La Sainte Croix, signe de l’amour inconditionnel de Dieu!

La Sainte Croix, signe de l’amour inconditionnel de Dieu!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Celui qui regardait vers le serpent de bronze restait en vie ! » (Nb 21, 4b-9)

Lecture du livre des Nombres

En ces jours-là,
en chemin à travers le désert, le peuple perdit courage.
    Il récrimina contre Dieu et contre Moïse :
« Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ?
Était-ce pour nous faire mourir dans le désert,
où il n’y a ni pain ni eau ?
Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »
    Alors le Seigneur envoya contre le peuple
des serpents à la morsure brûlante,
et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël.
    Le peuple vint vers Moïse et dit :
« Nous avons péché,
en récriminant contre le Seigneur et contre toi.
Intercède auprès du Seigneur
pour qu’il éloigne de nous les serpents. »
Moïse intercéda pour le peuple,
    et le Seigneur dit à Moïse :
« Fais-toi un serpent brûlant,
et dresse-le au sommet d’un mât :
tous ceux qui auront été mordus,
qu’ils le regardent, alors ils vivront ! »
    Moïse fit un serpent de bronze
et le dressa au sommet du mât.
Quand un homme était mordu par un serpent,
et qu’il regardait vers le serpent de bronze,
il restait en vie !

    – Parole du Seigneur.

OU BIEN

Première lecture

« Il s’est abaissé : c’est pourquoi Dieu l’a exalté » (Ph 2, 6-11)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens

Le Christ Jésus,
    ayant la condition de Dieu,
ne retint pas jalousement
le rang qui l’égalait à Dieu.

    Mais il s’est anéanti,
prenant la condition de serviteur,
devenant semblable aux hommes.

Reconnu homme à son aspect,
    il s’est abaissé,
devenant obéissant jusqu’à la mort,
et la mort de la croix.

    C’est pourquoi Dieu l’a exalté :
il l’a doté du Nom
qui est au-dessus de tout nom,

    afin qu’au nom de Jésus
tout genou fléchisse
au ciel, sur terre et aux enfers,

    et que toute langue proclame :
« Jésus Christ est Seigneur »
à la gloire de Dieu le Père.

    – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 77 (78), 3-4a.c, 34-35, 36-37, 38ab.39)

R/ N’oubliez pas les exploits du Seigneur ! (cf. Ps 77, 7b)

Nous avons entendu et nous savons
ce que nos pères nous ont raconté ;
nous le redirons à l’âge qui vient,
les titres de gloire du Seigneur.

Quand Dieu les frappait, ils le cherchaient,
ils revenaient et se tournaient vers lui :
ils se souvenaient que Dieu est leur rocher,
et le Dieu Très-Haut, leur rédempteur.

Mais de leur bouche ils le trompaient,
de leur langue ils lui mentaient.
Leur cœur n’était pas constant envers lui ;
ils n’étaient pas fidèles à son alliance.

Et lui, miséricordieux,
au lieu de détruire, il pardonnait.
Il se rappelait : ils ne sont que chair,
un souffle qui s’en va sans retour.

Évangile

« Il faut que le Fils de l’homme soit élevé » (Jn 3, 13-17)

Alléluia. Alléluia.
Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons :
par ta Croix, tu as racheté le monde.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à Nicodème :
    « Nul n’est monté au ciel
sinon celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
    De même que le serpent de bronze
fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
    afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle.
    Car Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais obtienne la vie éternelle.
    Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs dans le Seigneur Jésus-Christ, rendons grâce à Dieu pour ce nouveau jour où nous pouvons une fois encore contempler ses merveilles. Aujourd’hui, nous fêtons la Croix Glorieuse et nous sommes invités à méditer sur le sens de la croix du Christ pour nous, elle qui est le signe de l’amour de Dieu pour le monde en général et pour chaque être humain en particulier.

Commençons par considérer toutes les chutes desquelles Dieu nous a relevés, considérons toutes nos méchancetés, hypocrisies, injustices sur lesquelles Il a fermé les yeux; bref considérons tous nos péchés qu’Il a pardonnés. Rappelons-nous de ce verset biblique : « Car le salaire du péché c’est la mort mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie en abondance » (Rm 6, 23) Malgré tout, Dieu continue de nous donner son souffle de vie. Voilà la première évidence de son amour. Et la plus grande, c’est son Fils sur la croix.

La croix est certes signe de grandes souffrances mais pour le chrétien elle va au-delà de la souffrance et être la preuve de l’amour immense de Dieu pour nous, le fondement de notre foi, le signe de notre espérance et de notre salut. Elle nous rappelle que le chemin n’est pas facile mais nous devons persévérer. Elle nous rappelle que Dieu n’attend pas de nous que nous soyons parfaits, mais justes que nous nous relevions après être tombés dans le péché. Elle nous apprend que chaque vie humaine est chère aux yeux de Dieu puisque le Christ est mort pour le salut de tous et nous enseigne à défendre la vie à notre tour. Elle est notre force face à l’adversité, notre persévérance et notre gloire.

C’est vrai, dans les moments difficiles, nous avons tendance à oublier Dieu, à récriminer contre lui et même à l’accuser d’être responsable de notre malheur. On va parfois jusqu’à demander pourquoi Il nous a créé. Mais Dieu qui a laissé souffrir et mourir son fils pour nous, pourrait-Il nous vouloir autre chose que du bien? Il est vrai que nous rencontrons souvent des situations difficiles et nous ne comprenons pas pourquoi. Mais nous devons garder confiance en Dieu et le remercier pour chaque instant de notre vie parce que certains n’ont pas pu être là aujourd’hui, d’autres ne connaissent pas encore le Christ, et d’autres continuent de rejeter sa croix.

C’est donc une bénédiction pour nous, de savoir que le Christ est mort pour nous, de pouvoir nous tourner vers lui pour nous réconcilier avec Dieu. C’est une grâce pour nous d’avoir un but précis à poursuivre dans notre vie, de donner sens à nos souffrances en les associant à celles du Christ et de savoir exactement quel chemin nous devons suivre en marchant sur ses pas. La fête de la Croix glorieuse nous rappelle que nous devons rendre grâce au Seigneur en toutes circonstances car il fait toute chose pour notre salut et nous devons prier pour que tous les hommes se reconnaissent dans le projet du salut et croient en Jésus Christ.

Prions

Père bon et miséricordieux, merci pour ton Fils mort sur la croix pour mes péchés. Merci pour la vie et la force que tu mets en moi chaque jour. Aide-moi à ne jamais oublier que tu m’aimes, ni même douter de ton amour. Aide-moi à faire de ma vie une action de grâce continue à la louange de ton nom.

Intercession

Seigneur Jésus, nous te prions pour tous les hommes et toutes les femmes qui ne sont pas satisfaits de leur vie et qui se plaignent sans cesse. Pour ceux d’entre eux qui ne te connaissent pas, que l’Esprit Saint face naître en eux la foi. Aide-les à donner sens à leurs souffrances en les vivant comme toi pour le bien des autres et qu’ils soient toujours heureux malgré les difficultés qu’ils rencontrent.  

Maman Marie, intercède pour tes enfants.

Exercice spirituel

Prendre un temps d’adoration et d’action de grâce; garder une attitude méditative tout au long de la journée et répéter plusieurs fois « nous t’adorons, Ö Christ et nous te bénissons : parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix ». 

Stéphanie Bebissi

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 18 =


Read also x