La vraie charité est celle qui n’attend rien en retour!

La vraie charité est celle qui n’attend rien en retour!
  •  
  •  
  •  
  •  

image_pdfTélécharger en PDF

Lectures de la messe

Première lecture

« Pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions » (Ph 2, 1-4)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens

Frères,
    s’il est vrai que, dans le Christ,
on se réconforte les uns les autres,
si l’on s’encourage avec amour,
si l’on est en communion dans l’Esprit,
si l’on a de la tendresse et de la compassion,
    alors, pour que ma joie soit complète,
ayez les mêmes dispositions,
le même amour,
les mêmes sentiments ;
recherchez l’unité.
    Ne soyez jamais intrigants ni vaniteux,
mais ayez assez d’humilité
pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
    Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de ses propres intérêts ;
pensez aussi à ceux des autres.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 130 (131), 1, 2, 3)

R/ Garde mon âme dans la paix
près de toi, Seigneur.

Seigneur, je n’ai pas le cœur fier
ni le regard ambitieux ;
je ne poursuis ni grands desseins,
ni merveilles qui me dépassent.

Non, mais je tiens mon âme
égale et silencieuse ;
mon âme est en moi comme un enfant,
comme un petit enfant contre sa mère.

Attends le Seigneur, Israël,
maintenant et à jamais.

Évangile

« N’invite pas tes amis ; invite des pauvres, des estropiés » (Lc 14, 12-14)

Alléluia. Alléluia.
Si vous demeurez dans ma parole,
vous êtes vraiment mes disciples ;
alors vous connaîtrez la vérité, dit le Seigneur.
Alléluia. (Jn 8, 31b-32)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus disait au chef des pharisiens qui l’avait invité :
« Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner,
n’invite pas tes amis, ni tes frères,
ni tes parents, ni de riches voisins ;
sinon, eux aussi te rendraient l’invitation
et ce serait pour toi un don en retour.
    Au contraire, quand tu donnes une réception,
invite des pauvres, des estropiés,
des boiteux, des aveugles ;
    heureux seras-tu,
parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour :
cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Méditation

Frères et sœurs en Christ, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ abonde dans chacune de nos vies. Ce matin, l’évangile du Seigneur est clair. Il nous interpelle sur la place que nous accordons à ceux qui ne font pas partie de notre famille, à ceux qui ne sont pas de notre entourage, qui ne peuvent rien nous offrir en retour.

En effet, Jésus invite le pharisien à inviter à son banquet, les estropiés, les pauvres, les boiteux et les aveugles. Bien sûr ils ne font que représenter tous ceux qui dans la société sont marginalisés, sont démunis et dont la vie dépend beaucoup de l’aide des autres. Le Seigneur ne nous demande pas de ne pas prendre soin de notre famille ou de nos mais, mais nous rappelle que le vrai bien est celui que nous faisons à celui qui peut difficilement nous rendre la pareille.

C’est une interrogation sur notre comportement, notre façon de gérer nos biens. Est ce que nous avons déjà comme habitude de réserver dans notre salaire, notre argent, notre récolte et nos biens, la part des pauvres de Dieu? Est ce une habitude pour nous de donner dans des orphelinats, d’aider à la scolarisation des enfants démunis, de faire des dons pour des instituts qui s’occupent des handicapés moteur ou sensoriels?

Nous pouvons aller plus loin, comment traitons nous les gens que nous recevons dans nos bureaux,nos boutiques, nos restaurants etc. lorsque nous ne les connaissons pas? Faut-il être de notre village, être recommandé par quelqu’un que nous connaissons, être un ami pour avoir notre service et notre attention? Ou nous accordons à tous la même importance?

Dans une société où il faut être quelqu’un ou avoir quelqu’un pour bénéficier de la moindre attention, où il faut avoir un certain statut social, une certaine condition pour être considéré, c’est une interpellation du Seigneur envers les chrétiens. Si les chrétiens, les disciples du Christ, ne s’occupent pas de ceux qui n’ont rien, qui ne peuvent généralement rien donner d’autre en retour que merci, qui le fera? Si les chrétiens ne font pas la différence en accueillant tout le monde sans différenciation et sans discrimination, qui le fera? C’est lorsque nous donnons aux pauvres de Dieu que nous exerçons la vraie charité. C’est Dieu lui même qui saura nous récompenser.

Prions

Seigneur, accorde nous la grâce de la vraie générosité, d’être de ceux qui donnent une place à tous peu importe leur relation à nous et leur statut social.

Intercession

Seigneur, nous te prions pour toutes les personnes qui s’engagent bénévolement au quotidien pour aider et assister les handicapés moteur et sensoriels, daigne les renforcer dans leur détermination et leur donner beaucoup de courage.

Maman Marie, intercède pour nous.

Exercice spirituel

Faire un don, un acte de générosité envers un inconnu aujourd’hui.

Flora Kamta

Christus Vivit


  •  
  •  
  •  
  •  

admin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Read also x