kamta

Communauté des Disciples du Christ Vivant

Pour écouter la version audio cliquer, sur le lienhttps://www.youtube.com/watch?v=yucFhyzJKVk


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
56 ⁄ 28 =


Read also x